Bilan du service brunobertez.com

En cette période de l’année, c’est le temps des bilans.

Cette année, 1 707 000 hits ont été enregistrées sur ce service à ce jour. C’est une hausse de 200 000 par rapport à 2019.

Cela ne correspond pas aux millions qui ont « frappé » les sites traditionnels ou mainstream, mais ce n’est pas mal pour un service atypique et sans concession aux astuces de la Com.

Je n’entretiens pas la fréquentation par la multiplication des commentaires, je n’en passe qu’un tiers de la masse reçue. La sélection est purement arbitraire, c’est mon choix, il y a une logique mais je ne l’explicite pas.

Je ne tiens pas à élargir mon audience, je ne suis intéressé qu’à l’approfondir.

J’ai écrit pour le grand public pendant longtemps et cela ne m’a guère apporté de satisfaction, sauf narcissique, même si cela m’a rapporté des recettes publicitaires.

Pour simplifier c’est un service qualitatif et non quantitatif; je cherche le poids des idées pas la quantité de lecteurs.

J’ai environ 20 000 lecteurs réguliers en France sans compter ceux qui fréquentent les autres sites ou publications qui me reprennent.

Je diffuse autant à l’étranger qu’en France, dans les pays francophones bien sur mais aussi dans les pays lointains, USA, Asie, etc.

Chaque article est lu entre 1500 et 2000 fois. Chaque lecteur lit en moyenne 5 articles en chiffres ronds et reste très longtemps, très longtemps! Surtout le soir et la nuit.

Si je veux faire du score, il suffit que je mette « or » dans le titre et aussitôt le nombre de lecteurs est multiplié!

Sans rire j’aurais tendance à dire que c’est trop!

Il n’y a pas en France ou en pays francophones plus de quelques milliers de lecteurs qui ont l’envie de et la capacité à assimiler ce que je produis.

Je m’aperçois qu’il y a beaucoup de mauvaises interprêtations ou de contresens; mais je m’aperçois aussi qu’il y a un lectorat de base de plus en plus large et passioné qui non seulement assimile, mais cherche à aller plus loin et me pousse à approfondir mes réflexions.

Ma satisfaction c’est quand un lecteur soit par le site soit en direct me pose une question qui me fait aller plus loin ou complêter. En fait je suis un chercheur, chercheur de sens et je remercie ceux qui m’indiquent des pistes.

Mon travail n’est pas facilement accessible et c’est une barrière voulue à sa diffusion. Je refuse par exemple toute invitation des médias même si j’accepte de faire quelques dérogations pour des conférences privées pour investisseurs et surtout caisses de retraites.

La communication est une science qui nous enseigne que pour que la diffusion d ‘un message soit large, son contenu informationnel doit être faible. Pour être diffusé il faut soit dire ce que les récepteurs ont envie de recevoir, soit ne rien dire.

J’ai commencé ce service à il y a 5 ans comme avatar du Blog a Lupus de mon ami Jean François. La continuité de la pensée est assurée depuis beaucoup plus longtemps encore !

Au cours de ces 5 années, j’ai posté 11 447 articles .

Je n’écris pas de livre -j’en ai écrit pour d’autres- un livre c’est du mort, du rassis et moi j’aime le frémissement de la vie. J’aime l’actualité qui comme disait un de mes professeurs : « lire l’actualité c’est la prière marxiste du matin ».

Mais j’assure/j’assume la continuité totale avec ce que j’écris depuis … 1967, date ou j’ai commencé à publier. Mais j’ai pris un tournant au milieu des années 80 et modifié mon cadre analytique. Tous mes articles pourraient commencer par : résumé des chapitres précédents.

Conformement à l’annonce-titre, « il n’y a de vérité que du tout », j’écris sur tout ce qui contribue à la formation d’un jugement sur la situation du monde dans lequel nous vivons. Je reste très fidèle à ma demarche journalistique, je pars de l’actualité, de ce qui apparait, de ce qui se donne à voir, et je cherche à lui donner un sens, à faire ressortir ce qui n’est ni su ni dit ou inconscient.

C’est un travail d’herméneutique ou d’interprétation si on veut. Je pratique la philosophie du soupçon de Marx, Freud, Nietzsche, Jung, Lacan, Badiou, Clouscard, etc , philosophie qui nous dit que la Verité existe, mais elle ne se donne pas à voir à l’évidence , elle est mouvement vers, elle est quête asymptotique, et jamais atteinte. Mais je crois aux référents et je lutte contre le relativisme de la modernité que je considère comme le masque de la tyrannie du Maître. .

