Editorial. Les élites veulent que tout change pour vous, afin que rien ne change pour elles. Asymétrie.

Relisez ce texte, il parle de la meme chose .

https://leblogalupus.com/2012/09/04/a-propos-du-dernier-article-de-charles-gave-les-apprentis-sorciers-petite-analyse-logique-du-discours-de-monsieur-bernanke-par-bruno-bertez/

Rédigé par 

Bruno Bertez 

Les apprentis sorciers qui nous gouvernent ont beau s’arc-bouter pour empêcher le système de bouger, l’évolution est inéluctable… et elle risque d’être douloureuse, notamment sur les marchés d’actifs.

La crise est notre avenir, c’est notre histoire à venir.

Une crise c’est banal, en fait c’est une rupture un peu brutale. Quand tout glisse progressivement et s »adapte il n’y a pas de crise. Mais quand tout se bloque et que l’on refuse les adaptations douces et progressives alors il n’y a plus, pour s’adapter que des ruptures . Une crise en dernière analyse c’est toujours ce qui arrive quand on a refusé les changements en continu.

L’Histoire, disait le philosophe Hegel, c’est de la logique cristallisée. Il ajoutait aussi que le cristal ne se donnait pas à voir facilement car il était entouré de gangue et d’impuretés.

Ici, la logique qui traverse notre phase historique, c’est la négation du mouvement.

L’ Accumulation qui est le phénomene central de nos sociétés capitalistes produit des contradictions et des antagonismes avec en particlier une difficulté de plus en plus grande à secreter assez de profit pour maintenir tout le capital en vie, avec la panne de l’investissement productif, avec la quasi impossibilité de distribuer des revenus suffisants aux salariés et avec une dégradation accelérée de nos environnements.Tout cela se manifeste par un symptome; l’accumulation colossale de dettes.

Les élites veulent , c’est paradoxal, tout changer, vous concernant, pour que rien ne change, pour elles.

Elle veulent que, pour elles et leurs complices et alliés, l’ordre social inique actuel dure toujours

Pour cela elles veulent que vous , vous changiez , que vous vous adaptiez.

Pour simplifier, pour devez coûter moins cher, leur coûter moins cher dans leur quête infinie de l’accumulation de profit. C’est l’inégalité parfaite,: vous devez supportez le poids de l’adapataion à l’evolution du monde, vous devez supporter le poids de la marche du monde, pour que , elles n’aient pas à en souffrir.

Vous devez payer pour que le capital improductif, périmé, dépassé, fictif, spéculatif, de poids mort qu’elles ont accumulé soit honoré et trouve son profit et son auto engrossement.

Les élites veulent un système dissymétrique , c’est à dire un système de répartition sociale , de division du travail: les uns jouissent, les autres triment.

Et pour cela , les élites actuelles n’utilisent plus les techniques grossières des planistes de l’ancienne URSS, non elles utilisent la fixation du prix central, secret, de tout à savoir celui du « tryptique monnaie, taux , risque ». Avec la fixation de ce tryptique, elles controlent la valeur du stock passé, les prix du présent et les anticipations du futur.

Elles allouent, elles prelèvent, elles prennent dans la poche des uns pour donner aux autres. Elles créent un monde de voleurs et de volés, de préleveurs et de prelevés,, d’exploiteurs et d’exploités.

Après, tout, le Reset n’est que balivernes, réamenagement des sièges sur le pont du Titanic de votre naufrage . Ils ont l’essentiel.

Le but ultime des autorités c’est : ô temps suspend ton vol. C’est ce qu’ont avoué les banquiers centraux après la phase aigue de la crise de 2008: nous avons sauvé l’ordre mondial . Elles ont oublié d’ajouter en …transferant le prix et le poids de la crise sur les peuples . Et c ‘est la même chose depuis Mars 2020, elles ont sauvé l’ordre social mondial à coups de trillions qui ne sont rien d’autre, non pas que du vent comme on veut vous le faire croire, mais des traites sur vos revenus futurs.

Les élites réalisent des opérations d’apprentis sorciers , elles veulent fixer les prix, les valeurs relatives des choses et des services, elles veulent réguler et dicter les échanges entre les hommes, car elles veulent rigidifier, fixer, définir un monde dans le sens qui leur convient alors que tout est mouvement, alors que tout est fini, rongé par la finitude.

La vieille taupe du réel creuse sous l’écorce de l’imaginaire.

Les politiques monétaires sont la quintessence de la prétention moderne des hommes car elles veulent s’opposer au mouvement, à ce que l’on nomme le cours des choses. C’est la prétention positiviste, mécaniste, volontariste de la bourgeoisie et surtout de la pensée bourgeoise, qui ne rêvent que d’une chose : l’éternité, ô temps, suspend ton vol.

La politique monétaire non-conventionnelle vise à contrôler les prix car cela ne convient pas aux tenants du pouvoir. Cela lui déplaît qu’ils bougent ou aient tendance à bouger dans une direction destructrice, la déflation… et surtout qu’ils baissent avec la productivité et les changements sociaux.

