Les dépêches du week end, la BCE n’écarte pas la possibilité d’acheter des actions et d’enrichir les déja riches!

La BCE prépare les esprits a un vol des citoyens , elle n’exclue pas d’acheter des actions.  De faire un cadeau aux détenteurs de portefeuilles boursiers!

Elle nous prend pour des imbéciles en ajoutant qu’elle le ferait « pour soutenir l’économie » !

Je ne savais pas que le portefeuille des ploutocrates c’était l’économie » !

C’est une assimilation abusive, je croirais plus volontiers que faire monter les cours de la Bourse c’est « plomber » l’économie puisque cela fait monter la valeur du capital et que cela accroit à la fois le besoin de réaliser des profits et de distribuer des dividendes.

La hausse de la valeur du capital ou plutot de la contrevaleur du capital ancien est déflationniste.

Faire monter les cours de Bourse c’est inciter les détenteurs de capitaux à aller les mettre en Bourse, à spéculer puisqu’il n’y plus de risque la hausse étant garantie,  au lieu d’investir productivement.

Faire monter les cours de Bourse est déflationniste car cela rend le capital ancien plus attrayant que le nouveau, cela détourne les capitaux  de prendre le risque de la production, de s’employer de façon productive, d’investir de distribuer des salaires et in fine d’embaucher.

Faire monter la Bourse c’est encourager la Grève du Capital et le renforcer dans ses tendances malthusiennes, dans ses tendances à constituer ce que l’on appelait avant à juste titre le Mur de l’Argent. Le Mur de l’Argent c’est quand le capital fait chanter les démocraties. Quand il les tient en otage.

 

« Il ne faut jamais dire jamais », répond Robert Holzmann, membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, à la question de savoir si la BCE pourrait un jour élargir ses rachats de titres aux actions, et ne plus seulement les limiter aux obligations souveraines ou d’entreprises.

Cette question n’a toutefois pas encore été discutée, ajoute le gouverneur de la banque centrale autrichienne dans une interview parue dimanche dans le journal Die Presse.

La BCE a décidé jeudi d’augmenter de 600 milliards d’euros, pour le porter à 1.350 milliards, le montant de son programme d’achats de dettes sur les marchés visant à soutenir l’économie de la zone euro face au choc provoqué par la pandémie de coronavirus.

« Il ne faut jamais dire jamais. Si la nécessité est là, cette discussion devra assurément avoir lieu. Mais actuellement cette discussion n’existe pas », a dit Robert Holzmann à Die Presse, en réponse à une question sur la possibilité pour la BCE de commencer à acheter aussi des actions.

Alors que la présidente de la BCE, Christine Lagarde, a fait de la question du changement climatique une priorité, le gouverneur de la banque centrale autrichienne se montre plus prudent.

« Il y a des idées sur le fait de devenir plus verts. Il faut cependant être très prudents parce qu’avec ces instruments, le marché est encore souvent très petit et peu liquide », a déclaré Robert Holzmann, en référence apparemment aux obligations « vertes ».

 



 

Reuters] OPEC, Russia to extend record oil cuts to end of July

[The Hill] Huge protest expected in DC amid escalating scrutiny of police tactics

[Reuters] Wall Street Week Ahead: Bond investors look for Fed to justify steepening yield curve

[AP] China urges citizens to shun Australia as dispute simmers

[Bloomberg] A Booming Stock Market Could Come Back to Bite the Recovery

[WSJ] Huawei Founder Ren Zhengfei Takes Off the Gloves in Fight Against U.S.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s