Aux Etats Unis on se passionne pour l’enquête sur les origines du virus.

 À la périphérie d’un village au fond des montagnes du sud-ouest de la Chine, une seule caméra surveille l’entrée d’ une mine de cuivre désaffectée recouverte de bambou dense. À l’approche de la nuit, les chauves-souris en sortent..

C’est la maison souterraine du virus le plus proche sur terre de celui qui cause Covid-19. C’est également maintenant un point de convergence pour les appels croissants à une enquête plus approfondie pour savoir si la pandémie aurait pu provenir d’un laboratoire chinois.

En avril 2012, six mineurs sont tombés malades d’une mystérieuse maladie après être entrés dans la mine pour nettoyer le guano de chauve-souris. Trois d’entre eux sont morts.

Des scientifiques chinois de l’Institut de virologie de Wuhan ont été appelés pour enquêter et, après avoir prélevé des échantillons sur des chauves-souris dans la mine, ils ont identifié plusieurs nouveaux coronavirus.

Maintenant, les questions sans réponse  sur la maladie des mineurs, sur les virus trouvés sur le site et sur les recherches effectuées sur eux ont alimenté une théorie du complot: le SRAS-CoV-2, le virus qui cause Covid-19 , pourrait avoir fui d’un laboratoire à Wuhan, la ville où les premiers cas ont été découverts en décembre 2019.

Jusqu’à présent, les chercheurs du laboratoire n’ont pas fourni de réponses complètes et rapides. Certaines informations qu’ils ont publiées présentent des divergences. Cela a conduit des scientifiques de premier plan à demander une enquête plus approfondie sur l’institut de Wuhan et à déterminer si le virus pandémique aurait pu se trouver dans ses laboratoires et s’échapper.

Certains hauts responsables de la santé publique qui considéraient cette possibilité comme improbable soutiennent maintenant l’idée d’une enquête plus approfondie. 

 

Le virus a pu être d’origine naturelle ou ramené dans un laboratoire de Wuhan – intentionnellement ou accidentellement – et s’en être échappé.Il n’y a pas encore suffisamment de preuves pour l’une ou l’autre des hypothèses , disent-ils, et les deux ne sont pas non plus incompatibles.

Un nombre croissant de spécialistes , cependant, y compris le directeur général de l’OMS et un éminent chercheur américain qui a travaillé avec l’Institut de virologie de Wuhan, conviennent que le WIV doit fournir plus d’informations sur son travail pour exclure catégoriquement une fuite de laboratoire.

Le Wall Street Journal a rapporté dimanche que trois chercheurs du WIV étaient tombés suffisamment malades en novembre 2019 pour se faire soigner dans un hôpital local, selon un rapport des services de renseignement américains non divulgué auparavant,.

. La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré lundi que les informations provenaient d’une entité étrangère et que les États-Unis avaient besoin d’informations supplémentaires pour les vérifier de manière indépendante. En janvier, le département d’État avait déclaré que plusieurs chercheurs du WIV étaient tombés malades à l’automne 2019 «avec des symptômes compatibles à la fois avec le COVID-19 et une maladie saisonnière courante».

L’administration Biden a recommandé à l’OMS de mener une enquête plus approfondie sur la possibilité d’une fuite de laboratoire, soutenant un appel du directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui a proposé de déployer des spécialistes. 

Une enquête devrait inclure d’autres laboratoires de Wuhan, pas seulement le WIV, et l’équipe qui la conduira devrait inclure des experts en sécurité des laboratoires, selon un responsable de la santé américain. «Nous devrions être en mesure d’examiner les dossiers de biosécurité et d’interroger les membres du personnel», a déclaré le responsable.

La question sera probablement discutée lors d’une réunion de l’organe décisionnel de l’OMS, l’Assemblée mondiale de la Santé, qui a débuté lundi. Le soutien diplomatique pour une enquête de laboratoire est mince. Peu de gouvernements sont désireux de défendre une enquête à laquelle la Chine pourrait facilement opposer son veto.

Pékin ne manquera pas de résister à un tel effort et a jusqu’à présent étroitement contrôlé l’accès à l’information. Il nie que le SRAS-CoV-2 provienne de l’un de ses laboratoires ou ait infecté le personnel du WIV, et il souhaite que l’OMS enquête pour savoir si la pandémie a commencé en dehors des frontières chinoises .

« Les États-Unis continuent de concocter des allégations incohérentes et de réclamer d’enquêter sur les laboratoires de Wuhan », a déclaré le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué écrit. «Cela montre pleinement que certaines personnes aux États-Unis ne se soucient pas des faits et de la vérité.» La Chine a exhorté Washington à inviter l’OMS à enquêter sur les premiers cas aux États-Unis.

La Commission nationale chinoise de la santé et le WIV n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Mine cachée

Les autorités chinoises ont entravé les efforts indépendants pour enquêter sur la mine, installant un point de contrôle à proximité où des hommes non identifiés ont arrêté plusieurs journalistes étrangers ces dernières semaines, avertissant à une occasion qu’il y avait des éléphants sauvages devant.