Cela déplaît aux autorités que les prix traduisent l’état de développement des forces productives, les progrès des processus, la venue de nouveaux producteurs, etc.

« Je n’en veux rien savoir »

La politique actuelle, c’est un forcené « je n’en veux rien savoir ». C’est une politique qui cherche à fausser toutes les interactions puisque ces prix – ne l’oubliez jamais –, ce sont des interactions, des rapports sociaux médiatisés. Le prix c’est etymologiquement un interprête.

Un prix, c’est en quelque sorte « l’interprète » de la relation entre deux personnes ou deux entités qui échangent. Un système de prix faux, truqué, donne une traduction fausse, de fausses équivalences entre les biens, les services, les utilités sociales, les compétences !

Un système de prix faux donne une lecture du monde fausse.

De proche en proche tout devient faux, tout devient désadapté : c’est cela qu’il faut comprendre. Notre grille de lecture et d’interprétation du monde et de nos relations entre nous devient inadapté. Or notre grille de lecture, c’est notre outil pour transformer le monde. C’est notre carte, notre boussole.

Accessoirement, comprenez que les prix des actifs financiers sont des préfigurations. Ils sont dans un rapport logique, organique avec le prix des richesses futures qui seront produites, avec les prix nominaux des PIB. Il faut également comprendre que les prix des actifs financiers se fracasseront sur ces prix futurs.

Les rapports entre le présent et le futur sont dans un rapport de nécessité. Or on ne peut échapper à la nécessité, même en trichant, même en jouant sur les étalons de mesure ; c’est la terrible loi de la valeur.

La loi de la valeur est la statue du Commandeur qui se dresse sur la route du système – et qui lui dit que l’accumulation ne peut être infinie, qu’elle a des limites internes et qu’elle bute sur la nécessité de produire et de réaliser le profit… même si on triche, même si on avilit ce en quoi les prix sont exprimés : la monnaie.

[NDLR : Retrouvez toutes les analyses de Bruno Bertez sur son blog en cliquant ici.]

Recevez la Chronique Agora directement dans votre boîte mail

S’INSCRIRE J’accepte de recevoir une sélection exclusive d’offres de la part de partenaires de La Chronique Agora

*En cliquant sur le bouton ci-dessus, j’accepte que mon e-mail saisi soit utilisé, traité et exploité pour que je reçoive la newsletter gratuite de La Chronique Agora et mon Guide Spécial. A tout moment, vous pourrez vous désinscrire de de La Chronique Agora. Voir notre Politique de confidentialité.Elles

4 réflexions sur “Editorial. Les élites veulent que tout change pour vous, afin que rien ne change pour elles. Asymétrie.

  1. J’imagine que nous sommes nombreux, Monsieur Bertez, à nous poser la question de savoir comment la Chine opérera pour sortir gagnante (contrairement à l’ex URSS) de sa lutte à mort contre les USA.

    (Je ne dis pas que c’est ce que je souhaite. Je ne le souhaite pas. Il me semble que le monde sera perdant si l’un des deux prend l’ascendant sur l’autre).

    La Chine semble déjà proche de remporter le leadership en matière scientifique, technologique, également en matière politique et sociétale, quand bien même il existe probablement des risques domestiques (?).

    Le Parti Communiste Chinois est-il un de vos sujet d’études?

    J'aime

    1. Depuis 1987 les crises se succèdent, se rapprochent et impliquent des montants de plus en plus élevés, nous en sommes à la phase que je decris depuis 2008 à savoir la phase d’affrontements et d’ antagonismes internes – populisme- et externes – guerre deja tiède avec Chine et Russie.

      Tout est en route.

      Suivez de près les affrontements strategiques préparatoires avec les provocations de l’OTAN en Ukraine par exemple. avec le chantage des USA sur les jeux olympiques en Chine. Tout s’accélère .Tout converge. Il faut une colossale diversion pour « tenir » les peuples on ne pourra pas les tenir éternellement avec de la fausse monnaie et des deficits fiscaux.

      Regardez avec les yeux ouverts et ayez à l’esprit que c’est toujours la même crise qui ronge et creuse, comme une taupe: c’est la crise de reproduction du système , il a touché ses limites en 2008. Et depuis il vit d’expédients en attendant l’expédient crisique supreme : l’affrontement des deux impérialismes concurrents, l’anciern l’US et le nouveau, la Chine.

      L’originalité de ma démarche et de mon analyse est que celles ci sont suivies dans le temps, c’est un fil qui se déroue et se tire. Les chapitres du livre se suivent et s’emboitent.

      Mon cadre analytique inclut aussi bien les évènements exterieurs qu’interieurs. Le monde est un Système.

      Enfin j’unifie les différents domaines: financier, économique, politique , géopoloitqiue; il n’y a de verité que du tout.

      Et le Tout c’est la contradiction majeure à savoir la montée en puissance d’une puissance nouvelle alors que la puissance ancienne est à bout de souffle et ne tient que par la creation de fausse monnaie par trillions et de deficits budgétaires abyssaux..

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s