La guerre est certaine, l’Europe sera le premier champ de bataille.

Vous savez, mais je le répète néanmoins chaque mois que depuis 2009 que je crois la confrontation armée , la guerre, la vraie, comme inélucatble.

Inéluctable car elle est dans l’ordre historique des choses, « un jour ou l’autre il faudra qu’il y ait la guerre, on le sait bien … ». Elle est dans l’ordre historique depuis que la Chine monte comme puissance rivale et défie les Etats Unis; elle est dans l’ordre des choses car le capitalisme occidental est en crise endogène, il ne survit que par les expédients de la dette et par la destruction irreversible de la monnaie.

‘Tout a commné dès l’admission de la Chine à lOMS , mais tout s ‘est precipité après la crise de 2008 et la dépression qui a suivi; la croissance s’est arrêtée et comme je l’ai ecrit alors la cooperation mondiale a laissé la place à la compétition stratégique , puis à la guerree froide et maintenant à la guerre tiède. Quand le butin se retrecit, les brigands s’entretuent ai-je expliqué.

Actuellement les enjeux, ce sont les alliances et les zones d’influence en particlier les alliances face à la Russie pour commencer. l’Otan multiplie les provocations à l’égard des Russes afin de forcer les européens à s’aligner sur elle et a transformer l’alliance en un camp favorable à la guerre.

Lisez ce texte de Boyer, il est accessible.

CONSERVER L’HEGEMONIE MONDIALE.

Il est parfaitement clair que la Russie et Chine indisposent les États-Unis et la constellation de ses pays vassaux, dont la France.

À en croire les medias qui relaient la parole officielle, la Russie et la Chine seraient des menaces militaires pour les Etats-Unis et leurs « alliés ». Pourtant, on ne peut ignorer que les deux pays sont encerclés, Chine comme Russie, et que leurs forces militaires sont sur la défensive face à des forces de combat et des missiles de l’OTAN à la frontière de la Russie tandis que les bases et la marine de guerre états-uniennes enserrent la Chine.

En revanche, aucune base russe ou chinoise n’est implantée au Mexique ou au Canada. Il est vrai que la Russie a annexé la Crimée, annexion entérinée par un vote à 96,8 % de ses habitants tandis que l’on occulte le renversement par les États-Unis du président ukrainien élu pour livrer l’Ukraine à des extrémistes russophobes, menacer la Russie par le sud et fermer sa base navale de Sébastopol.

On accuse les deux pays de ne pas partager nos valeurs, comme si ces dernières devaient être automatiquement universelles. Cette tarte à la crème du réquisitoire sur les valeurs veut ignorer que la majorité du monde n’est pas occidentale et l’est de moins en moins pour des raisons bêtement démographiques, qu’elle n’est pas en devoir de l’être et que le prosélytisme au nom de la civilisation est un instrument de colonisation usé jusqu’à la corde.

En pratique, il s’agit de motifs utilisés pour s’ingérer dans les affaires intérieures d’autrui : imaginons les cris d’orfraie que pousseraient nos médias si la Russie et la Chine se mettaient à faire des tares des sociétés occidentales leur cheval de bataille.

Mais sur le fond, les relations internationales sont basées sur des réalités, le bruit connexe n’étant que spectacle, leurre et diversion pour occuper la galerie.

Le différend avec la Russie tient fondamentalement à son refus de l’uni polarité états-unienne et à l’exemple qu’elle donne au monde en défendant le principe de la souveraineté nationale.

Le tort de la Chine est d’avoir une économie qui fait ombrage à celle des États-Unis et de constituer le pivot d’une mondialisation de substitution à la mondialisation américano-centrée.

La Russie et la Chine sont vitupérées en vue d’empêcher d’autres pays de se rapprocher d’elles, selon leurs intérêts. Elles sont aussi coupables d’avoir un armement qui rend hasardeuse toute tentative de les soumettre par la force.

En somme,l’opposition à la Russie est géopolitique, celle à la Chine, géoéconomique. Le reste n’est que du vent.

Le monde a connu un scénario analogue avant 1914. Impérialisme dominant du XIXe siècle, la Grande-Bretagne se voyait concurrencée par l’Allemagne, nouvelle prétendante à la suprématie.

Aussi le conflit principal de la Première Guerre mondiale réside t-il dans l’affrontement entre une puissance en déclin relatif et une autre en voie de la supplanter.

