Les dépêches, mardi. Les ménages américains sont en pleine forme

L’inflation au plus haut de 29 ans

L’ intérêt des marchés se concentre sur les lectures de l’inflation. Mais les revenus sont également intéressants.

Le déflateur de base des dépenses de consommation personnelle de mai (la mesure d’inflation préférée de la Réserve fédérale) s’est établi comme prévu à 3,4% en glissement annuel, malgré une lecture mensuelle légèrement inférieure aux prévisions à 0,5% mois sur mois contre 0,6% prévu par le consensus.

Le marché des valeurs du Trésor semble avoir apprécié car il semble que la dynamique de l’inflation pourrait être en train de se modérer.

Néanmoins, nous devons nous rappeler que le taux d’inflation annuel est toujours le plus élevé depuis avril 1992 et qu’il existe encore de nombreux risques d’inflation étant donné les frictions persistantes de l’offre et le fait que les entreprises ont du mal à trouver des salariés . 

Cela augmente les coûts des entreprises et dans un environnement de forte demande des consommateurs, il est de plus en plus évident que les entreprises sont de plus en plus capables de fixer les prix. 

les revenus rebondissent

Les revenus des ménages ont chuté de 2,0% en glissement mensuel, mais il s’agit principalement d’un effet retard hérité des paiements de relance fédéraux individuels de 1 400 $ qui sont venus principalement en mars, mais certains paiements se sont poursuivis en avril (voir la barre orange dans le graphique ci-dessous). 

Dans tous les cas, les niveaux de revenu restent bien au-dessus des niveaux d’avant la pandémie. Cela explique pourquoi les dépenses de consommation ont pu augmenter alors que dans le même temps les ménages ont remboursé les soldes de leurs cartes de crédit et ont augmenté de 3 milliards de dollars les dépôts en espèces, en chèques et en épargne-temps depuis fin 2019.

C’eci peut stimuler les dépenses dans les mois et les trimestres à venir. Notez également les grandes améliorations des revenus provenant des salaires et d’autres sources privées (la barre bleue). 

Avec le retour des emplois et la hausse des salaires, cela, en plus de l’amélioration des finances, peut continuer à donner une très forte impulsion à l’essor de la demande des consommateurs.

Niveau de revenus des ménages par rapport a fevrier 2020

La dépense se reequilibre vers les services

Pour compléter les détails du rapport, nous constatons que les dépenses personnelles sont restées stables sur le mois et ont chuté de 0,4% en termes réels après la récente vague de relance alimentée. C’était plus faible que les chiffres corrigés de l’inflation à 0,4% nominal et à -0,1% attendus, mais nous devrions avoir quelques révisions à la hausse significatives par rapport à l’histoire récente. Les chiffres d’avril ont été révisés à la hausse de 0,4 point de pourcentage pour les deux mesures, de sorte que, dans l’ensemble, le rapport est globalement conforme aux attentes lorsqu’on le considère en termes de niveau.

Comme le montre le graphique nous commençons à voir un rééquilibrage de l’achat de biens physiques, en particulier de biens durables, vers les services. 

Alors que la réouverture prend de l’ampleur, nous nous attendons à voir de plus en plus de dépenses se concentrer sur des services tels que les voyages et les loisirs. Surtout, cela ne signifie pas que les dépenses doivent baisser de manière significative dans d’autres domaines, car la croissance des revenus du secteur privé devrait s’accélérer fortement et nous devons nous rappeler que les finances des consommateurs se portent bien.

Le président de la Bundesbank, Weidmann, estime que les risques d’inflation sont orientés à la hausse (même s’il n’y a pas d’effets secondaires de la situation inflationniste actuelle). Cette position n’est peut-être pas une surprise pour les marchés financiers. En fait, on peut plaider en faveur de risques à la baisse pour l’inflation l’année prochaine à mesure que les effets temporaires actuels (par exemple, les prix des voitures d’occasion aux États-Unis) s’inverseront. Le président de la BCE Lagarde s’exprime pour la première fois depuis près d’une semaine.

[Yahoo/Bloomberg] Stocks, U.S. Futures Dip on Delta Strain Concerns: Markets Wrap

[Reuters] Asian shares pressured by fears over Delta virus variant, U.S. data in focus 

[Yahoo/Bloomberg] Oil Extends Drop as Covid Concerns Surface Ahead of OPEC+ Meet

[CNBC] Top investment strategist David Roche warns the Fed could burst a market ‘bubble’

[CNBC] These charts show the dramatic increase in China’s debt

[Reuters] Undeclared conflict? America’s battles with Iran-backed militia escalate, again

[FT] Bundesbank boss calls on ECB to scale back bond purchases

[FT] Archegos revealed flaws of markets that still need to be tackled

[FT] Reflation trade unwind wrongfoots several big-name hedge funds

[FT] What’s fuelling China’s new online nationalists

[FT] Taiwan’s unity cracks under Chinese disinformation onslaught

La disette de rendement ne cesse de monter comme en témoigne la modicité des rendements junks,

Dons manuels:

A partir du 30 juin, un nouveau service d’enregistrement en ligne sera disponible sur impots.gouv.fr .

En permettant les déclarations des dons manuels reçus d’un proche ou d’un tiers en ligne depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette, Bercy va faciliter les démarches déclaratives des usagers particuliers, professionnels notaires et professions juridiques.

280.000 déclarations !

La première offre de service en ligne concerne les déclarations de dons manuels… A titre d’illustration, en 2020, ce sont près de 280.000 déclarations de dons manuels qui ont été enregistrées. Les particuliers pourront souscrire en ligne les déclarations pour les dons de somme d’argent, d’actions, de titres de société, de biens meubles ou encore d’objets d’arts.

Le service offre une aide à la saisie, le calcul automatique des droits et la mise à disposition de la déclaration dans l’espace numérique sécurisé des particuliers. La formalité de l’enregistrement est ainsi réalisée de manière instantanée.

Le service de déclaration en ligne sera progressivement enrichi !

Septembre 2021 : Le paiement en ligne des droits éventuels par carte bancaire ou autorisation de prélèvement sera disponible. L’extension de la démarche en ligne aux déclarations de dons intégrant des donations antérieures est prévue pour janvier 2022.

Janvier 2022 : Déclarations de cession de droits sociaux non constatée par un acte pour les particuliers.

Septembre 2022 : Déclarations de cession de droits sociaux non constatée par un acte pour les professionnels.

De 2022 à 2024 : Ouverture progressive du service pour les déclarations de succession transmises par les notaires…https://www.youtube-nocookie.com/embed/nYmSrSLfDK8

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s