Beaucoup de gens sont dégoûtés de la politique.

A l’heure où 80% des Français ont une image négative de la politique (sondage CEVIPOF sur la confiance), l’épisode des régionales en PACA, la combinaison de bas étage entre notables locaux LR et LREM n’est pas pour redorer le blason de la politique en France, pas plus d’ailleurs que les trahisons de certains LR en faveur du parti lepéniste.

L’image que donne en ce moment la politique française à tous les niveaux est de plus en plus délétère: banalisation de la trahison, combinaisons électoralistes, cynisme, idolâtrie ridicule, manipulation quotidienne, mépris des gens et de l’intérêt général, naufrage dans la vanité, l’obsession carriériste, auto-sublimation et fanatisme de soi jusqu’à l’aveuglement imbécile, authentiques comportements de voyous prêts à tout souiller, tout saccager et détruire pour parvenir à leurs fins mégalomaniaques sur fond de crétinisation…

Bien sûr il ne faut pas généraliser à tous les responsables politiques et quelques-uns sont sincères. Mais quand même, globalement, une impression gravement dégradée s’impose dans l’opinion liée à des comportements innommables.

Voici deux messages reçus ce matin dont le ton reflète sans doute assez bien le sentiment de dégoût général, écœurement profond, dont les politiques feraient bien de tenir compte plutôt que de le mépriser.

Maxime Tandonnet

De Philippe:

« Toutes ces manigances, ces petits arrangements démontrent une seule et unique chose, les politiques se fichent éperdument de la France et des français, de l’avenir du pays. Seule leur petite carrière les importe. Ils palabrent. Pas un politique aujourd’hui à la stature d’un chef, le carriériste n’a jamais été un rassembleur, le carriériste n’a jamais galvanisé les foules. Le carriériste c’est un furoncle, une gangrène dans les pieds d’une nation. Cela fait des décennies que les politicards d’opérette défendent uniquement des coalitions d’intérêts et des intérêts particuliers. Trahisons, combines, magouilles, palabres stériles, ce sont des vendeurs de vent. Beaucoup de gens disent « les politiques sont capables de rien » Et bien non ! Ils démontrent qu’ils sont capables de tout et surtout du pire.


Si, en matière de gouvernants, il a de tout temps existé des incompétents, on a atteint ces dernières années des niveaux dignes des tyrans de l’Antiquité.


Nous constatons Maxime que nombres de politiciens incapables prolifèrent dans notre système politique dégradé et chaotique qui éconduisent les vrais talents et ouvrent la voie aux individus de la pire espèce ou à ceux qui sont le moins aptes pour gouverner.


Tels des prestidigitateurs, tous ces politicards d’opérette savent détourner notre attention de leurs méfaits, et essaient de nous cacher leur incompétence. Cela passe par de grands discours idéologiques ainsi que des invectives, lynchages contre leurs adversaires. Pendant que nous assistons et participons à ces batailles idéologiques, ils se livrent à leurs agissements insensés, et nous dirigent vers les abymes du déclin.


On constate depuis quelques décennies que le domaine dans lequel l’exécutif, la majorité et les partis politiques actuels se distingue particulièrement, c’est celui de leur incompétence. Plus exactement celui de leur absence de sens politique, d’intelligence et de bon sens.


La parole de tous ces individus est inaudible, le mensonge, la crétinisation sont devenus leurs emblèmes.
Notre pays n’est plus démocratique, nous constatons notamment avec la Covid qu’il y a eu confiscation de la souveraineté du peuple, nous sommes sous la domination d’un parti sur l’Etat, ce qui assure la domination d’une classe sur la masse populaire. Il est désormais définitivement acquis que les politiques ne cherchent plus à incarner l’intérêt général, ils ne sont plus au service de la nation.


Le XXIéme siècle en France sera le siècle de l’arnaque, du mensonge, de l’incompétence et de la crétinisation.


Hier encore aux infos, le ministère de l’éducation du peuple et de la propagande se glorifiait « de la solidarité des français ». On nous montrait ces jeunes qui faisaient la queue pour avoir à manger, en glorifiant un jeune homme qu’on a décoré d’une médaille de la République qui a monté une association. Le geste de ce jeune homme est beau, certes, mais est-ce normal de voir des jeunes affamés faire la queue ? On nous montra des familles qui accueillent un jeune pour lui offrir un repas. Des jeunes qui ne peuvent plus payer leur loyer, qui dorment dans leur voiture. La prostitution qui augmente pour manger et vivre.


