La névrose ne suffit plus, il faut aller à la psychose.

Alors que les idiots professionnels viennent d ‘autoriser la réouverture des boites de nuit en France , l’Espagne connait un regain de Covid propagé par les fêtes plus ou moins sauvages des jeunes gens dit-on.

Tout à contre temps comme d’hab!

La macro gestion de la maladie fondée sur la manipulation propagandiste est un incroyable échec. Tout a échoué, tout est fait a contretemps et on continue de terroriser les gens de leur gâcher leur vie, de les angoisser. Pire on casse le pays en deux comme aux plus beaux temps de l’Occupation ou de la guerre d’Algerie.

Je ne prétends ni que la maladie est bénigne ni que des mesures drastiques sont inutiles, je dis que la façon dont les gens au pouvoir gèrent cela est catastrophique sous les angles sanitaires, économiques, psychiques et moraux.

Une action politisée , menée par une clique qui n’ aucune vergogne en est la cause. La clique dissimulée et irresponsable n’a d’autre choix dans sa logique que de s’enfoncer dans le toujours plus de ce qui a échoué.

Le pari mondial sur le vaccin au mépris de toute autre démarche est criminel.

La dépêche du midi!

En Espagne, la montée en puissance de ce que les médias appellent désormais “la cinquième vague” est imparable. Hier, l’incidence cumulée a atteint 317 cas pour 100 000 habitants (sur 14 jours, contre 45 en France). Ce chiffre, déjà inquiétant en lui-même, devient alarmant lorsqu’on regarde la dynamique. Il a doublé en une semaine et tous les indicateurs du ministère de la Santé indiquent que la courbe va continuer à monter lors des prochains jours, de manière quasi verticale. Trois raisons expliquent cette escalade : le taux d’incidence très élevé chez les jeunes, le variant Delta et le relâchement dans les mesures sanitaires. 

Des beuveries géantes

Cette fois-ci, ce sont les jeunes, population non vaccinée, qui sont à la fois vecteurs et principales victimes de cette « cinquième vague ». En cause, les fêtes géantes ou encore la pratique du « botellón » (beuverie sauvage, très en vogue de l’autre côté des Pyrénées) où les distances de sécurité et le port du masque sont allègrement oubliés. Résultat : le variant Delta se répand comme un feu de poudre parmi la jeunesse. À titre d’exemple, la Catalogne compte 2156 positifs pour 100 000 personnes chez les 20-29 ans. À ce jour, la hausse des contaminations n’a pas de sévères conséquences sur l’occupation hospitalière. En revanche, les médecins généralistes sont débordés, certains reçoivent jusqu’à 77 patients par jour. Les autorités, hésitantes à l’heure d’appliquer des mesures drastiques, semblent dépassées par le rythme des contaminations. 

Une file d'attente devant un centre de vaccination itinérant en Espagne.
Une file d’attente devant un centre de vaccination itinérant en Espagne. AFP – LLUIS GENE

Dans ce contexte tendu, la déclaration – jeudi dernier – du secrétaire d’État français aux Affaires européennes, Clément Beaune, invitant les Francais « à éviter les destinations comme l’Espagne et le Portugal » a fait l’effet d’une douche froide. Les médias se sont emparés de l’affaire. Le quotidien El País, proche du gouvernement socialiste, y voit « un nouveau coup dur porté par la France ». Le journal conservateur ABC attribue cette « forte inquiétude française » au « laxisme » des autorités espagnoles. El Mundo suit la même ligne et sous-entend que Pedro Sánchez s’est empressé d’annoncer la fin du masque en extérieur, le 24 juin dernier – faisant fi des recommandations européennes – pour réaliser un « coup politique », au risque de fragiliser la saison touristique. 

Un autre été perdu ?

Le secteur touristique espagnol (qui représente 13% du PIB contre 7,3% en France) tremble. « On ne peut pas se permettre de perdre un autre été » se lamente Ernesto, gérant d’un restaurant dans le quartier madrilène de La Latina. « Dès que l’incidence augmente, les premières mesures de restrictions touchent  en priorité la restauration » explique-t-il, tout en soulignant que, selon lui, l’annonce française est « très exagérée ». Même son de cloche du côté du gouvernement. Reyes Maroto, la ministre espagnole du Tourisme, essaye de minimiser la crise. Elle s’est empressée de déclarer « qu’il ne fallait pas créer d’alarme » tout en plaidant pour « davantage de coordination au niveau européen ».