Je précise que j’ai un compte TWITTER auquel j’attache beaucoup d’importance en revanche mon compte Facebook est inactif depuis plus de 5 ans je crois; il faut savoir que j’ai tenté de le fermer mais que Facebook a continué à le présenter malgré mes demandes de suppresssion. Peu importe.

Bonne fin d’année.

Luttez pour la Dignité et la Liberté, ce sont les seuls biens qui vaillent.

Je suis marqué par la Liberté: je suis né au 10 rue de la Liberté à Anzin !

20 réflexions sur “Bilan du service brunobertez.com

  1. Merci M. Bertez pour votre production généreuse et désintéressée , qui mérite admiration et gratitude.

    Dans une discipline – la science économique – faillie et peuplée de charlatans , d’ escrocs et de corrompus, vos billets nous aident à y voir plus clair.

    Bonne continuation et meilleurs voeux pour 2021.

    J'aime

  2. Thank you very much, Mr Bertez. You are my information source no. 1. When you wrote at Agefi, I always red your articles thorougly. And when you left, I left as well (as a long time subscriber).

    I hope you will carry on with your excellent newssite & analyses and wish you a Happy & Prosperous New Year.

    A faithful and avid reader from the German speaking part of Switzerland.

    J'aime

  3. « Luttez pour la Dignité et la Liberté, ce sont les seuls biens qui vaillent »

    Bien au dessus il y a l’altruisme, notre raison d’être

    On en a conscience ou pas

    Quoique libre de stagner et pire régresser, bonne progression sur votre chemin durant tout 2021

    J'aime

  4. Merci pour ces textes qui constituent un univers finalement optimiste, profondément optimiste oui !

    Car vouloir progresser, comprendre, démasquer, savoir, penser, hiérarchiser, déformater, c’est du pur optimisme.

    J'aime

  5. Bonne année a vous ainsi qu’à tous vos lecteurs.

    Petite à petit je commence à comprendre vos articles, comme vous dites, il faut bosser pour les comprendre.

    Il faut dire que je n’ai pas de formation ‘académique’, je ne suis qu’un manuel qui aime à prétendre qu’il réfléchit.

    Merci en tout cas pour votre travail, qui est, oh!!!!! horreur en ces temps covidiens, gratuits.

    C’est pas comme cela que vous allez remonter le PIB 🙂

    J'aime

  6. « Il n’y a pas en France ou en pays francophones plus de quelques milliers de lecteurs qui ont l’envie de et la capacité à assimiler ce que je produis »

    J’ai tente d’intéresser une amie de 20 ans à votre site sur le thème « ainsi tu comprendras la PHILOSOPHIE du capitalisme actuel ». Sa réponse : « ah mais ton mec il a fricoté avec des gens pas recommandables dans les années (blah blah blah…) »
    Depuis j’ai volontairement perdu de vue cette amie de 20 ans mais je continue à vous lire. J’ai fait un choix en somme (je n’ose pas écrire « j’ai fait le tri »).

    J'aime

  7. Monsieur Bertez, mille merci pour vos articles quotidiens.

    Merci de ponctuez nos journées de vos analyses, de nous faire comprendre les mécanismes financiers modernes.

    Merci de nous permettre de mieux faire nos opinions et donc nos choix.

    Vos articles, sont les plus profonds, justes, techniques mais très pédagogiques consultables sur la toile!

    Joyeux Noël! Bon jour de l’an!

    Et bonne année 2021, a toutes et tous.
    Bonne année Mr Bertez

    Une interview de vous de 2h15 chez Thinkerview, serait cependant un régal…

    J'aime

  8. Mr Bertez,

    Cela fait un long moment que je suis vos publications sur ce blog. Je crois bien vous avoir connue au sein des publications Agora. (Philippe Béchade, Simone Wappler, et Jim Rickards…)

    Parfois je reprends quelques-unes de vos punch-lines et je les publie sur d’autres sites afin de faire connaître votre blog, que je trouve de salut public !

    Celle qui m’a particulièrement touchée étant la suivante :

    « Il n’y a pas de magiciens il n’y a que des illusionnistes. »

    A force de vous lire, j’ai appris à faire des efforts nécessaires afin d’essayer de comprendre le sens profond de votre argumentation. A force d’exercice intellectuel quotidien, j’ai appris à prendre conscience de l’urgence d’élever sa conscience et d’aller au-delà de ce que je pourrais résumer a « l’aspect matériel de la pensée ». Voir le monde non pas avec les yeux de la tête, mais aussi l’œil du cœur. Tout étant un d’après les travaux sur la physique quantique…

    Merci pour le travail colossal que vous faite et que vous nous partagez quotidiennement. Travail de qualité qui nous est accessible sans bourse déliée, pourvu qu’on arrive a vous trouver. Ce qui n’est pas chose facile.
    Grace a vous, en lisant 5min par jour vos publications, j’ai appris en économie bien plus que durant toute ma vie d’étudiant.