Un journaliste du Journal est arrivé à la mine en VTT, mais a ensuite été détenu et interrogé pendant environ cinq heures par la police, qui a supprimé une photo de la mine sur un téléphone portable. Les villageois ont déclaré au journaliste que les autorités locales les avaient avertis de ne pas discuter de la mine avec des étrangers.

Il n’y avait aucun signe d’évacuation des villages voisins ni d’activité de recherche récente à la mine. Il était tellement envahi que son entrée semblait inaccessible.

Un nombre croissant de virologues, de biologistes et d’autres scientifiques de renom demandent un examen plus approfondi de l’hypothèse de laboratoire.

Interrogé lors d’une audience du 11 mai au Sénat s’il pensait que le virus Covid-19 aurait pu s’échapper d’un laboratoire de Wuhan, Anthony Fauci, conseiller médical en chef du président Biden, a déclaré: «Cette possibilité existe certainement, et je suis totalement en faveur d’une enquête complète.  Le Dr Fauci est directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, ou NIAID, qui a financé la recherche sur les coronavirus menée avec le WIV. Il a déclaré précédemment que le virus Covid-19 a probablement évolué et a sauté sur les humains dans la nature.

Traduction libre de BB

https://www.wsj.com/articles/wuhan-lab-leak-question-chinese-mine-covid-pandemic-11621871125?mod=hp_lead_pos5

6 réflexions sur “Aux Etats Unis on se passionne pour l’enquête sur les origines du virus.

  1. Cher Monsieur,
    Un avis autorisé : « C’est une arme bactériologique », Richard Fleming alerte au sujet du Covid-19
    « Le docteur en physique, spécialiste du gain de fonction (compétence d’ajouter des caractéristiques à des virus, des bactéries, etc.), Richard Fleming nous explique comment il en est venu à la conclusion que le virus n’est pas d’origine animale.
    A partir de son expérience et de ses compétences personnelles, il a entrepris de comprendre le rôle des États-Unis dans l’origine de ce virus, notamment en questionnant les flux d’argent. Quel rôle joue la corruption dans les mesures sanitaires et les avis des conseils scientifiques ? Le docteur en physique retrace les aides à la recherche qu’ont obtenu des noms qui reviennent sans cesse dans ces débats, tels que Ralph Baric, Peter Dazask, ou encore Shi Zen Li. Ces flux se comptent en centaines de millions de dollars. »…

    la suite ici :
    https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/dr-richard-fleming-son-debriefing

    Catherine Laurent

    J'aime

  2. Bonjour M. Bertez
    Tout d’abord, il faut garder à l’esprit que nous n’avons pas affaire à « les chinois » mais au Parti Communiste Chinois, ce qui renvoie à une réalité politique et non scientifique.
    Ensuite, il se pourrait que la bonne réponse pour tout le monde dans cette réalité soit désormais : c’est indécidable…..
    Compte tenu des mutations à venir et des changements apportés aux sociétés, l’origine du virus est peut être devenue secondaire, sauf pour une poignée de virologues ….
    Cordialement

    J'aime

    1. Non, l’origine du virus est importante au plan scientifique et médical disent les vrais savants, ceux qui ne font pas de politique. L’ origine permet de mieux étudier la formation du « spike » qui a permis la transmission, le saut aux humains par exemple,.

      J'aime

      1. Bonsoir Monsieur Bertez
        Malgré toutes les recherches, on n’a pas encore pu identifier l’animal qui aurait pu muter assez pour parvenir à l’actuelle structure de la protéine S du SARSCOV2; par contre, à partir des brevets déposés et de tous les travaux sur les gains de fonction publiés, des chercheurs ont pu reconstituer pas à pas le modus operandi pour parvenir à obtenir len labo la partie de la protéine S incriminée. Par ailleurs, le très réputé Institut Jonas Salk a publié fin avril une étude réalisée par des chercheurs internationaux démontrant que la prot S seule pouvait déclencher la maladie et par ailleurs endommager les cellules endothéliales des vaisseaux sanguins et leurs mitochondries.

        Nombre d’ équipes de pointe étudient cette protéine mutée, naturellement ou « naturellement+ » en raison des problèmes qu’elle peut causer. L’étude du Jonas Salk Institute met au jour des comportements de la protéine pouvant s’avérer graves puisqu’ à une maladie infectieuse respiratoire à l’origine , on vient surajouter une maladie cardio – vasculaire primaire avec passage de la barrière hémato encéphalique .
        Bien sûr que l’origine biologique importe, mais sur un autre plan vous imaginez bien les complications juridiques et politiques d’attribution de responsabilité possibles à l’échelle mondiale.
        Ce virus opère désormais dans deux univers différents : le biologique et le politique.

        Et je n’ai pas envie du tout de surajouter du militaire au problème, la situation générale est assez malsaine comme ça.
        Cordialement

        J'aime

Répondre à brunobertezautresmondes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s