Jeunes que l’on lynche parce qu’ils font la fête. Quel triste spectacle. Pas un politique ne s’insurge quel que soit le parti. »

De Gérard: 

La prochaine organisation du second tour de l’élection présidentielle est bel et bien « En Marche ».
« Je suis d’abord LR, un homme de droite et du centre », disait R. Muselier lors de l’annonce de sa candidature pour sa réélection à la tête de la région PACA avant d’ajouter « qu’il n’y aurait aucun accord d’appareil avec LREM »….quelques semaines plus tard, on ne peut que constater l’insincérité de ces déclarations.


La parole d’une grande partie de nos politiciens est malheureusement ainsi : à géométrie variable en fonction de leurs intérêts personnels, bien avant ceux des Français. Rien de bien nouveau en fait, les Français sont habitués et inondés en permanence de promesses mensongères de tous ces pitres depuis 4 décennies.


En la matière, LR n’a absolument aucune légitimité pour donner actuellement la moindre leçon de morale politique. N’entend on pas depuis quelques jours un député des Alpes Maritimes déclarer que ce qui différencie LR du RN est « leur capacité à gouverner »…on un autre refuser de choisir entre LR et le RN…
Quoi qu’il en soit, après avoir perdu la mairie de Marseille, LR s’apprête maintenant à perdre la région PACA…triste bilan d’inefficacité, d’infécondité et d’impuissance.


Je crains aujourd’hui que LR qui depuis 2012 n’a pas su se trouver son champion charismatique et ne produit plus aucune idée ni projet, ne se divise en trois parties : les compatibles avec le RN, les sympathisants à la Macronie et un petit noyau de gaullistes indéfectibles qui ressemblera structurellement à ce qui reste du PS.


Bien triste fin d’un grand parti politique qui avait porté la France si haut et qui par populisme, médiocrité intellectuelle, mollesse et manque de conviction de ses dirigeants finit par se saborder.


Que restera-t-il aux Français ? une gauche médiocre, arrogante et incompétente et une extrême droite inapte, sans projet et aux idées délétères.


Les électeurs, tout au moins ceux qui se déplacent encore pour aller voter, ne sont pas tous de sombres crétins qui obéissent aveuglement aux consignes des leaders politiques notamment lorsque ceux ci sont inconséquents.


L’abstention et le vote blanc ont de beaux jours devant eux et les français n’ont pas fini de souffrir.

9 réflexions sur “Beaucoup de gens sont dégoûtés de la politique.

  1. bonjour

    hahaha j’ai bien ri de votre billet…depuis 40 ans on regarde les im/migrants/arabes/musulmans -bref l’os à ronger- ce qui a permis aux coquins de mettre en pièces tous ce qui marchaient dans ce pays…en 15 ans 100 000 lits d’hôpitaux fermés : ou était l’opposition ( RN PREMIER parti de france )?° ETC…les entreprises pillés par nos « alliés » ( voir blog de jovanovic) la encore ou est l’opposition ? …j’arrête là…bref tant que y aura un nonos à ronger les élites sont tranquilles…

    ps : très beau texte de Campana du 09 mars…eh oui il a raison : les peuples qui font des révolutions etc c’est dans les films …comme lui je dissocie france et Français…

    J'aime

    1. À court terme, l’inflation des biens et services pourrait de toute façon augmenter en raison des «effets de base» (échecs statistiques), de la perturbation de la «chaîne d’approvisionnement» due au COVID ou de la soi-disant «demande refoulée». Mais ces facteurs sont probablement transitoires, comme le soutient le président de la Fed, Jay Powell.
      Mais si l’inflation dépasse largement le taux cible annuel de 2% de la Fed pendant un certain temps, cela pourrait conduire à une hausse significative des rendements (taux d’intérêt) des obligations, qui ne sont pas sous le contrôle de la Fed.

      La secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen, ancienne chef de la Fed, a laissé entendre que si l’inflation augmentait plus que prévu, la Fed agirait pour la contrôler grâce à une politique monétaire «plus stricte» qui entraînerait également une hausse des rendements.

      Cela augmente les chances que les parties les plus faibles du secteur des entreprises dans les grandes économies se retrouvent en difficulté et provoquent une crise de la dette.

      N’oubliez pas: la dette des entreprises par rapport à la production est au plus haut niveau jamais atteint dans les principales économies.

      Dans son récent rapport sur la stabilité financière , la Réserve fédérale américaine a averti que les mesures existantes de l’effet de levier des hedge funds «pourraient ne pas capter des risques importants», citant l’ effondrement d’Archegos Capital comme un exemple de vulnérabilités cachées dans le système financier mondial .