    Merci d’œuvrer dans le sens de l’intérêt général.
    Le peuple reconnaît toujours les siens.
    God bless you and yours.
    Un fidèle lecteur.

    J'aime

  9. Je suis comme un enfant qui attend le père Noël chaque matin, vos chroniques sont d’une telle qualité que je suis impatient du lendemain.
    Merci Mr Bertez pour votre travail à essayer de nous instruire intelligemment.
    Bon Noël à vous ainsi qu’à vos proches.

    J'aime

  10. Bravo !

    Je ne peux que vous souhaiter de pouvoir continuer de nombreuses années ce travail remarquable que vous partagez.

    Joyeux Noël et bonnes fêtes de fin d’année. Un lecteur fidèle qui vous suit de l’étranger.

    J'aime

  11. Bravo Monsieur Bertez pour la richesse de ce que vous produisez et écrivez.
    Vous dites ne pas avoir plus de 1500 à 2000 lecteurs en France et je vous crois bien volontiers tellement le consensus du politiquement correct et l’absence de culture économique réelle y font des ravages.
    Mais sans doute vos 2000 lecteurs transmettent-ils vos raisonnements dans leurs propres zones d’influences et réseaux amicaux. Il y a donc un espoir que petit à petit la raison et le bon sens, car c’est ainsi que je qualifierai vos écrits, retrouvent progressivement un chemin aux marges de la société … puis de proche en proche, les marges irrigueront-elles le noyau.
    Cette attente non dite de la société à retrouver du bon sens existe et est fortement exprimée jour après jour même si elle n’est pas relayée ainsi par ceux qui en ont le pouvoir.
    Cela renforce cet écart évident et dont vous parlez souvent entre « élites » et « peuple » que l’on pourrait aussi comparer en terme de décorrélation entre « la sphère financière et l’économie réelle », thématique qui vous est chère et que je partage depuis toujours (de vous à moi, c’est ce qui m’a harponné auprès de vous et m’a fait resté fidèle à vos écrits).

    Gardons l’espoir, surtout en cette période de fêtes de Noël.

    Je vous souhaite ainsi un Joyeux Noël et vous remercie à nouveau pour le rôle de boussole que vous jouez auprès la communauté de vos lecteurs et dans nos vies intimes

    J'aime

  12. Bonjour,

    Merci pour vos billets toujours intéressants. Ils permettent de mieux appréhender le monde complexe et passablement torturé et manipulé dans lequel nous évoluons. La gestion de la pandémie qui nous affecte en est l’exemple le plus frappant. Difficile et délicat de rester un citoyen libre et éclairé dans ces conditions. Vous m’aidez à y voir plus clair.

    Joyeux Noël à vous et votre famille.

    J'aime

  13. En marge des grands courants du monde, existent encore aujourd’hui des hommes ancrés dans les « terres immobiles ». Grâce à ces hommes, la tradition est malgré tout présente. Ce sont « ceux qui veillent », les έγρήγοροι. »

    Julius Evola

    Bravo et Merci

    J'aime

  14. Comment ne pas vous dire merci, ne serait ce que pour accepter avec bienveillance nos souvent médiocres commentaires, et à titre personnel, pour votre grande ouverture d’esprit.
    Comme vous le dites en substance et comme le dit aussi Onfray, « je n’ai pas d’ennemi chez qui pense juste. »
    Moi non plus.
    Mais vous contaminez les esprits, soyez-en assuré.
    Continuez encore longtemps !
    Notre époque est le plus passionnant des films, surtout quand tout s’explique sous votre plume.
    Très bonnes fêtes, de Noël ( un gros mot ces temps ci ) et de fin d’année.

    J'aime

    1. Joyeux Noel et bonne fête de fin d’année monsieur Bertez .
      Je vous remercie pour tous vos éditoriaux et tweets.
      Je vous lis depuis cinq ans tous les jours et je progresse grâce à vous dans la compréhension des évènements qui agitent notre monde .
      Je m’applique très souvent à faire circuler vos analyses en vous citant .C’est une manière de vous remercier et permettre la circulation de vos thèses.
      Vous dites que nous sommes 20 000 à vous lire . en réalité nous sommes beaucoup plus nombreux à bénéficier de vos reflexions .

      J'aime

Répondre à Brahim OUBARKA Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s