Moindre impulsion chinoise, cela se sent déjà.

J’ai traité cette question il y a quelques jours avec force chiffres et comparaisons.

L’impulsion de crédit de la Chine, ou production du nouveau crédit par rapport au PIB, le delta de crédit, fait les manchettes maintenant qu’elle est devenue négative.

C’est ce que montre le graphique d’aujourd’hui de Pictet Asset Management.

Ce n’est pas une bonne nouvelle, car l’impulsion de crédit de la Chine est positivement corrélée aux variations des prix mondiaux à la production, au PMI manufacturier mondial et des marchés boursiers mondiaux.

Une chose à garder à l’esprit, cependant, est que la Chine est en avance dans le cycle propulsé par Covid et que le reste du monde est actuellement en plein boom de réouverture, compensant au moins une partie du ralentissement de la croissance de la Chine.

Pourtant, il n’est pas improbable que l’impulsion de crédit devienne négative dans d’autres régions du monde vers la fin de l’année ou au début de l’année prochaine, alimentant le débat déjà en cours sur les marchés: «Quelle sera la prochaine étape?»

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s