      La Fed a constaté que certaines évaluations d’actifs sont «élevées par rapport aux normes historiques» et «peuvent être vulnérables à des baisses importantes si l’appétit pour le risque diminue».

      En d’autres termes, un effondrement des marchés boursiers et obligataires est possible.

      Emprunter de l’argent bon marché amassé par les banques pour spéculer sur les marchés financiers est appelé «dette sur marge».

      Selon l’ Autorité américaine de réglementation du secteur financier , la dette sur marge atteignait 822 milliards de dollars à la fin du mois de mars – juste après l’échec d’Archegos. C’était presque le double du niveau de 479 milliards de dollars de mars 2020, lorsque les verrouillages pandémiques ont commencé et que la Fed a injecté du crédit.

      Et c’est bien plus que le pic d’environ 400 milliards de dollars que la dette de marge a atteint en 2007, juste avant la crise financière.

      Ainsi, tout retour significatif de l’inflation dans les biens et services peut faire tomber le château de cartes qu’est le secteur financier.

      .

      J'aime

  2. Monsieur BERTEZ,

    Sincères remerciements pour votre travail, et pour la qualité de vos réflexions que vous partagez.

    Nous nous offusquons d’une classe politique. Mais pourquoi voudrions nous que, parmi le peuple, émerge des gens vertueux, au sens philosophique et non religieux, pour la politique, qu’ils possèdent le sens noble de la chevalerie, lorsque celui-ci accepte de se faire injecter un produit expérimental aux effets incertains, non pas pour une raison médicale, mais pour pourvoir à de petits plaisirs, tel un restaurant, un cinéma, et que sais je encore.

    A titre individuel, avons nous toujours pensé à notre voisin, à notre pays, qui pour l’un allait perdre son travail, l’autre voir une richesse partir, lorsque nous avons préférer acheter lointain, alors que nous avions tout à portée de mains?

    Commençons par changer nous même, par redonner du sens à notre existence pour enrichir nos vies et celles des autres, et les choses changerons, non pas du jour au lendemain, non pas au galop, mais petit à petit, de façon durable, par dissolution, par fixation, comme le fait la nature quotidiennement pour celui qui s’est observer.

    J'aime

    1. L’intelligence est un outil, un scalpel qui nous sert à comprednre le Réel et à nous y adapter .

      Je persiste à penser qu’au dela de toutes les imbécilités qui retiennent notre attention et nous pervertissent il n’y a qu’une seule chose importante c’est l’adaptation au monde.

      Nos sociétés font tout pour l’oublier, pour oublier la nature, nier ce que nous sommes, détruire les acquis civilisationnels, détruire la pensée symbolique qui est le reflet du Réel et du Naturel. Nos sociétés sont acharnées à déconstruire. Ah la folie de la déconstruction!

      Elles y mettent une énergie féroce, suicidaire. A peu près aussi grande que celle qu’elles gaspillent pour nier notre finitude. Cette finitude qui fait le prix de la vie, que dis-je, sa valeur, et sa dignité.

      Si vous reflêchissez, nous vivons sur de terribles mensonges, sur de terribles distractions. En fait nous vivons une non-vie, une négation de notre vie. Comment expliquer autrement cette folie du virtuel, de la transgression, ce goût pour les narratives idiots?

      Je l’exprime souvent par une comparaison sinistre, la vie moderne et post-moderne est à la vraie vie ce que la masturbation est à faire l’amour.

      Faire l’amour c’est la rencontre avec un objet , une personne ; se masturber c’est ne rencontrer qu’un fantasme. Le pervers-narcissisme devient la norme .

      La division du travail, la glissade dans l’abstraction, l’immersion dans le monde des signes, l’exploitation qui nous rend étranger à nous même, tout cela fait que nous perdons contact avec le monde et que nous nous enfonçons dans la névrose.

      Nous nous inadaptons.

      Je soutiens que l’homme est intersection, c’est à la fois un être de nature et un être de culture, corps et âme, animal et signe. Nous sommes « signes » par notre psyché mais reliés à un « corps ». La modernité disjoint les deux, elle autonomise les signes, elle les laisse se combiner selon leur logique ou leur folie. C’est le Pacte Faustien.

      La modernité détruit les ancrages et fait passer les ombres pour les corps . Il n’y a pas que la Bourse qui est bullaire et qui lévite, tout est devenu bullaire, déconnecté, et flotte au gré des caprices, des modes, des engouements.

