Pour ne pas finir la semaine idiot. La valse des trillions, des dollars à la pelle, que dis-je à la chargeuse!

 

Une semaine en or pour les Bourses . C’est la valse des trillions. En veux -tu? En voila!

Les animal spirits sont là, ils dansent!

19 mai – Bloomberg  «Les conditions financières américaines se sont assouplies au rythme le plus rapide depuis 1990… Une mesure Bloomberg de la « santé » du marché à travers les indices obligataires, boursiers et de liquidité a connu une reprise comme jamais auparavant : elle a  rebondit aux niveaux du début mars, lorsque les cas de coronavirus enregistrés dans le monde n’étaient que d’environ 90000 contre plus de 4,8 millions aujourd’hui. Tout compte fait, cette jauge des esprits animaux s’est améliorée par rapport au nadir de 5,4 écarts-types en seulement 37 jours de bourse, un exploit qui a pris 50 jours en 2008. »

Le marché phare mondial, le S & P500 a rebondi de 3,2% (-8,5% en glissement annuel) et le Dow Jones de 3,3% (-14,3%).

Les services publics ont gagné 2,8% (-12,2% en annuel)).

Les banques ont bondi de 5,9% (en baisse de 40%) et les courtiers  ont monté de 5,0% (en baisse de 16,6%).

Les Transports ont bondi de 9,1% (-22,3%).

Les S&P 400 Midcaps ont bondi de 7,4% (en baisse de 17,8%), et les  petites capitalisations du Russell 2000 ont bondi de 7,8% (en baisse de 18,8%).

Le Nasdaq100 a gagné 2,9% (+ 7,8%). Les semi-conducteurs ont bondi de 6,0% (en baisse de 2,6%). Les Biotechs ont progressé de 2,3% (en hausse de 10,9%).

Avec un lingot en baisse de 9 $, l’indice d’or HUI a chuté de 4,0% (en hausse de 17,9% en glissement annuel).

Les taux des bons du Trésor à trois mois ont terminé la semaine à 0,1125%. Les rendements à deux ans du gouvernement américains ont ajouté deux points de base à 0,17% (en baisse de 140 points de base en glissement annuel).

Les rendements des bons du Trésor à cinq ans ont augmenté de trois points de base à 0,34% (en baisse de 136 points de base).

Les rendements des bons du Trésor à dix ans ont augmenté de deux points de base à 0,66% (en baisse de 126 points de base).

Les taux très longs ont gagné quatre points de base à 1,37% (en baisse de 102 points de base).

Les rendements de référence de Fannie Mae MBS ont ajouté deux points de base à 1,58% (en baisse de 113 points de base).

On a noté un petit effet positif limité sur les taux européens après l’annonce trompeuse et tronquée d’un plan de 500 milliards par l’Europe, plan qui ne résiste pas à l’analyse sérieuse en tant que fausse mutualisation. Par ailleurs il est refusé par 4  pays alors que l’unanimté en la matière est nécessaire. Effet d’annonce

Les taux grecs à 10 ans ont chuté de 36 points de base à 1,69% (en hausse de 26 points de base en glissement annuel). Les taux portugais à dix ans ont chuté de 15 points de base à 0,73% (en hausse de 29 points de base). Les taux italiens à 10 ans ont baissé de 27 points de base à 1,60% (en hausse de 19 points de base). Les rendements espagnols à 10 ans ont chuté de 13 points de base à 0,63% (en hausse de 16 points de base).

Les rendements du Bund allemand ont augmenté de quatre points de base pour se situer à 0,49% (en baisse de 30 points de base). Les taux français ont reculé d’un point de base pour s’établir à 0,03% (en baisse de 15 pb). L’écart entre les obligations françaises et allemandes à 10 ans s’est rétréci de cinq à 46 points de base.

Au Royaume-Uni, les taux des obligations à 10 ans ont baissé de six points de base à 0,17% (en baisse de 65 points de base). L’indice FTSE du Royaume-Uni a bondi de 3,3% (en baisse de 20,5%).

L’indice Nikkei Equities du Japon a progressé de 1,8% (en baisse de 13,8% en glissement annuel). Les rendements du « JGB » à 10 ans sont restés inchangés à 0,00%

. Le CAC40 français a progressé de 3,9% (-25,7%). L’indice boursier allemand DAX a repris 5,8% (en baisse de 16,4%). L’indice boursier espagnol IBEX 35 a augmenté de 3,4% (en baisse de 29,9%). L’indice FTSE MIB de l’Italie a progressé de 2,8% (en baisse de 26,3%).

Les actions des pays émergents étaient mitigées.

L’indice Bovespa du Brésil a progressé de 6,0% (en baisse de 28,9%) et le Bolsa du Mexique a augmenté de 0,3% (en baisse de 17,8%). L’indice Kospi de la Corée du Sud a gagné 2,2% (-10,4%). L’indice turc Borsa Istanbul National 100 a récupéré 3,3% (en baisse de 10,0%). L’indice russe des actions MICEX a progressé de 4,5% (en baisse de 11,0%).

L’indice des actions indiennes Sensex a reculé de 1,4% (-25,6%). Le Shanghai Exchange chinois a perdu 1,9% (-7,7%).

La liquidité apparente a continué son débordement avec la promesse faite par Powell d’encore plus à venir .

La semaine dernière, l’actif du bilan de la Fed a franchi la barre fatidique des 7 Trillions.  Le crédit de la Réserve fédérale a bondi de 180 milliards de dollars pour atteindre un record de 6, 922 $ Trillions , avec un gain sur  37 semaines de 3, 200 $ Trillions.