Le transfert des hégémonies est toujours douloureux. Il  s’effectue en fonction des capacités économiques et du verdict des armes. C’est ainsi que la Grande-Bretagne s’est imposée depuis le XVIIIe siècle aux dépens des Pays-Bas et de la France.

Tout en ayant des ressemblances avec celle de 1914, la configuration actuelle est différente.

D’un côté, la Russie rend inatteignable l’hégémonie universelle pour les États-Unis, mais elle-même n’a pas les moyens de dominer le monde, comme pouvait les avoir l’Allemagne de 1914.

D’un autre côté, la Chine a les attributs d’une puissance mondiale, mais elle n’a pas besoin de guerre pour réussir puisque son économie est sur une trajectoire qui y mène naturellement. Elle a plutôt intérêt à éviter les hostilités.

Il faut en conclure que les instigateurs d’un éventuel conflit seraient forcément états-uniens, comme leurs innombrables agressions verbales, économiques et militaires contre la Russie et la Chine le montrent clairement.  De plus, les Etats-Unis savent que le seul moyen de maintenir leur domination mondiale est militaire, puisque la dynamique historique leur est défavorable.

Va-t-on logiquement vers une guerre, voulue par les États-Unis et leurs vassaux, dont la France ? Oui, parce que les conditions géopolitiques sont réunies pour y conduire à brève échéance, mais nous ne savons pas quelle forme dominante elle prendra.

La guerre atomique généralisée est théoriquement impossible parce que les Russes et les Chinois sont en mesure de riposter et de détruire l’agresseur. D’un autre côté, si les Etats-Unis ne freinent pas la Chine, ils vont rapidement être réduits à l’impuissance. Leurs actions actuelles consistant à harceler la Russie et la Chine par des blocus, des campagnes de déstabilisations, des sanctions et de la désinformation n’ont  de sens que si elles se prolongent demain par l’emploi de moyens plus puissants, avec pour objectif final de détruire la puissance de la Chine.

Les militaires font toujours des plans. Ils ne vont pas s’attaquer aux deux pays ensemble. Ils vont certainement commencer par s’en prendre à la Russie.

La destruction de l’Europe, et en particulier de l’Allemagne, concurrente des Etats-Unis et complice de la Chine, ne leur fait pas peur, s’ils obtiennent en échange la résipiscence de la Russie.

Après cette première « victoire » qui montrerait à la Chine, jusqu’où les Etats-Unis sont capables d’aller, ils se tourneront vers le dernier protagoniste pour l’achever. C’est un plan possible, il y en a certainement d’autres, comme la guerre de l’espace par exemple.

Je n’écris pas ces lignes pour faire peur, mais tout simplement parce que cela me paraît une évidence, si vous acceptez le postulat que les Etats-Unis, dans la droite ligne de la Grande-Bretagne, n’accepteront jamais de céder leur leadership et si vous constatez, comme moi, qu’ils sont en train de le perdre.

Reste à examiner le rôle de la France. Tout la pousse aujourd’hui à n’être qu’un pion dans le jeu stratégique américain, mais sa situation politique est instable, elle pourrait bien sortir du jeu et imposer aux États-Unis une acceptation du déclin qu’ils subissent.

Or, pour des raisons culturelles et militaires, la France est le seul pays à garder ce pouvoir en Europe, comme elle a été la seule, dans d’autres conditions stratégiques, à imposer à la Grande-Bretagne la création des États-Unis. 

André Boyer.

5 réflexions sur “La guerre est certaine, l’Europe sera le premier champ de bataille.

  1. Croire que l’on peut battre la Russie militairement, c’est méconnaitre totalement les avancées technologiques majeures faite par le complexe militaro-industriel russe. La seule façon de vaincre la Russie viendra de l’intérieure lors de la disparition de Vladimir Poutine, grâce à la cinquième colonne.
    La propagande, la corruption, la déstabilisation des pays périphériques, la désinformation sont encore les seules domaines ou l’occident possède encore un avantage sur la Russie depuis qu’elle s’est alliée au monstre économique Chinois. Sur le plan militaire conventionnel la Russie calmerait très efficacement l’arrogance OTAN, US, si son intégrité territoriale était en danger.

