Les dépêches. Aprés le choc, après les anticipations, après les narratives viendra le temps du réel et des bombardements

Chacun a fait ce qu’il avait à faire ou plutot ce qu’il sait faire.

Les banques centrales ont fait ce que font toutes les banques centrales: réduire les taux et pomper des  liquidités. Et en promettre d’autres à volonté.

Les gouvernements ont fait ce qu’ils avaient décidé de ne pas faire depuis longtemps: augmenter les dépenses et distribuer des sous qu’ils n’ont pas. Ils ont dit que les économies étaient solides et que tout était de la faute au virus.

Les médias ont raconté tout et n’importe quoi comme d’habitude. Ce fut  une production de romans plus ou moins délirants qui se contredisent d’un jour sur l’aurte; quand ils ne  savent plus quoi dire ils invitent un gourou  qui dit lui aussi avec le plus bel aplomb tout ce qu’il ne sait pas.

Les marchés ont fait ce qu’ils savent le mieux faire: ils empochent. Ils prétendent anticiper  En fait ils se content de prendre possession des largesses monétaires, heureux qu’une fois de plus la menace du chaos leur ait garanti la rançon  qu’ils prélèvent sur le malheur du monde. Ils ont empché les cadeaux et en remerciement ils ont fait monter les indices , signifiant ainsi au bon peuple que leur gouvernement avait bien fait ce qu’il devait faire.

Tout est conforme.

Maintenant il n’y a plus qu’à attendre l’arrivée des troupes et surtout du matériel  puisque nous dit-on c’est la guerre. Le décor est planté. Les soldats en première ligne, les chefs planqués et les sponsors dans les iles lointaines.

Reuters] Wall St. gains as investors weigh stimulus against shutdown

[CNBC] Coronavirus live updates: Maryland issues strict penalties for stay-at-home order violations, USNS Comfort arrives in NYC

[CNBC] Coronavirus job losses could total 47 million, unemployment rate may hit 32%, Fed estimates

[Reuters] Deaths, intubations swamp New Orleans doctors in coronavirus surge

[The Hill] Governor issues stay-at-home order for South Florida

[MSN/Bloomberg] Italy Risks Losing Grip in South With Fear of Looting, Riots

[Reuters] Indian police fire tear gas at jobless workers defying coronavirus lockdown

[Bloomberg] Volatility ‘Earthquakes’ Keep Lashing Wall Street’s Risk Models

[Bloomberg] ‘Little Flu’ Can’t Hurt Him: Why Bolsonaro Still Shuns Lockdowns

 

 

 

 

 

Une réflexion sur “Les dépêches. Aprés le choc, après les anticipations, après les narratives viendra le temps du réel et des bombardements

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s