Billet: C’est dimanche, vous avez le temps de réflêchir un peu.

Réponse au lecteur Jesse qui dit:

Je n’arrive pas à trouver d’explications pleinement satisfaisantes à la situation actuelle.

On ne trouve pas les réponses radicales à ses questions en partant de ce que l’on voit, en partant des manifestations d’une situation, car cette manifestation est elle même un leurre, une mystification comme je le dis souvent.

Le mode d’apparaitre de la réalité traverse une couche de résistance et de manipulation, une torsion qui ont pour finalité objective, non voulue, de la rendre acceptable par le système. Si le monde et les évènements apparaissaient tout nus, pour ce qu’ils sont, la révolution serait immédiate.

Exemple tout ce que l’on dit sur la double crise financiere et sanitaire passe au travers d’une moulinette, est traduit en narrative, traverse une sorte de censure, de déformation qui les rendent acceptables socialement. Pour parler vulgairement : on fait en sorte que « cela passe ».

On n’accède aux questions ultimes que par l’étude historique , dialectique, objective, fondée sur l’observation des faits matériels et non sur les discours et narratives.

Il faut rechercher les articulations organiques entre les faits, mettre à jour les causes et les effets.

Les narratives introduisent la subjectivité, la relativité dans le monde réel ; la subjectivite et les narratives sont animés par des désirs non formulés? « Cela » ne parle jamais, c’est toujours « quelqu’un qui parle »!

La vérité de situation ne se donne jamais à voir, elle se décode, elle apparait uniquement au détour d’un colossal travail d’interprétation, d’herméneutique.

Pour vous livrer le coeur de mon cadre analytique:

Le système n’arrive plus à se reproduire à l’identique depuis qu’il a épuisé ses possibilités d’endettement normal du grand cycle du crédit, et ses moyens de hausser le taux d’exploitation des salariés. Plus assez de profit face à beaucoup trop de capital , surtout du fictif. L’ordre social est en danger.

Le système a épuisé les marges que lui donnait le neo-liberalisme des années 60/70 complété par la financiarisation.

Pour continuer il est obligé de forcer, de s’enfoncer dans l’illibéralisme autoritaire et la paupérisation des masses, il doit s’écarter de la démocratie et mettre en avant l’attrape-nigaud de la République. La République c’est la Res Publica, la chose publique confisquée par les élites et les ploutocrates.

Ce faisant il produit le populisme , lequel se sépare en populisme de droite et populisme de gauche; pour empêcher la fusion de ces deux populismes, le système doit diviser selon une multitude de catégories; raciales, genre, religion, sexualité, identité, la famesue justice sociale, etc

Une grande partie des mystères de la situation deviennent limpides si on avance l’hypothèse que le système et ses élites sont engagés dans une lutte terrible , non explicitée, non proclamée contre le populisme pour ne pas dire clairement contre le peuple. La gestion de la peur sociale et de la violence, la militarisation de la police, font partie de la lutte contre le populisme.

Ce que l’on appelle le Grand Reset c’est la sortie institutionnelle de la démocratie et la remise du pouvoir aux stakeholders, les ploutos, les élites et leurs experts, il faut remplacer la démocratie par la gouvernance, afin de contrer la montée du populisme qui un jour risque de renverser le bloc bourgeois centre droit/ centre gauche.

Si on laissait la démocratie jouer, un jour à la faveur d’une situation propice, le peuple prendrait le pouvoir, c’est inacceptable, il faut sortir de ce système et imposer autre chose: c’est le Grand Reset.
.
Le système va se prolonger grâce à:

-la peur sans fin
-l’autorité
-la violence d’etat
-le mensonge
-la censure
-la propagande
-la rééducation des masses


et finalement la guerre extérieure , le monde est en phase de réarmement , y compris nucléaire, « Ils » se préparent activement.

Pour comprendre , il n’y a que le matérialisme historique dialectique, je n’ai pas encore touvé mieux!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s