    J'aime

  2. Bonjour
    Certaine personne on tout de même la tête sur les épaules.
    Les politiques US surtout les néocon rêvent d’un avenir qui n’existe plus. Les généraux du pentagone connaissent eux le vrai rapport de force, qui leur ai défavorable face à la Russie.

    The U.S. military needs to wake up to the fact that global dominance is no longer a viable strategy for national defense, because pursuing that unrealizable goal is making the country less safe, the chairman of the House Armed Services Committee said April 22

    https://www.airforcemag.com/hascs-smith-u-s-should-abandon-quest-for-military-preeminence/

    https://www.dedefensa.org/article/tristes-anniversaires-et-brutal-reveil

    On attendait l’US Navy (deux destroyers annoncés) pour voir une bonne leçon de modestie assénée aux prétentions russes de rester maître de leurs côtes, en Mer Noire.
    Finalement, l’US Navy s’est abstenue, dénonçant l’usage des ‘FakeNews’ par une Russie décidément insupportable. • Les Russes avaient prévenu qu’ils n’hésiteraient pas devant les mesures les plus extrêmes, et l’US Navy a sans doute compris un déluge en salves de ‘FakeNews’. • Ils (les Russes) ont la matériel pour.

    https://www.dedefensa.org/article/croisiere-ratee-en-mer-noire

    J'aime

  3. Je me permets de recopier ici l’analyse d’un internaute anonyme… Vu qu’elle a été postée sur un site on ne peut plus sulfureux j’ai gommé quelques passages. Néanmoins je trouve ce raisonnement fort intéressant.

    « J’ai suivi l’allocution de Poutine aujourd’hui… Je peux vous dire que question ambiance ça faisait un peu bizarre.

    Ici [en Estonie] la moitié de la population est russe.. l’autre moitié estonienne.. Une partie de la population estonienne a cru aux sirènes de l’UE, et elle déchante depuis quelques années à cause des illusions perdues.

    Il y a dans les pays baltes quelques mouvements de troupes et quelques avions français et anglais qui viennent fanfaronner en patrouillant, mais pas de quoi faire peur à un essaim de frelons asiatiques je vous assure..

    Bref, comme je le disais l’ambiance est assez bizarre, parce que du coup, les gens ne veulent pas servir de bouclier ou de chairs à saucisses américaines
    Les finlandais voient aussi d’un très mauvais les gesticulations américaines et une grande partie de l’opinion suédoise également.

    Par ailleurs il y a une très forte détestation de la Pologne ici, et l’incitation de ces derniers à faire venir plus de troupes de l’OTAN est très très mal perçu.

    Pour finir, ayant passé près de 3 décennies dans l’armée, je sais parfaitement toutes les intox qu’on nous a fait avaler, (voir mes post sur les équipements supposés de l’ouest et de l’est) à propos de notre pseudo supériorité technologique (bidon et largement sur évalué).

    La Russie, n’a plus les pays du pacte de Varsovie pour servir de tampon en cas de guerre.. Je peux vous dire que s’il y a un conflit aux portes de la Russie et que cela dégénère, l’Europe sera rasée en quelques minutes,

    Les Américains n’hésiteront pas à sacrifier l’intégralité des européens dans une guerre stupide et sans intérêts pour nous.
    Si les Russes dans un tel conflit se voyaient acculés, je le dis et je le répète il en résultera des frappes nucléaires partout et il en sera fini du monde entier. Jamais les Russes n’admettront une défaite si tel est que ce scénario puisse être valable ce que je doute.

    J’en doute, parce que comme je l’ai déjà dit, s’il y a un conflit en Europe via les frontières de l’Ukraine, la Chine frappera Taiwan et l’envahira … il se pourrait même qu’elle en profite pour aller frapper quelques cibles américaines au japon.. La Corée du Nord en profitera pour frapper lourdement la corée du sud. L’Iran renforcé par la population chiites de l’Irak frappera Israel. Des conflits locaux éclateront entre la Grèce et la Turquie, Tout finira par s’embraser et la fin nucléaire ne sera plus une hypothèse mais une question d’heures ou de jours..

    Le salut de l’Europe viendra du jour ou elle aura comprit que son pire ennemi n’est pas à l’est .. mais à l’ouest.. dans l’empire américain qui pourrit le monde depuis de trop longues années ».

    J'aime

Répondre à lisa134 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s