Les dépêches. La déglobalisation se poursuit cela va avoir des conséquences. L’histoire s’est remise en route.

La déglobalisation est en route depuis 2009.

Je l’ai analysée, décrite et commentée régulièrement. Mon pari de 2009 a été résumé par une formule cynique; « quand le butin est maigre, les bandits s’entretuent ».

Ou encore « quand il n’y a plus de grain à moudre, les rouages se bloquent ».

J’ai poussé l’audace intellectuelle  jusqu’à annoncer la montée des tensions internes sur le revenu national/ressources nationales  dans les différents pays et les tensions militaires externes au point d’écrire et réécrire; « Un jour ou l’autre il faudra qu’il y ait la guerre on le sait bien … »

L’élection de Trump a été à la fois le révélateur de ces tentations au repli agressif et le symptme de l’évolution des mentalités aux USA: sa politique America First est devenue populaire et elle est soutenue par de larges couches de la population et des milieux d’affaires.

Le Reste du Monde, le ROW a d’abord raillé Trump, puis il l’a craint et après avoir cru que ce n’était qu’un mauvais moment à passer , maintenant ce ROW s’adapte aux nouvelles circonstances. La pression que Trump et les neocons exercent par le biais de l’OTAN  y est pour quelque chose.

Macron qui a d’abord voulu prendre la tête d’une croisade  anti Trump s’est radicalement planté et mainteant il obéit servilement ….suivi qu’il n’a pas été par les Allemands soucieux de ne pas se voir infliger des « tariffs ».

Trump a une intelligence limitée et ses conseillers en général également. Ils pratiquent une « pensée  positive spontex » qui ne leur permet pas  de saisir la totalité des situations. Nous sommes loins des subtilités brillantes de Kissinger et Zbigniew Brzezinski. 

Ils ne voient pas le coté global, systémique de l’organisation actuelle  du monde,  ils ne comprement pas la notion d’interdependance ou de complementarité. Ils ne savent pas que dans un système on ne peut toucher une pièce sans que cela ait des conséquences non voulues par ailleurs.

Ils sont incapables de faire la synthèse d’une situation et évoluent dans le coup par coup. Et dans les essais et erreurs, le « trial. »

Ils ne voient pas que:

-le couple Chinamerica c’est un ordre du monde

-le système monétaire Bretton Woods II repose sur le couple Chinamérica

-la globalisation a  été un moyen pour le capital américain de bonifier sa profitabilité déclinante et de se faire financer quasi gratuitement par le recyclage de ses déficits

-d’imposer son ordre juridictionnel au dela de son pouvoir réel  

-de maintenir l’impérialisme du dollar malgré la montée des concurrents et le déclin

Bref les Trumpistes voient les cotés négatifs de la globalisation mais ne se rendent pas compte des aspects positifs dont ils ont bénéficiés.

La crise produit la déglobalisation et la fin de la concertation mondiale car la lutte pour le surproduit global, l’emploi, les richesses, les ressouces  est excerbée dans un monde qui s’appauvrit. Et ici la paupérisation va accélérer. 

D’abord est venue la fin de la coopération internationale avec la dislocation des grandes  messes en « G »:

-puis est venue la montée des compétitions stratégiques 

-puis sont venues les restrictions aux échanges de marchandises avec les tariffs 

-et nous en sommes aux atteintes à la libre circulation des capitaux et des hommes.

-et mainteant nous multiplions les agressions stratégiques tous azimuts

La suspicion est devenue la régle.

Un système nouveau va émerger; l’Histoire est à nouveau en marche.

Peu de gens font le lien entre la globalisation, l’appétit pour le risque; l’aisance monétaire, la montée de l’intermédiation financière , le recyclage des déficits, la surévaluation des actifs financiers, la capacité à produire toujours plus de dettes, l’absence d’inflation des prix des biens et services  etc , ils ont tort car la déglobalisation joue sur tout cela; et elle produira à moyen terme un nouveau système plus morcelé, redomestiqué qui  permettra beaucoup moins de facilités. 



[Reuters] Asia shares set for early gains as focus swings to recovery

[Reuters] Oil prices climb as U.S. stock drawdown eases supply glut fears

[CNBC] White House report criticizes China’s economic policies, human rights violations

[Reuters] Japan exports fall most since 2009 as pandemic wipes out global demand

[AP] China focused on jobs as national legislature meets

[Bloomberg] Black Swan Author Spars With Quant Legend Over Tail Risk Hedges

[FT] What Xi knew: pressure builds on China’s leader | Free to read

[Reuters] Asia shares set for early gains as focus swings to recovery

[Reuters] Oil prices climb as U.S. stock drawdown eases supply glut fears

[CNBC] White House report criticizes China’s economic policies, human rights violations

[Reuters] Japan exports fall most since 2009 as pandemic wipes out global demand

[AP] China focused on jobs as national legislature meets

[Bloomberg] Black Swan Author Spars With Quant Legend Over Tail Risk Hedges

[FT] What Xi knew: pressure builds on China’s leader | Free to read

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s