      Les valeurs d’usage disparaissent , occultées, oblitérées par les valeurs d ‘échange et les valeurs désir.Tout est frivole et fétiche non essentiel. Nous vivons dans le méhistophélique.

      Il y a des névroses individuelles et des névroses sociales, ce sont celles que nous habitons à notre insu. Les névroses sociales sont aussi inconscientes que les névroses personnelles. La névrose sociale, à mon sens, est un fait social au sens de Durkheim.

      Même nos savants sociologues sont, dans la plupart des cas plongés dans cette névrose, ils en sont des symptômes.

      Nous vivons dans un imaginaire de plus en plus déconnecté du vrai monde; nous sommes des aliénés dans un asile psychiatrique et ceux qui dirigent l’asile sont encore plus aliénés que nous car nous choisissons les pires d’entre nous.

      Parmi les pervers narcissiques nous choisissons les sociopathes.

      La société se désadapte à la vie, nos modèles sont les anti- modèles! Les banlieues sont l’avenir de la France, comme les déviants sexuels. La société perd jusqu’à la capacité de se reproduire, de se protéger, de se survivre.

      Notre intelligence a bifurqué , elle a pris le mauvais embranchement, celui qui récompense le vice et décourage la vertu. Au lieu de nous guider, notre intelligence nous perd.

      J’en arrive à croire que c’est le retour à la barbarie qui nous sauvera: il pourrait signifier le retour à l’épreuve du réel.

      Il pourrait être notre statue du commandeur, notre corde de rappel. Et nous forcer à la réconciliation avec ce que nous sommes.

      Il pourrait crever la bulle. Nous faire atterrir .

      Finalement Pascal avait raison, « qui veut faire l’ange fait la bête » sa phrase serait reversible et peut etre qu’un retour à notre bestialité nous permettra de pretendre a nouveau être des anges.

      A la Une du Figaro , en haut de Une qui hierarchise l’information, ce jour c’est :

      Le débat sur la légalisation du cannabis qui divise la majorité!

      Tout est dit.

      J'aime

      1. Cher Monsieur,
        Ici les apôtres de la déconstruction distraient la masse avec la légalisation du cannabis, aux US, c’est avec « le baiser «non-consenti» du prince charmant à Blanche-Neige »… (Une attraction rénovée d’un parc Disney de Californie montre le célèbre baiser du prince qui réveille Blanche-Neige, endormie par la sorcière. Une scène problématique pour certains, en raison de l’absence de consentement de l’héroïne.)
        En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/86299-baiser-non-consenti-prince-charmant-blanche-neige-polemique-etats-unis

        https://francais.rt.com/international/86299-baiser-non-consenti-prince-charmant-blanche-neige-polemique-etats-unis

        A quand les internements d’office pour tous ces maboules ???
        Catherine Laurent

        J'aime

  3. Bonsoir M. Bertez

    Il y a Xavier Lemoine, le maire de Montfermeil, qui sauve l’honneur des élus. ces temps ci. Et de nombreux élus locaux qui se dépensent sans compter.
    Cependant, il ne faut pas s’étonner de l’état de la politique chez nous : depuis des années Transparency International rend compte de la spécificité de la corruption en France,
    Par ailleurs, personne n’interroge sérieusement le fait que des études de sociologie mettent en évidence une surreprésentation statistiquement significative des psycho sociopathes aux plus haut niveau de tous les secteurs du pouvoir : politique, financier, industriel etc…( études réalisées aux USA)
    La vraie question n’est pas qu’il y ait des arsouilles ou des truands aux plus hauts échelons de la société politique, mais de savoir pourquoi les électeurs s’obstinent à voter et revoter pour eux!

    Cordialement.

    J'aime

  4. Dimanche, le chef du gouvernement a annoncé dans une interview qu’une liste électorale sera retirée en région PACA.

    1- un chef de gouvernement décide des listes électorales dans une dictature, pas dans une démocratie.
    2- Tout le monde a le droit de présenter une liste, sinon, ce n’est plus une démocratie.
    3- Le parti LREM a un bureau politique, dont Mr Castex ne fait pas partie, et des statuts qui impliquent, je suppose, qu’un membre, quel qu’il soit, ne peut décider seul qui a une investiture ou non.

    Alors dans le fond, ca n’est qu’un interview et LREM va surement suivre les règles de droit. Mais je m’étonne d’être le seul choqué qu’un premier ministre aille dire dans les médias : « c’est comme cela que se déroulera cette élection ».

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s