38 minutes de Raoult

Dans une longue vidéo postée le 5 janvier, le Professeur Didier Raoult fait un point sur l’épidémie.

Un long laïus dont il a le secret dans lequel il brosse essentiellement trois sujets :

les soins aux malades du Covid-19,

les variants et surtout

le vaccin, qui « va nous aider mais qui ne va pas régler le problème »

38 minutes et 30 secondes : telle est la durée de la dernière vidéo postée par Didier Raoult, sur la chaîne Youtube de l’IHU de Marseille. Une vidéo dans laquelle le Professeur fait du Raoult. Entre bons mots et analyses scientifiques. En passant par quelques tacles à l’encontre des médias, des politiques et autres autorités de la Santé. 

Mais alors que la stratégie de vaccination bat son plein, le Marseillais a livré son avis sur le sujet. Et il est plutôt clair : « Si la maladie naturelle (du Covid-19) ne donne pas une protection suffisante contre les variants, c’est embêtant. Il va falloir repenser. Le vaccin va nous aider mais ça ne va pas régler le problème. Il va falloir soigner les malades. » 

Selon Didier Raoult, « tout est une question de rapport bénéfice-risque en médecine ». « En pratique, le vaccin fait partie de notre arsenal. Certains des vaccins marchent presque toujours très bien dans notre histoire (tétanos, maladies de l’enfance). Mais dans les maladies dans laquelle l’immunité est mauvaise, les vaccins sont soit impossibles, soit relativement peu efficaces.

Le vaccin contre la grippe, s’il était éradicateur, depuis le temps, on le saurait. Il aide, il diminue (…) mais on sait bien que ce n’est pas un vaccin parfait. Le virus de la grippe mute, change, le vaccin marche de moins en moins bien au fur et à mesure qu’on vieillit. Et donc tous les dix ans, le pourcentage de gens protégés par la vaccination diminue (…) »

Il vaccinera à Marseille

Il l’assure, la stratégie de vaccination gouvernementale sera suivie à Marseille. « La question est plutôt quel est le bénéfice et quel est le risque ? » de la vaccination contre le Covid.

 « Le bénéfice : pour l’instant, les conditions dans lesquelles le vaccin a été testé correspondent aux souches qui ont été testées. Est-ce qu’alors que l’infection naturelle ne protège pas contre les mutants circulant, la vaccination pratiquée avec les virus qui circulaient à ce moment-là, va protéger avec les virus qui circulent maintenant ?

C’est une question à laquelle je ne sais pas répondre (…) Mais si ça peut diminuer la circulation d’un certain nombre de variants, tant mieux !

On fera le point au bout d’un moment. Pour l’instant, ce point-là, on ne peut pas le faire. Il faut du temps pour le faire »

« La deuxième question : est-ce qu’il y a un risque  ? Je pense que la plupart d’entre eux (les vaccins) ne présentent pas de risques à court terme. À moyen-long terme, personne ne peut le savoir sur des formes nouvelles (…) On a évalué les effets secondaires qui ne sont ni plus ni moins que ceux des autres vaccins : il ne s’est pas passé de choses extraordinaires. Je ne vois pas le risque qu’ils comporteraient (…) Mais est-ce que c’est la baguette magique qui va arrêter l’épidémie ? Je ne le crois pas non plus ».

Pour Didier Raoult, il faut se concentrer sur « ce que l’on sait faire : soigner les malades ».

Et les gestes-barrière

.https://www.youtube.com/embed/U7CmzEW8k3M?feature=oembed&enablejsapi=1M.T./lindependant.fr

VOIR LES COMMENTAIRES

7 réflexions sur “38 minutes de Raoult

  1. Si vous n’aimez pas Raoult vous pouvez toujours écouter (d’près C . Gave):
    Le Ministère de la Santé
    La Direction générale de la Santé
    La Direction de la Santé Publique
    Santé Publique France
    La Direction de la Haute Autorité de la Santé
    Les Directions des Agences Régionales de Santé
    La Direction de l’Agence Nationale Sanitaire
    La Direction de l’Alliance Nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé
    L’Agence Epidémiologie-France
    Le Centre National de Recherche Scientifique en Virologie Moléculaire
    L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et de la Santé
    Le Conseil Scientifique de la Présidence de la République
    Le Haut-Commissariat de lutte contre les épidémies
    Le Haut Conseil de Veille Sanitaire
    L’Agence Nationale de Sécurité de Logistique Médicale
    et le petit dernier Le Haut Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale
    + le fabuleux conseil de l’ordre qui suspend (parfois) 3 jours des violeurs ou des incapables mais fiche un procès à Raoult.

    ..des instances dont on a pu voir l’étendue des capacités depuis des lustres.

    La santé ou l’ENA: le choix a été fait, ça n’est pas pour rien que la France est le pays du luxe (du gaspillage plutôt).

    J'aime

  2. Oui très bonne vidéo et je n’ai toujours pas compris la stratégie vaccinale et comment cela allait changer les choses de manière positive.

    On va donc se vacciner pour avec des vaccins dont l’efficacité varie entre 75% et 90% en fonction du nombre d’injections reçues.

    Très bien que fait-on des personnes non couvertes par le vaccin? Et comment savent-elles qu’elles sont non couvertes ?

    90% de couverts, 10% pour qui cela ne marche pas du tout.

    L’INSEE dit qu’il y a environ 36 millions de personnes dans la tranche 20 – 60 ans.

    10% de 36 millions cela fait 3,6 millions de personne non protégées.

    Pour celle qui sont « protégées », on nous explique que les vaccins n’empêchent ni d’être malade ni d’être contagieux. On a démontré que les formes graves devraient être évitées (sauf que 90% n’a pas vocation à faire de forme grave).

    Très bien!

    Donc on va mélanger des millions de personnes à nouveau dans des lieux de travail, de vie, de transports qui :
    – seront pour certains non vacccinés
    – vaccinés mais comme si ils ne l’étaient pas
    – vaccinés mais potentiellement contagieux et malades (cliniquement)

    Je ne comprends pas comment cette stratégie va changer quoi que ce soit.

    Les virus COVID mutent de manière importante tous les X jours, le nombre de variants est donc une fonction du:
    – nombre de porteurs en même temps
    – des écosystèmes dans lesquels les porteurs évoluent

    Il n’ya aucune raison scientifique de douter de l’appariion d’un mutant qui déjoue les vaccins.

    Avec la vaccination je comprends qu’un nombre infiment plus important de porteurs vont se ballader librement partout.

    Donc je ne comprends pas ce qu’on fait et ou on va avec cette vaccination, ou plutôt j’ai peur de comprendre.

    Une idée?

    J'aime

    1. je crois que vous avez compris ce que vous avez peur de comprendre : les masques seront toujours la, de meme que les confinements, la distanciation, la fermeture definitive des condamnes ‘non-essentiels’, des vaccins V1, puis V2, puis V3 en fonction des variants internationaux qui se developpent grace aux vaccins, des passeports medicaux ou les bons sujets auront ete vaccines et seront recompenses par une liberte de mouvement et d’action plus grande et les mauvais, incivils et refractaires, qui resteront cloitres chez eux et n’auront a moyen terme pas le droit de travailler sans montrer patte blanche….. le meilleur des mondes….

      les 95% d’efficacite semblent avoir plutot fondu, et serait plutot de l’ordre de 19 – 29%, insuffisant pour etre commercialise et utilise sur la population cobaye.

      https://blogs.bmj.com/bmj/2021/01/04/peter-doshi-pfizer-and-modernas-95-effective-vaccines-we-need-more-details-and-the-raw-data/

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s