Le quotidien catalan La Vanguardia va plus loin, en parlant du « véto suspect » de la France. À Madrid, de nombreux professionnels du tourisme reprennent cette thèse, comme Silvia, gérante d’un hôtel dans le quartier de Malasaña : « Moi, je crois que si la France déconseille à ses touristes de venir en Espagne, c’est avant tout pour que ces consommateurs potentiels restent en France et participent à la relance du pays ». Et Silvia de prévoir des semaines difficiles. Hier on apprenait que l’Allemagne, elle aussi, classe toute l’Espagne comme « zone à risque ». 

3 réflexions sur “La névrose ne suffit plus, il faut aller à la psychose.

  1. Merci Steve pour votre commentaire, qui éclaire sur deux points très essentiel.
    Le rôle d’un test PCR et son seuil d’utilisation.

    Après recherches, on découvre que les sujets à risques, réalisaient des test PCR, pour le diagnostic de… la grippe saisonnière, mais ça c’était avant, qu’ils ne soient utilisés que pour le Covid.
    En septembre 2020, il a été proposé à l’état français des doubles tests qui permettaient de différencier le résultat, entre grippe saisonnière ou Covid.

    https://www.bfmtv.com/sante/vers-un-double-test-pcr-grippe-covid-19-cet-hiver_AN-202009110191.html

    Test PCR Multiplex, a priori utilisé aujourd’hui afin de différencier le covid de ses variants…
    Jamais pour grippe vs Covid.

    Mon beau-frère, médecin généraliste n’a jamais entendu parler du cycle threshold, cycle d’amplification après test PCR, qui détermine TOUT !

    On est pas sorti du sable…

    J'aime

  2. Bonjour Monsieur Bertez
    Encore une fois, il faudrait savoir exactement de quoi on parle! Une confusion sur les termes a sciemment été développée; aussi je me permet de rappeler les définitions fondamentales:

    un cas en médecine, déf. du Larousse et celle que j’ai apprise en fac de médecine, désigne une personne qui manifeste les symptômes d’une maladie diagnostiquée à la suite d’un examen clinique par un médecin.
    Contrairement à ce que l’on peut lire un peu partout , le test PCR ne détecte pas la covid 19, c’est un détecteur de matériel génétique qui peut être une aide au diagnostic pour un médecin, en parallèle vec la manifestation des symptômes. Et cette aide dépend essentiellement du Ct du test: depuis le 1er mai 2021, le CDC aux USA n’enregistre plus les infections au covid après vaccination si le test PCR à un Ct supérieur à 28, or le Ct retenu en France est de 35!
    On peut donc être un porteur sain, cad avoir un peu de virus ou de matériel viral sans être infecté ( virus ayant pénétré dans la cellule et se reproduisant) ni contagieux.
    Aucun protocole sérieux de vérification ne vient étayer le nombre de cas que les MSM nous cornent aux oreilles d’heure en heure.
    Le delta est plus contagieux que les autres , mais 20 fois moins létal! Voir stats du Public Health England rapports 16 & 17.

    Par ailleurs, une exposé détaillé et étayé par les statistiques de malades effectivement pris en charge , réalisé par le Pr. Mc Cullough de Baylor University du Texas, mis en ligne par l’IHU de Marseille établit clairement que la Covid 19 bien repérée peut être traitée en ambulatoire en 5 jours. Donc que de nombreux malades aillent chez leur médecin au lieu d’aller en ICU est une bonne nouvelle pour peu que l’interdiction criminelle des traitements efficaces autres que les vaccins ne soit pas maintenue.
    Plus la vérité sera dite et moins la névrose soigneusement entretenue par quelques pervers stipendiés pourra se transformer en psychose.
    Cordialement

    J'aime

Répondre à IAFRATE Alexandre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s