Au cours de la dernière année,  le crédit de la Fed a augmenté de 3,098 $ Trillions , soit 81%.

L’offre « monétaire » M2 (étroite) a bondi de 225,8 milliards de dollars la semaine dernière pour atteindre un record de 17,991 Trillions , avec un gain sans précédent sur 11 semaines de 2,483 Trillions . La masse M2  a bondi de 3,404 $ Trillions , ou 23,3%, au cours de la dernière année.

L’actif total des fonds du marché monétaire a ajouté 1,4 milliard de dollars à un record de 4,789 dollars TN. La masse  des fonds monétaires  a bondi de 1,659 $ Trillions  en glissement annuel, soit  53%.

Malgré ces soi disants créations de monnaie, et les rodomontades de Powell de faire encore beaucoup plus, à l’infini, le dollar reste collé dans ses plus hauts près des 100 au dollar index.

Pour la semaine, l’indice du dollar américain a glissé de 0,5% à 99,863 (en hausse de 3,5% en glissement annuel).

17 mai – Financial Times : «Ce fut l’effort le plus vaste jamais réalisé pour injecter des dollars dans l’économie mondiale. La Réserve fédérale américaine et le FMI ont tous deux lancé des plans pour prêter des dollars aux pays dans le besoin dans le cadre de leurs efforts pour aider à combattre l’impact économique de la pandémie de coronavirus. Par exemple, les lignes de swaps temporaires de dollars de la Fed couvrent 14 banques centrales, dont celles du Brésil, du Mexique, de la Corée du Sud et de Singapour. Mais des pays tels que la Turquie, l’Afrique du Sud, le Nigéria et l’Indonésie sont tous exclus du système, malgré de lourds besoins de financement en dollars. »

21 mai – Financial Times : «Lorsque Jay Powell, président de la Réserve fédérale américaine, a été grillé au Congrès cette semaine, l’accent était mis sur la manière dont la banque centrale a aidé les entreprises et les consommateurs américains pendant la pandémie.

Les sénateurs auraient également dû demander – mais ne l’ont pas fait – ce que la Fed a fait récemment pour aider les marchés du dollar en dehors des côtes américaines. C’était un gros oubli.

Lorsque les futurs historiens financiers étudieront le choc Covid-19, ils concluront que l’intervention de la Fed sur les marchés offshore du dollar via des swaps avec d’autres banques centrales a été l’une de ses décisions politiques les plus importantes.

Non seulement l’action de la Fed a calmé les marchés, mais elle a renforcé l’hégémonie du système financier mondial basé sur le dollar pour les années à venir…

À la mi-mars, la panique a de nouveau éclaté sur les marchés offshore du dollar. La Fed a réagi et a même doublé ses interventions . Premièrement, elle a réactivé les swaps avec les cinq banques centrales d’origine. Ensuite, elle a ajouté neuf pays , dont le Mexique et le Brésil. Enfin, elle  a offert une nouvelle facilité de «rachat» permettant à des entités extérieures au club de 14 membres d’échanger des actifs tels que des bons du Trésor contre des dollars. »

Pour la semaine à la hausse on trouve : le real brésilien qui a augmenté de 5,9%, le rand sud-africain 5,5%, le peso mexicain 5,4%, le dollar néo-zélandais 2,7%, la couronne norvégienne 2,4%, la couronne suédoise 2,0%, le dollar australien 1,9 %, le dollar canadien 0,8%, l’euro 0,8%, la livre sterling 0,5% et le dollar singapourien 0,1%.

Pour la semaine à la baisse, le yen japonais a perdu 0,5% et le won sud-coréen a gagné 0,5%. Le renminbi chinois a reculé de 0,48% par rapport au dollar cette semaine (en baisse de 2,43% en glissement annuel).

Stabilisation  des matières premières:

L’indice Bloomberg Commodities a progressé de 1,8% (en baisse de 22,4% en glissement annuel).

May 16 – Bloomberg 16 mai – «Certains investisseurs parmi les plus éminents du monde sonnent l’alarme face à la menace imminente de l’inflation et se tournent vers l’or pour se protéger. L’impression de monnaie par les banques centrales et les vastes plans de relance des États ravivent l’intérêt pour l’un des plus anciens gardiens de richesse. … l’ampleur sans précédent de la réponse des gouvernements à la crise des coronavirus alimente l’argument selon lequel cette fois sera différente. Les sommités de la Grande gestion mondiale  comme Paul Singer, David Einhorn et Crispin Odey font partie de ceux qui sont optimistes sur l’or… Il en va de même pour les grands gestionnaires d’actifs comme Blackrock Inc. et Newton Investment Management. »

En passant mon avis est que ces gens sont trop en avance , sauf si ils ont des quantités énormes d’or à acheter, avant l’inflation viendront  la déflation et la stagflation.

le Spot Gold a reculé de 0,5% à 1 731 $ (en hausse de 14,3%).

L’argent a bondi de 3,6% à 17,693 $ (en baisse de 1,3%).

Le brut WTI a bondi de 3,82 $ à 33,25 $ (en baisse de 46%). L’essence a augmenté de 7,0% (en baisse de 39%) et le gaz naturel a gagné 5,2% (en baisse de 21%).

Le cuivre a récupéré 2,4% (en baisse de 15%). Le blé a rebondi de 1,7% (en baisse de 9%). Le maïs a reculé de 0,4% (en baisse de 18%).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s