Le bide du Stopcovid

Où en est StopCovid, l’application française de suivi des cas contacts, une semaine après son arrivée sur les magasins d’application de Google et d’Apple ?

Censée identifier les personnes côtoyées par son utilisateur afin de leur notifier si ce dernier est malade du Covid-19, cette application a été l’objet de polémiques, notamment sur la facilité de son adoption par une majorité des Français.

En une semaine, 1,4 million activations de l’application ont été effectuées, précisait au Monde, mardi 9 juin, le cabinet de Cédric O, le secrétaire d’Etat chargé du numérique.

Ce chiffre, qui représente environ 2 % de la population française, correspond au nombre de fois où les utilisateurs ont téléchargé StopCovid, ouvert l’application, puis cliqué sur le bouton « J’active StopCovid » après l’avoir autorisé à utiliser le système Bluetooth du smartphone – la technologie qui sert à détecter les téléphones à proximité.

Une campagne de communication bientôt lancée

Ce chiffre a de quoi décevoir : à titre de comparaison, l’application de suivi de cas contacts australienne avait été téléchargée par 8 % de la population en 24 heures.

Son équivalent norvégien avait, lui, été téléchargé en une semaine par plus d’un quart de la population, selon les chiffres publiés quotidiennement par l’Institut norvégien de santé publique.

Même si les scientifiques estiment qu’une telle application peut avoir une utilité dès les premiers téléchargements, il faudrait à StopCovid un taux d’adoption bien supérieur pour que celle-ci soit tangible.

3 réflexions sur “Le bide du Stopcovid

  1. Pour sûr, une appli bricolée sur un coin de table, sous-traitée aux GAFAM (cochez la case correspondante), une suite sympa de la loi Avia, et le tout bien après le moment où, possiblement, cela aurait pu susciter les foules. Je souhaite bien du plaisir aux heureux « téléchargeurs » de l’appli pour tenter de récupérer leurs données ou supprimer celles-ci quand ils constateront que ce bricolage sert à tout sauf à « aider » le système de santé à être proactif.

    J'aime

  2. Il semblerait que le pourcentage de téléchargement pour les pays cités, corresponde au pourcentage de popularité de leur gouvernement respectif.
    Quant à celui de la France, vous feriez d’en prendre notes, Messieurs les directeurs des instituts de sondages…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s