On reparle d’un dispositif pour faire face aux pertes des banques européennes.

Les responsables de la Banque centrale européenne élaborent un plan pour faire face à des centaines de milliards d’euros de prêts impayés à la suite de l’épidémie de coronavirus, ont déclaré à Reuters deux personnes proches du dossier.
Le projet, qui intervient alors que l’Europe mobilise des milliers de milliards d’euros pour soutenir l’économie de la région, vise à protéger les banques commerciales de toute seconde retombée de la crise, si la hausse du chômage ampute les revenus nécessaires au remboursement des prêts.

L’une des personnes familières avec le dossier  a déclaré que la BCE avait mis en place un groupe de travail pour examiner l’idée d’une «mauvaise banque» -une bad bank- pour loger  la dette en euros impayée et que le travail sur ce projet  s’était accéléré ces dernières semaines.

La BCE a refusé de confirmer qu’ elle travaillait sur un tel dossier.

Selon les statistiques officielles, le montant de la dette de la zone euro, considéré comme peu susceptible d’être entièrement remboursé, s’élève déjà à plus d’un demi-trillion d’euros, y compris les cartes de crédit, les prêts automobiles et les hypothèques.

Cela devrait augmenter à mesure que l’épidémie de COVID-19 affaiblit  les emprunteurs, elle  pourrait doubler pour atteindre un trillion d’euros, pesant sur des banques déjà fragiles et entravant de nouveaux prêts

Alors que l’idée d’une bad bank  dans la zone euro a été discutée et mise de côté il y a plus de deux ans, la BCE, sous la direction de sa nouvelle présidente Christine Lagarde, a consulté les banques et les responsables de l’UE au sujet de ce type de  programme ces dernières semaines, a déclaré l’une des personnes.

En tant qu’institution la plus puissante de la zone euro, le soutien de la BCE au projet est essentiel, mais il nécessiterait également la bénédiction de l’Allemagne, la plus grande économie du bloc.

Berlin s’oppose depuis longtemps à des plans fondés sur la  responsabilité partagée des dettes contactées dans d’autres pays.

2 réflexions sur “On reparle d’un dispositif pour faire face aux pertes des banques européennes.

  1. Je pense que c’est le seul moyen existant. Mais sa mise en place suppose un partage de ce « portage » par les seuls français, ce que l’euro, pour le moment , empêche…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s