Interprétation matérialiste de l’élection américaine. Le chaos ne fait que commencer .

Dans mon éditorial publié ce jour sur l’Union Nationale aux USA, j’ai tenté de faire comprendre que les clivages politiques, la dislocation de la societe americaine n’était pas un phénomène politique, et que ces phénomènes tradusaient, exprimaient les antagonismes non résolus dans le système americain.

Ce sont ces problèmes non resolus qui fracassent le système américian ancien. le clivage ne fait qu’exprimer :

-le développement mondial inégal au détriment des USA

-la perte de pouvoir, d’influence et l’impossibilité de continuer l’Hegemon

-l’érosion ineluctable de la profitabilité du système americain ce qui l’a obligé à pratiquer un neo-liberalisme sur-exploiteur avec bas salaires

-la nécesssaire financiarisation pour perpétuer l’Empire par le soft power

-la souffrance des laissés pour compte de la population américaine

-le conflit entre le capital et les formations nationalistes et le capital et les formations globalistes .

Trump apportait une réponse primaire, maladroite, narcissique, mais reponse quand même a ces questions . Ila été débarqué apr l’allaince des globalsiets modernistes et de l’opinion publique mondiale .

Biden n’apporte rien. Rigoureusement rien.

Biden c’est l’illusion du retour à l’ancien temps, c’est ô temps suspend ton vol.

Derrière Biden il a des forces d’adaptation mais ce sont des forces progressistes socialissantes qui sont en contradiction avec ce que veut le grand capital americain.

Le bloc qui est constitué derriere Biden est une sainte alliance de l’eau et du feu, un mariage des contraires.

Le conflit avec les gauchistes va l’incapaciter.

En 1980, le monde cela ressemblait à ceci:

Les États-Unis représentaient plus du double de la part du PIB mondial que le Japon, et plus que le Japon, l’Allemagne et la France réunis. La part de la Chine était inférieure à 2% et pratiquement la même que celle de l’Inde.

Maintenant en 2019, pré-COVID, cela ressemble à ceci:

Les États-Unis ont toujours le plus important en dollars constants. Bien que la part ait diminué, la part des États-Unis est plus importante que le reste du G7 combiné. Mais la Chine a grimpé à plus de 16%, laissant l’Inde sur sa lancée.

Taux de croissance du PIB par habitant 1980-2020

Le taux de croissance du PIB réel par personne aux États-Unis a été en moyenne de moins de 3% par an et n’a cessé de ralentir, tandis que celui de la Chine a été en moyenne trois fois plus élevé.

Part de la production manufacturière mondiale

Au début des années 80, l’industrie manufacturière américaine représentait plus de 25% de la production mondiale, le Japon à 11% et l’Allemagne à 7%. La Chine n’était nulle part.

En 2017, la part des États-Unis était tombée à environ 18%, avec le Japon et l’Allemagne en dessous de 10%. La Chine avait grimpé à plus de 25%.

Les graphiques:

En 1980 cela donnait ceci

En 2019, pre-COVID, cela donnait cela :

GDP per capita taux de croissance 1980-2020;

Comprenez le GDP comme la production de richesses par tête

Part dans l’industrie manufacturière

Une réflexion sur “Interprétation matérialiste de l’élection américaine. Le chaos ne fait que commencer .

  1. Il est fort possible que Biden soit bientôt, comme prévu, débarqué pour raison de sénilité et le pouvoir sera repris par l’équipe Obama derrière Kamala Harris; le clan Biden conservera son pognon ukrainien et chinois en échange. Les gauchistes seront muselés.
    Cordialement

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s