Les chèques de stimulus américains peuvent être une aubaine pour les profits des entreprises .. eh oui!

Je vois beaucoup de bons économistes classiques douter de la reprise qui va intervenir aux Etats Unis et ailleurs. En lisant leurs travaux j’ai l’impression qu’ils projettent leur pessimisme et leur morosité personnelle sur une réalité trés incertaine.

Des gens comme Snider ou Rosenberg me semblent prendre des risques en démystifiant/critiquant les chiffres qui sont publiés et en montrant les faiblesses. Je pense que cela va aller mal, certes mais qu’entre temps il peut y avoir une illusion spectaculaire de redressement. Une ébauche, un début de « V » trompeur avec des  gros profits publiés.

Certes la réalité est très incertaine car nous avons peu d’expérience de ce genre de situation, mais il faut se méfier de ses humeurs, de ses biais  et perceptions personnelles.

La situation est grave, fondamentalement dramatique mais en aucun cas il ne faut négliger le fait que l’on a deversé des trillions sous toutes les formes.

Ce déversement est temporaire mais il est tellement colossal que tout peut arriver.

On a enfoncé un clou avec un marteau-pilon parce que l’on était terrorisé par la perspective d’une révulsion financière. Mon idée est que l’on a sur-réagi et que cela va se sentir .

Quand? Je  n’en sait rien et c’est bien cela le problème, le facteur temps.

En termes logiques et ceci vous étonnera , je m’attends  à un moment donné a un très fort rebond des profits des entreprises  .

Eh oui, à un très fort rebond en vertu de mes raisonnements de base:

Le gouvernement a distribué un pouvoir d’achat considérable qui ne constitue pas  un coût , pas une charge pour les  entreprises , c’est directement une bonification des profits de l’appareil économique.

J’utilise souvent le concept de coût de production de la demande, il permet de comprendre que lorsque la demande est alimentée par les salaires, il y a un coût pour les entreprises mais que lorsque la demande est alimentée par le déficit du budget et les dettes  alors le coût pour les entreprises est nul et les profits bondissent.

Les déficits du gouvernement et les production de crédit  sont des subventiosn au profits des firmes.

Les licenciements sont très élevés et beaucoup d’entreprises en ont profité pour s’alléger en personnel, le  levier d’exploitation des entreprises s’est fortement amélioré. Les licenciements massifs  abaissent les points morts et constituent une sorte de levier pour les marges , un ressort qui peut faire bondir les profits.

Traditionnellment, la réduction de l’emploi a  un effet négatif sur les revenus, mais cette fois ce ne sera pas pas le cas. Les revenus vont résister beaucoup mieux que prévu, car le gouvernement subventionne les chômeurs à un niveau beaucoup, beaucoup  plus élevé que la normale.

L’impact sur les résultats sera spectaculaire  pour les entreprises qui réduisent  leurs coûts.

Si on tient compte de l’exceptionnelle générosité du gouvernement on en arrive penser que les conditions sont réunies pour un envol des bénéfices.

Regardez cette explosion des revenus disponibles,  c’est ahurissant! Les transferst en provenance du gouvernement ont permis aux revenus d’exploser à des niveaux qui n’ont jamais été vus.

Cela peut faire des profits fantastiques et des mouvements boursiers que personne n’aurait osé imaginer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s