D’ou viendront les richesses réelles pour honorer les promesses contenues dans les marchés boursiers?

Rédigé par 

Bruno Bertez 

18 septembre 2020

Les investisseurs sont prêts à payer trop cher des actions n’ayant aucune chance de leur rapporter ce qu’ils espèrent : le plan de Ponzi boursier a encore de beaux jours devant lui…

Adam Smith avait tout compris quand il expliquait que les joueurs surestiment toujours leurs chances de gagner au jeu. N’oubliez jamais, surestimer ses chances de gagner au jeu c’est accepter de payer trop cher ses billets de loterie..

Cette particularité a été maintes fois utilisée dans l’histoire financière pour gruger le public.

Lors de la crise des Assignats alors que plus personne n’en voulait, le Controleur des Finances Desmarais a eu l’idée de brancher, sur les numéros que comportaient les assignats, une loterie; alors qu’ils ne valaient plus rien leur cours est remonté à 15% du nomina!

Ah les braves gens!

Les autorités, les gouvernements, les financiers eux aussi l’ont compris et parfaitement assimilé : le public est composé de gogos.

Dire que les théories économiques utilisées par les modèles les plus répandus sont fondées sur… la théorie des anticipations rationnelles de John Muth !

Ainsi, c’est simplement le symétrique de ce que dit Adam Smith : les joueurs sont toujours prêts à payer plus cher qu’ils ne le devraient pour participer au jeu.

Surestimer ses chances de gagner équivaut en effet à accepter de payer trop cher les billets de loterie.

La surestimation de ses propres chances de gagner au jeu est structurelle, fondamentale dans la psyché humaine ; elle est archétypique. Il ya du narcissisme là dedans.

Optimisme et mystère

– Les actifs financiers sont au plus haut parce que les taux d’intérêt sont au plus bas – ils sont nuls ou négatifs ; et dans certains pays comme la Grande Bretagne on prépare les taux négatifs.

– les taux sont au plus bas parce que nous sommes en plein marasme économique, en dépression et que les autorités si ose dire, -les autorités produisent de l’argent et du crédit gratuits à jets continus.

– ce marasme économique est censé durer très très longtemps, sauf si il y a une crise de destruction entre temps, comme en 2008, et en plus fort ;

– nous sommes en plein marasme économique généralisé, global, sans exception géographique et sans refuges ;

– nous sommes en faillite financière réelle. Cette dernière se manifesterait si on ne créait pas des liquidités, si on ne baissait pas les taux d’intérêt et si les banques centrales ne rachetaient pas les dettes ;

– nous sommes dans une situation où un bon tiers des crédits distribués dans le monde le sont à des entités insolvables ; les entités zombies ne produisent pas assez de cash flow pour honorer leurs dettes, elles s’endettent pour faire semblant de les honorer.

– il y a une montagne de dérivés et de fausses assurances qui ne demandent qu’à s’écrouler, et…désolvabiliser la pyramide en chaine

… Les investisseurs sont optimistes ! Ils s’attendent à des rendements moyens annuels de plus de 10% !

Aux Etats-Unis, le niveau actuel des cours des valeurs du S&P 500 assigne, à horizon de 12 ans, un rendement réel… négatif.

Quelle sera la substance de ces rendements si la production de vraie richesse stagne comme c’est prévu ? Mystère !

La réalité est que les gens – je n’ose dire les investisseurs – croient à la poursuite du passé. Ils s’attendent donc à ce que le schéma de Ponzi continue.

[NDLR : Retrouvez toutes les analyses de Bruno Bertez sur son blog en cliquant ici.]

Recevez la Chronique Agora directement dans votre boîte mail

S’INSCRIRE J’accepte de recevoir une sélection exclusive d’offres de la part de partenaires de La Chronique Agora

*En cliquant sur le bouton ci-dessus, j’accepte que mon e-mail saisi soit utilisé, traité et exploité pour que je reçoive la newsletter gratuite de La Chronique Agora et mon Guide Spécial. A tout moment, vous pourrez vous désinscrire de de La Chronique Agora. Voir notre Politique de confidentialité.

Une réflexion sur “D’ou viendront les richesses réelles pour honorer les promesses contenues dans les marchés boursiers?

  1. La réalité est que les gens – je n’ose dire les investisseurs – croient à la poursuite du passé. Ils s’attendent donc à ce que le schéma de Ponzi continue.

    Inconsciemment ces gens_là voient dans le passé, sa gloire révolue, l’age d’or des profits. Il y aurait pour eux l’abondance dans un futur hypothétique qu’ils se représentent dans un passé définitivement ensevelis. Ils pensent que l’histoire se répète 2 fois; cela comme la loi dite de « duplication de l’Histoire » mais comme disait Marx à la suite des propos d’Hégel ;« Tous les grands événements et personnages de l’histoire du monde se produisent pour ainsi dire deux fois… la première fois comme une grande tragédie, la seconde fois comme une farce sordide… ».

    La tragédie de 2008 n’y suffisant plus, la grande « farce et attrape nigauds » parachèvera le système financier dans une hécatombe digne des grandes transhumances suicidaires de lemmings guidés par l’esprit animal de leur nature.
    De la cime de la tragédie on dévale frénétiquement la falaise jusqu’aux abîmes de la farce post-moderne et là, quand les masques sont tombés, on échoue lamentablement dans le chaos mêlant le tragique au pathétique… Le Janus entre tragédie et tragique confine l’absurde tel que la farce grotesque du parodique s’entend répondre par son binôme: le pathétique… « Le roi est nu »! Nul besoins de courage pour voir les choses telles qu’elles sont mais qui alors incarnera l’enfant pour dire ce qui Est et que l’on se refusait jusqu’ici de voir et de dire malgré les éclatants rets lumineux d’évidences? Tout le monde joue et surjoue sa réussite… le jeu est truqué et chacun pense emporté l’ultime mise avant l’hécatombe… « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. » Jacques-Bénigne Bossuet.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s