Jeudi Saint ce n’est peut être pas notre religion mais …

Jeudi Saint, ce n’est peut être pas notre religion, mais c’est à coup sur notre culture.

Même pour moi qui prétend n’avoir ni Dieu ni Maitre!

3 réflexions sur “Jeudi Saint ce n’est peut être pas notre religion mais …

  1. Lors du jeudi saint,le fils de dieu s’est mis a laver les pieds de ses suivants. C’est sur cette base qu’est construite l’idee qu’obeir volontairement a un chef n’est moralement acceptable que si ce chef oeuvre pour le bien commun. On ne suit plus un chef parce que l’on espere avoir une part du butin qu’il va amasser…

    J'aime

  2. La Tour de Babel

    « Voici que les enfants des hommes sont devenus malveillants par leur mauvais dessein de se construire pour eux une ville et une tour dans le pays de Shinar. Car ils sont partis vers l’EST du pays d’Ararat à Shinar, et dans ces jours ils ont construit la ville et la tour en se disant : – Allez, qu’ainsi nous montions au ciel. Et dans la 4e semaine ils commencèrent à construire et ils firent des briques au feu et les briques leur servaient de pierre et ils les cimentaient ensemble avec l’argile qui est l’asphalte qui vient de la mer et des fontaines d’eau du pays de Shinar. Et ils construisirent ça ; 43 ans pour construire ça. La largeur [d’une brique] était de 2 briques et la hauteur était le tiers d’une ; sa hauteur comptait 5433 coudées33 et 2 paumes34 et [la superficie d’un mur était] 13 stades35 [et 30 stades de l’autre]6. »

    Le récit a été repris et commenté par Flavius Josèphe dans Les Antiquités judaïques (fin du Ier siècle) :

    « Celui qui les exalta ainsi jusqu’à outrager et mépriser Dieu fut Nemrod (Nébrôdès), petit-fils de Cham, fils de Noé, homme audacieux, d’une grande vigueur physique ; il leur persuade d’attribuer la cause de leur bonheur, non pas à Dieu, mais à leur seule valeur et peu à peu transforme l’état de choses en une tyrannie. Il estimait que le seul moyen de détacher les hommes de la crainte de Dieu, c’était qu’ils s’en remissent toujours à sa propre puissance. Il promet de les défendre contre une seconde punition de Dieu qui veut inonder la terre : il construira une tour assez haute pour que les eaux ne puissent s’élever jusqu’à elle et il vengera même la mort de leurs pères. Le peuple était tout disposé à suivre les avis de Nemrod, considérant l’obéissance à Dieu comme une servitude ; ils se mirent à édifier la tour avec une ardeur infatigable, sans se ralentir dans leur travail ; elle s’éleva plus vite qu’on n’eût supposé, grâce à la multitude des bras. Mais elle était si formidablement massive que la hauteur en semblait amoindrie. On la construisait en briques cuites, reliées ensemble par du bitume pour les empêcher de s’écrouler. Voyant leur folle entreprise, Dieu ne crut pas devoir les exterminer complètement, puisque même la destruction des premiers hommes n’avait pu assagir leurs descendants ; mais il suscita la discorde parmi eux en leur faisant parler des langues différentes, de sorte que, grâce à cette variété d’idiomes, ils ne pouvaient plus se comprendre les uns les autres. L’endroit où ils bâtirent la tour s’appelle maintenant Babylone, par suite de la confusion introduite dans un langage primitivement intelligible à tous : les Hébreux rendent « confusion » par le mot babel. »

    Sauf erreur le crédit hypothécaire existait déjà à Babylone…

    J'aime

Répondre à zepeline Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s