Une réflexion de lecteur comme je les aime

Lecteur AV.

Texte remarquable, merci Mr Bertez.
Puisque ce texte n’est pas financier, je me permettrai une réflexion. Je travaille dans un hôpital de type chg qui a mis en place très tôt la pcr de dépistage Covid 19, la transformation des lits de la salle de réveil en lits de réanimation, la transformation de tous nos services en lieux d’accueil de malades Covid, afin de faire face à l’afflux massif de patients.
Finalement, nous avons bien géré la crise, et même soigné des patients du Grand Est.
Certes, ma région est dépourvue de grandes barres d’immeubles et plutôt rurale, ses habitants sont assez disciplinés, ce qui peut expliquer également en partie le faible nombre de cas. Mais les hôpitaux voisins confrontés aux mêmes conditions, s’en sont tous nettement moins bien sortis que nous.
Dans un système sain et non inversé, cette gouvernance en amont, avec analyse de risques et Pareto, aurait été récompensée.
Ce ne sera pas le cas. Notre hôpital n’aura pas droit à la prime de 1500€, contrairement à tous les hôpitaux voisins « cigales » et débordés, dont aucun ne disposait de pcr de dépistage, ni d’une telle capacité d’absorption en réanimation, ni d’une telle organisation de prévention du risque a priori.

Je résume : des dirigeants incompétents et bouffis d’orgueil ne prévoient rien, ni masques ni dépistage… Après avoir détruit le plan pandémie 2007, ils envoient des soignants au casse-pipe et, pour éviter les fourches, achètent leur imperitie avec des cacahuètes.
Les médias aux ordres chantent alléluia et le public applaudit aux fenêtres ! Pauvres soignants, ils le méritent tant, merci nos gouvernants pour vot’ bon cœur !

Quant aux hôpitaux comme le nôtre ( ils sont rares hélas, mais peu importe, je ne voudrais pas que l’on puisse penser que je blâme le travail héroïque des soignants qui ont sauvé des vies et risqué la leur, « à poil » devant ce virus ) hôpitaux fourmis qui ont pris des mesures conservatoires, hôpital comme le nôtre qui disposait encore de son stock de masques ffp2 de 2009 ( non détruit, au cas où… D’où très peu de soignants contaminés), ils payent leur préparation. Limite, on les blâmerait presque pour s’être planqués à l’arrière.
Non, leur prévoyance ne sera pas récompensée. Frustrant, même si le commun des mortels me dira que d’autres le méritent davantage.
Ben non ! J’ai envie de leur répondre.
Dans les trois petits cochons, celui qui s’est fait chier à faire une maison en dur est récompensé, ils se paye même le luxe d’aider ses frères, idem dans les leçons de morale de l’école primaire ( du temps où cela n’était pas un gros mot), idem dans certains contes de fées, non pervertis par Disney.
Vous avez totalement raison Mr Bertez : nous vivons dans un monde d’inversion, celui d’Orwell.

Le vice est flatté, la vertu : raillée.

Dans tous les domaines et ceci me conduit à être très pessimiste pour la génération à venir. Comment dans ces conditions leur enseigner l’effort et l’esprit de sacrifice ?

Comment expliquer à mon personnel que ce qu’il a fait a permis d’éviter le pire, et que pour cela, l’argent ira aux autres, pas à eux ? Comment les motiver lors de la prochaine crise sanitaire ?
Comment ne pas penser, dans ces conditions où l’oisiveté paie davantage que l’effort, que les jeunes se jetteront à bras ouverts dans le revenu universel lorsque cette idée aura fait son chemin, avec la puce RFID et le crédit social, ascenseur vers le servage, le déshonneur, l’onanisme… et la mort de l’Homme ? Avec un H.

3 réflexions sur “Une réflexion de lecteur comme je les aime

  1. 👍

    Téléchargez Outlook pour iOS
    ________________________________
    De : brunobertez
    Envoyé : Thursday, May 21, 2020 1:04:39 PM
    À : jeanpaul197@hotmail.com
    Objet : [New post] Une réflexion de lecteur comme je les aime

    brunobertezautresmondes posted: « Lecteur AV. Texte remarquable, merci Mr Bertez. Puisque ce texte n’est pas financier, je me permettrai une réflexion. Je travaille dans un hôpital de type chg qui a mis en place très tôt la pcr de dépistage Covid 19, la transformation des lits de la sall »

    J'aime

    1. Monsieur,

      Merci de ce beau témoignage mais surtout pour la réussite qu’elle illustre. LA france n’est pas encore foutue !… comme dirait H16

      Malheureusement ce constat est le même dans l’industrie, c’est moins dramatique car ce n’est pas la vie d’autrui qui est en jeu mais le résultat final est le même. Les technocrates gouvernent, quand c’est le drame ils comptent sur / laissent faire les « techniciens/scientifiques/ sorciers « (pour eux la science est comme de la magie) mais après jamais de merci ou de reconnaissance mais toutes les excuses pour les directeurs d’usines et ceux qui ont laissés périclité la situation mais ont respectés normes /procédures / elements de langages attendus par la direction
      On va dans le mur mais la jeune génération est sans illusion sur la qualité des directions , certains sont brillants ou prêts à s’investir mais pas pour rien
      les responsables qui veulent faire avancer leur société (à tout niveau / fonction) quasiment jusqu’à la direction générale se sentent de plus en plus solidaire de la base malgré la CGT (!…)
      Donc ce système, comme l’explique notre hôte courre à sa ruine donc soit on crève ou s’entretue, soit le principe de réalité reprend sa place, l’homme reprend sa place et nous rebatirons la société soucieuse du bien commun et non du tout pour moi, comme la chretienté a succédée au temps barbare

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s