Les dépêches Mardi 25

Plus c’est gros plus cela passe; l’enrichissement sans cause des détenteurs de portefeuilles est colossal, Ils bénéficient d’un droit de prélèvement sur la richesse mondiale qui bouleverse tout: nos arrangements politiques, nos arrangements sociaux, nos organisations économiques. Ils détruisent nos tissus et nos structures.

Avec ce pouvoir d’achat tombé du ciel, les ultra-riches et les firmes qu’ils contrôlent rachètent les start-up qui innovent, les parts de marché des sociétés traditionnelles, ils coulent les formations pré-capitalistes. Et tout le monde s’en fiche. Avec les centaines de milliards tombés du ciel de politique monétaire, ils s’arrogent le pouvoir de décider de ce qui est adapté et de ce qui ne l’est pas. Est-ce que les plate-formes qu’ils créent, comme Uber et autres, représentent un véritable pouvoir économique, ou bien est-ce du simple pillage. C’est un exemple parmi d’autres et il mérite d’être analysé, ce qu’aucun gouvernement ne fait.

La monnaie gratuite, la monnaie tombée du ciel, les rachats de titres longs, tout cela bénéficie aux chouchous des banques, c’est à dire aux déjà très riches. Goldman Sachs, Citi ou JPMorgan financent des prédateurs et ils peuvent le faire parce que le système est organisé pour cela: le système prend à sa charge tous les risques, il solvabilise tout le monde et l’alchimie des marchés financiers avec, en particulier le scandale du dysfonctionnement des IPO, vient ratifier le tout. Le public imbécile vient servir de relais aux prédations du capital, ce qui est un comble. Ce pauvre public voit ses structures économiques détruites par ces gens et il leur tend le capital pour pouvoir être détruit encore plus sûrement. Lénine avait raison, le capital, c’est à dire le petit capital, celui du public, est tellement bête qu’il tend lui-même la corde pour être pendu.

Nous sommes dans une phase du capitalisme totalement perverse. Le capitalisme financier n’est possible que parce qu’il pille la monnaie, pillele bien public, pille les épargnes, mais en meme temps qu’il pille, il détruit les formations économiques historiques, souvent pré-capitalistes, mai strès adaptées à leur environnement, qui ont sécrétées l’épargne.

Image

[Yahoo/Bloomberg] Stocks, Futures Rise on Stimulus Bets; Dollar Dips: Markets Wrap 

[Reuters] U.S. to escalate surveillance, study of coronavirus variants

[MSN/WP] Pandemic aftershocks overwhelm global supply lines

[Bloomberg] Goldman Team Sees ‘Unsustainable Excess’ in Parts of U.S. Market

[CNBC] An ‘aggressive’ fight over containers is causing shipping costs to rocket by 300%

[WSJ] Covid-19 Bill Negotiations Offer First Test of Biden’s Bipartisanship Effort

[WSJ] New Coronavirus Variants Complicate the Battle Against the Pandemic

[WSJ] Bullish Stock Bets Explode as Major Indexes Repeatedly Set Records

[WSJ] China Overtakes U.S. as World’s Leading Destination for Foreign Direct Investment

[FT] Top hedge funds reap biggest gains in a decade during pandemic

Une réflexion sur “Les dépêches Mardi 25

  1. Monsieur Bertez,

    Vous pointez du doigt de façon + en + précise et explicite les signes concrets d’une nouvelle époque, phase finale et accélération avant une destruction totale:

    -au sein des firmes, on ne s’embête plus désormais avec ressources humaines et masse salariale puisqu’on ne conserve que le noyau dur du top management chapeautant une chaîne infinie de sous-traitants,

    -au sein des firmes, on remplace donc désormais salaires par investissements (technologies, rachats de brevets et d’entreprises),

    -au sein des firmes, ne comptent que conseils d’administration, marketing, innovation, fusion-acquisition,

    -la gestion du poids mort est laissée aux gouvernements, aux états, aux régions, qui eux ne disposent d’aucun autre budgets que ceux faits par l’endettement infini des masses.

    -les populations, exsangues, aculturées, ne trouvent plus sens et semblent ne pas en chercher ; n’importent désormais que le divertissement et la consommation.

    « Est-ce ainsi que les hommes vivent? »

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s