Les suisses rejettent la loi sur le climat.

Article via ZH traduction rapide BB

Après que la Suisse ait abandonné ses négociations avec l’UE, le pays a maintenant rejeté une loi sur le climat lors d’un référendum. Concrètement, ils ont rejeté les trois parties de la loi lors de votes séparés : sur le CO2, sur les pesticides et sur l’eau potable.

Nous sommes d’accord avec le journaliste suisse Mathieu von Rohr que cet échec n’est pas seulement important en soi, mais qu’il est symptomatique des difficultés rencontrées par la politique verte en général. C’est une chose pour les gens de prétendre qu’ils soutiennent le Parti vert, surtout quand c’est cool de le faire. C’en est une autre de faire des sacrifices réels comme on a demandé aux Suisses de le faire .

Mais ce qui est particulièrement intéressant dans ce référendum, c’est que l’opposition la plus forte est venue des jeunes. 60-70% des 18-34 ans ont voté Non dans les trois catégories .

Chaque pays est différent, mais la grande question encore sans réponse est de savoir si les gens accepteraient de faire des sacrifices personnels pour ce que les partisans de la transition verte considèrent comme « le plus grand bien ». 

Le référendum suisse nous dit que nous ne devrions pas tenir cela pour acquis. Les élections allemandes seront le prochain grand test.

Énorme choc

Le référendum a échoué 51-49. Et il a fallu un rejet écrasant de la part des Zoomers et des millennials pour le faire. 

La BBC commente l’  énorme choc .

Un référendum a vu les électeurs rejeter les plans du gouvernement pour une taxe sur le carburant automobile et une taxe sur les billets d’avion. 

Ces mesures avaient été conçues pour aider la Suisse à atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le changement climatique.

Les opposants ont également souligné que la Suisse n’est responsable que de 0,1% des émissions mondiales et ont exprimé des doutes quant au fait que de telles politiques pourraient aider l’environnement.

Le vote, dans le cadre du système suisse de démocratie directe, s’est élevé à 51 % contre, 49 % pour.

Le non à la limitation des émissions est un énorme choc. 

Le gouvernement suisse avait rédigé cette loi avec soin. 

Le plan consistait à réduire les gaz à effet de serre de moitié par rapport à leurs niveaux de 1990 d’ici 2030, en utilisant une combinaison de progression de la production d’énergies renouvelables et de taxes sur les combustibles fossiles.

Une proposition visant à interdire les pesticides artificiels et une autre visant à améliorer l’eau potable en accordant des subventions uniquement aux agriculteurs qui évitent les produits chimiques ont toutes deux été rejetées par 61%

EN PRIME:

D’où vient le CO2 ?

Il n’y aura aucun progrès sur les émissions de CO2 jusqu’à ce que la Chine soit à bord. 

Une réflexion sur “Les suisses rejettent la loi sur le climat.

  1. voir le rapport AR5 du GIEC – chapître 6 ( cycle du CO2 )
    L’essentiel des émissions de CO2 est d’origine naturelle , seules 4% sont d’origine humaine.
    La Suisse représente donc 0,1% de 4% des émissions annuelles de CO2 de la planète.
    La France c’est 1% de 4% .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s