Toujours moins d’impôts parce qu’il n’y a pas assez de profit. Biden va-t-il inverser?

Il y encore beaucoup de gens qui doutent de la validité de mon cadre analytique qui est fondé sur la conviction que le problème du système c’est en même tems trop de capital et pas assez de profit pour le rentabiliser.

C’est normal puisque le système ne reconnait pas qu’il est fondé sur le profit et l’accumulation et qu’il fait tout pour le cacher. Le système refuse d’être ce qu’il est.

L’insuffisnce du taux d e profitabilité du capital est le grand secret et il est contre-intuitif puisque tout ce que l’on voit c’est la tentative désespérée des firmes et des gouvernements pour maximiser les profits.

Mais ce que l’on ne voit pas c’est que précisément cette tentative est une affirmation de la justesse de mon hypothse: si on est obligé de toujours hausser les profits .. c’est aprce qu’ils sont insuffisants!

On prouve l’insuffisance de la profitabilité et donc sa problématique en remarquant que les moyens utilisés pour remonter la profitabilité sont:

la pression sur les salaires, elle dure depuis 30 ans

la hausse des prix quand la concurrence le permet

la baisse continue des frais financiers et du cout du crédit

la baisse continue des impôts sur le capital.

Ci dessous la baisse continue des impôts sur les sociétés et le report de la fiscalité sur les ménages. C’est un phénomène mondial.

Contrairement aux recettes de l’impôt sur le revenu des particuliers aux États-Unis, qui sont à peu près constantes depuis plus de 70 ans, les recettes de l’impôt sur les sociétés américaines ont chuté de façon constante au fil du temps pour atteindre 1% du PIB américain.

À un moment où l’accent est mis sur la réduction des inégalités et où la relance budgétaire vise à stimuler l’économie réelle, cela semble politiquement insoutenable.

Ce qui est intéressant pour les marchés, bien sûr, c’est ce qui arrive aux cours des actions quand les impôts sur les sociétés sont augmentés, comme le gouvernement Biden envisage de le faire.

En 2016, lorsque Trump a remporté la présidence américaine, ses projets de réduction de l’impôt sur les sociétés ont été accueillis favorablement par une hausse massive.

Verrons-nous le contraire se produire ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s