Editorial: quand les dettes deviennent trop importantes et que l’on ne peut plus les honorer, on fabrique de la monnaie

Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets : quand les dettes deviennent trop importantes et que l’on ne peut plus les honorer, on fabrique de la monnaie; on en fabrique de plus en plus et de plus en plus cyniquement, au vu et au su de tout le monde.

 

Nous sommes dans une de ces périodes. C’est l’illustration du fameux adage qui a fait le tour du monde; « quand les choses deviennent sérieuses , il faut mentir ». Car la gestion monétaire est un mensonge d’état.

Les banques centrales financent les gouvernements et aujourd’hui elles ne s’en cachent même plus.

On ne prend pas aux ploutocrates et autres ultra riches les ressources pour financer les besoins de l’état, non on prend … à la monnaie, c’est à dire à ceux qui n’ont que la monnaie pour richesse: les moins riches. Prendre à  la monnaie, c’est toujours prendre aux pauvres car eux n’ont pas de patrimoine réel.

Et comme en ces temps de crise on distribue les trillions aux riches qui exercent le chantage à l’emploi par l’intermediaire de leurs entreprises, on distibue les trillions qui vont dans la poche de riches en  fabriquant de la fausse/vraie  monnaie c’est à dire en dévalorisant la monnaie des pauvres.

N’oubliez jamais, les riches ont les biens et les pauvres eux ont la monnaie.

Ah les braves gens!

On joue sur le fait que la confiance est un capital et que l’on peut tirer sur ce capital pendant longtemps.  Les peuples ne comprennent rien à la chose monétaire et tous les gouvernements de droite, de gauche et du centre  adorent le « debasement » de la monnaie.

Le subterfuge utilisé par les puissants qui utilisent l’escroquerie monétaire pour empiler/financer  les dettes est toujours fondé sur le même principe: il s’agit d’abuser le peuple qui croit que l’argent est une richesse en soi et donc l’accepte et le conserve et à la faveur de cette croyance d’en fabriquer de plus en plus, et ce faisant, de changer la nature de l’argent et d’en faire un jeton,  un simple moyen d’échanger .

On joue sur la croyance du peuple naif qui est persuadé que la monnaie est une réserve de valeur et, à la faveur de cette croyance on en imprime ce qui précisément, dialectiquement détruit sa fonction de réserve de valeur.

En tant que réserve de valeur, la monnaie contient en germe sa propre destruction tout aussi surement que le grain de blé contient en germe le blé futur.

Nous sommes dans la dialectique à l’état pur laquelle sépare le fond et la forme, les retourne l’un contre l’autre, scinde la monnaie en un signe que l’on manipule et sa trace mnésique/souvenir qui , elle inspire confiance.

On truque le rapport signifiant/signifié/référent. On joue entre  la monnaie réelle que l’on émet et la monnaie imaginée comme saine et vraie; on sépare l’ombre du corps, on nous refait le coup du Pacte Faustien qui a permis à l’Empereur de payer ses dettes. De payer les dettes qu’il nous devait .. avec notre argent!

Bref comme c’est le cas quotidiennment dans le moderne  et post-moderne le pouvoir joue sur la disjonction.

Image

La Grande Experience de Law est une expérience fondée sur la gogoterie, la naiveté.

Un escroc qui vivait du Jeu a séduit Le Régent désargenté, dépensier et frivole.

John Law, aventurier sans scrupule vivait du Jeu et il découvrit que les gens étaient des gogos invétérés. Il eut donc l’idée de créer une monnaie de papier fondée sur les enseignements du jeu et des calculs de probabibilités.

En 1715 il vient en France. La situation financière du pays était dramatique. La dette de l’État français représentait dix années de recettes fiscales du royaume. L’ancien roi avait énormément dépensé dans les guerres et les constructions ; de plus, les financiers s’étaient fortement enrichis aux dépens du royaume, toujours à l’affût de quelque bonne affaire.

Les ministres et les personnalités influentes ne proposaient que des solutions de replâtrage.

Le Régent se décida alors à suivre les audacieuses théories de Law, qui promettait de de régler le problème de l’endettement et de relancer vigoureusement l’activité économique du pays.

La création d’une illusion monétaire était à la base de sa théorie, la multiplication de signes monétaires était censée développer les affaires.

John Law est autorisé à créer en 1716 la Banque générale et à émettre du papier-monnaie contre de l’or. Le Régent lui-même participe à la souscription des actions de la nouvelle banque. Il ne s’agissait pas d’une banque foncière, mais d’une banque ordinaire, sur le modèle hollandais, qui échangeait des dépôts de monnaie métallique contre des billets.

LExperience, The Great Experiment dura 5 ans , elle a ruiné les braves gens et enrichi les canailles.

En 1720 l’escroc ayant ruiné la France par son expérience doit s’enfuir, il y a 300 ans.

Son Système a ruiné 10 % environ de la population française.  Certains initiés, parmi les Princes par contre, bénéficiant de renseignements de première main, purent s’enrichir considérablement.

Cependant, son Système a assaini la dette de l’Etat  en la faisant prendre en charge par les  épargnants.



https://twitter.com/CantillonCH/status/1248159396816969729?s=20

Image

 

https://twitter.com/CantillonCH/status/1248159396816969729?s=20

 

https://twitter.com/CantillonCH/status/1248159396816969729?s=20

 

https://twitter.com/CantillonCH/status/1248159396816969729?s=20

Une réflexion sur “Editorial: quand les dettes deviennent trop importantes et que l’on ne peut plus les honorer, on fabrique de la monnaie

  1. Oui, je trouve étrange quand même ce qui se passe comme je trouve étrange que les embargos ne touchent que rarement les oligarques… On voudrait profiter d’une épidémie pour faire prendre en charge les trillions par money heaven puis par inflation aux peuples qu’on ne s’y prendrait pas autrement. J’étais pour la grève de la consommation des peuples pour obtenir ce qu’on leur volait, on dirait bien que d’autres ont eu la même idée à d’autres desseins ….

    J'aime

Répondre à lisa194 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s