Marine Le Pen et Emmanuel Macron au coude à coude … dit-on .

Je vous livre ce texte de Valeurs Actuelles. Je le ne commente pas pour des raisons évidentes de credibilité . Elle n’a pas été publiée. Si bien sur cette progression de second tour se confirmait il faudrait remettre l’analyse en chantier.

Ce n’est pas encore le moment.

C’est un sondage choc dont fait état Challenges.

Valeurs Actuelles :

Marine Le Pen et Emmanuel Macron au coude à coude ..

D’après une enquête d’opinion Louis Harris, Marine Le Pen et Emmanuel Macron seraient au coude à coude lors du deuxième tour de la présidentielle 2022 en cas de duel.

Selon Challenges, les partis politiques la connaissent mais elle n’a « pas été publiée officiellement ». Jusqu’ici, seul le premier tour avait été dévoilé par l’Opinion ; c’était le 25 janvier dernier, et Marine Le Pen arrivait en tête (26-27%) devant Emmanuel Macron (23-24%).

En ce qui concerne le second tour, Emmanuel Macron ferait la course en tête, mais seulement avec 52% des intentions de vote, donc 48% pour Marine Le Pen. Un score d’autant plus intéressant pour les analystes, qu’il rebat les cartes pour la première fois, puisqu’il faut prendre en considération la marge d’erreur de deux points.

Car même si le scrutin n’a lieu que dans un peu plus d’un an et que les Français sont davantage préoccupés par la sortie de la pandémie de Covid-19, cela ne les empêche pas de penser à leur avenir.

Selon Challenges, plusieurs facteurs expliqueraient cette nette percée de la candidate du Rassemblement national.

D’une part, elle récolterait les lauriers de sa stratégie de « respectabilisation » des derniers mois. En outre, les électeurs de gauche en auraient aussi assez de se retrouver dans une sorte d’entre-deux, coincés entre la droite et LREM dans lequel ils ne se retrouvent plus.

Marine Le Pen « apaisante » ?

Malgré les poussées ou velléités de personnalités telles qu’Éric Zemmour, Marine Le Pen semble contenir les assauts, avec un discours plus « apaisant » que l’essayiste qui est devenu une personnalité médiatique forte. En outre chez Harris interactive, on le concède : « Marine Le Pen peut gagner ». Des soutiens comme celui de Robert Ménard (maire de Béziers) lui seraient tout aussi profitables d’autant que ce dernier disait sans cesse qu’il ne se rallierait jamais à la candidate RN. Enfin à droite, certains électeurs seraient moins réticents à se tourner vers elle, tout comme ceux de Nicolas Dupont-Aignan au second tour, lui qui a grimpé dans les sondages par rapport à 2017 (7% contre 4,7%).

Reste à savoir désormais, si comme le croit Emmanuel Macron, suppression le « fameux mythe de la raison démocratique » l’emportera encore une fois. A gauche, le discours du chef de l’Etat ne convainc plus et ses ministres issus de cette aile n’ont plus trop la parole. Enfin selon Challenges, au premier tour, la droite serait très « présente », avec un Xavier Bertrand à 14% ou une Valérie Pécresse à 12%. Or d’après Harris interactive, si Emmanuel Macron veut faire la différence, cela passe par un effacement de la droite. Il semble en être loin… 

3 réflexions sur “Marine Le Pen et Emmanuel Macron au coude à coude … dit-on .

  1. La manip habituelle. Mais du coup, cela va peut-être conduire les personnes prudentes dont l’objectif est tout-sauf-le-FN de voter au premier tour « contre » Macron. Du coup, je penche pour une candidature d’Edouard Philippe plutôt que de Macron.

    Evidemment, aucun autre parti politique ne va s’abstenir de présenter son candidat.

    Je verrais pourtant bien un retrait pour les présidentielles des partis politiques institués au profit d’un Philippe Bas (ou d’une figure « honnête ») qui aurait pour seul rôle d’être le garant strict des institutions pendant son quinquennat, la politique se faisant à l’Assemblée nationale, la majorité étant l’émanation des législatives conduite par un Premier ministre issu d’un vote des nouveaux députés.

    Cette solution permettrait à la fois d’apaiser momentanément les tensions et de responsabiliser la politique – un seul responsable, le Premier ministre, pas deux -, et d’obliger les députés au compromis (ils doivent représenter tous les Français, pas seulement leur camp). Un président arbitre qui garantit les règles et ne prendrait la parole que quand les transgressions sont graves, ça nous changerait.

    J'aime

  2. Hypothèses personnelles :
    1 – Macron ne passera pas le 1er tour. Les 2,2% (!?) de LREM aux municipales offrent une bon indice de la popularité de Jupiter 4 ans après son arrivée au pouvoir.

    2 – Aussi nombreux sont ceux (Mélenchon Jadot Bertrand etc) qui pensent qu’il va leur suffire de passer le 1er tour pour automatiquement être élu au second (par effet de la « digue républicaine »). Je pense au contraire qu’une figure trop clivante (Mélenchon ou Jadot) pourrait à l’inverse faire basculer une partie de l’électorat français vers MLPen, vue comme un moindre mal face à un Khmer rouge clair ou vert.

    En tous cas la présidentielle de 2022 ne dérogera pas à la règle en vigueur depuis 20 ans : le vote par défaut y est devenu la règle (Chirac contre JMLP en 2002, Sarkozy élu pour barrer la route à l’idiote Royale, Hollande élu pour débarrasser la France de Sarko, et Macron élu contre MLP).
    Pendant ce temps (2005 en fait) les Allemands reconduisaient en toute confiance une vraie cheffe : Angela Merkel.

    J'aime

Répondre à Nanker Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s