Les dépêches lundi, les actifs chutent et la production de richesse diminue, les passifs galopent !

Pas besoin d’être un génie de l’économie pour comprendre que les monnaies sont en phase de destruction et que ceci est leur destin: tout ce qui émis sans limite au gré des hommes finit par être émis en trop grande quantité. Toujours les hommes descendent la plus grande pente de  la facilité.

Même la célèbre Madame Michu est capable de le comprendre.

La tentation est trop forte; l’inflationnisme, cette idéologie que j’ai souvent décrite et critiquée, l’inflationnisme est à son paroxysme. Donc ce sera sa phase finale.

Ici nous allons étre détruits non par le mal, la crise, l’épidemie, mais par les remèdes idiots que nous lui apportons. Nous allons une fois de plus être détruits par la surenchère nullité des politciens et leur appétit de pouvoir, par l’avidité des financiers et leur irresponsabilité , par l’incompetence crasse des syndicats et la connivence honteuse des médias.

Tout est exagéré, faussé, mal conçu. Ce sont les réactions face à la crise, face aux deux crises qui nous mènent à la vraie catastrophe, et elle est man-made. En attendant l’incurie des pouvoirs nous replonge dans le Moyen Age du confinement!

La crise financière débouche à terme sur une crise monétaire; un jour ou l’autre il faudra que l’excès de signes monétaires, que les illusions monétaires soient réduites, que l’Imaginaire soit remis à bonne proportion du Réel .

Mais les illusions pourraient durer bien sur car la peur conduit à neutraliser l’argent excédentaire, les gens le stockent. Et l’argent qui est stocké , c’est comme si il n’existait pas.

Quand nous sortirons de l’épisode viral , ce sera comme si nous sortions d’une guerre, il faudra une  grand opération de remise à zero des compteurs.

Une destruction ou une conversion, ou un échange, ou une restructuration,  appelez cela comme vous voulez.

Car  ce qui a été emis est émis et on ne pourra le retirer  de la circulation « à l’amiable » on a essaye en 2017/2018 et ce fut la catastrophe. On n’essaiera plus .

Face à la double crise les ex-autorités ne savent faire qu’une chose; des incantations monétaires. Elle produisent de la fumée et essaient d ‘envoyer des signaux, elles pratiquent le cargo cult à l’échelle mondiale.

Les gauches veulent de l’argent pour les peuples, les droites veulent de l’argent pour les entreprises et au milieu les financiers veulent de l’argent pour eux, pour se sauver. La   finance a besoin d’argent pour ne  pas s’effondrer!


Or en hausse de 6% en fin de journée à 1567

Image


Pas d’accord politique aux USA sur un plan de soutien = nouvelle mise en risk-off générale



Ci dessous un pattern de stabilisation boursière a méditer

 


Image




[Reuters] Stocks crumble as more nations shut for business to curb virus

[Reuters] Oil markets slump amid coronavirus chaos

[Reuters] Coronavirus relief bill hits snag in U.S. Senate, talks continue

[CNBC] Coronavirus live updates: Italy’s death toll crosses 5,000, China reports 39 cases

[Bloomberg] Mortgage Bond Sales Flood Market Amid Pleas for U.S. Help

[Bloomberg] Rupee Sinks to Record With Stocks as India Heads for Lockdown

2 réflexions sur “Les dépêches lundi, les actifs chutent et la production de richesse diminue, les passifs galopent !

    1. L’argent ne va pas sur lesmarchés il reste bloqué dans les canalisations, elles sont bouchées, problème de transmission.

      Comme qd les chiottes sont bouchées par la merde.

      Malgré les liquidités les marchés les plus importants , les marches de refinancement en dollars restent disloqués:

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s