20% des Américains croient au moins à une théorie du complot liée au coronavirus 

Henri Lefebvre: L’autre en général, c’est «ils». Ils ont fait ça, ils sont venus«Ils», c’est l’intervention, l’autorité, l’administration, la bureaucratie, les pouvoirs devant lesquels les mots se désarment et deviennent à l’avance suppliants.

Le complotisme c’est la révolte contre le « Ils » . C’est l’affirmation de la vie contre la mort, c’est, mis en mots, l’instinct de vie des masses contre le Pouvoir.

Bien entendu le coranavirus n’ est pas né d’un complot.

Mais son origine est mystérieuse et le brouillard entretenu sur sa naissance et sa propagation entretiennent, comme cela est logique, toutes les spéculations y compris les plus farfelues.

Quand les pouvoirs en place dissimulent, ce sont eux qui produisent le complotisme.

L’illusion machiavelique de l’existence de pieux ou nobles mensonges est une faute, les blancs des pointillés sont toujours remplis par l’imagination populaire . Et ces blancs passent au travers du prisme de la mefiance. Les élites sont maintenant non plus admirées mais considérées comme malfaisantes. On ne leur fait plus crédit. A juste titre car leur passif est lourd!

Dans des sociétés qui ont perdu la confiance en leurs dirigeants, ces blancs ne peuvent être que négatifs, critiques, en forme de vengeance. L’élaboration de thèses complotistes et leur diffusion procure une sorte de jouissance au peuple. Elles comblent un manque, elles bouchent un trou. Les thèses complotistes correspondent à une attente, à une béance qui ne demandent qu’à être comblées. Elles s’inscrivent dans cette jouissance et c’est pour cela qu’elles prennent .

Le peuple se venge en inventant des histoires dont il sait , tout en ne le sachant pas, qu’elles sont fausses.

La verité du complotisme est ailleurs, elle est dans le phénomene lui meme, pas dans son contenu. C’est à dire dans le fait :

-que le peuple dit qu’il ne croit pas aux balivernes qui lui sont contées

-que le peuple préfère les romans qui s’inscrivent dans ses a priori, dans les romans qui alimentent son ressentimment et son opinion definitive negative sur les élites et leurs larbins des médias.

-que les romans complotistes expriment une vérité non pas de situation mais une vérité d’intention; les élites ne veulent pas le bien du peuple, elles veulent le mater et l’exploiter. et tout ce qu’elles disent s’interprenta la lueyr de ce savoir qui est dans la tété des gens.

-le narrative complotiste est un antidote pour sauvegarder une part de liberté et meme de dignité, dans le sens: ils ne m’auront pas, je ne suis pas dupe.

Tout le reste est sans interet

Le complotisme est fait pour rester et sa censure ne servira a rien d’autre qu’a l’enraciner et l’alimenter en profondeur , on n’arrête pas les rumeurs qui procurent une jouissance au peuple.

Stigmatiser les complotistes permet d’éviter les vraies questions et paralyse les analyses.

Au  » je nen veux rien savoir de vos fausses vérités » que crie le complotiste, correspond en symétrique le « je n’en veux rien savoir de votre demande de verité et de justice » des élites.

En jetant le discrédit sur toutes les histoires colportées par le public, les élites croient s’exonérer de leur responsbailité première; faire la lumière sur les origines du virus, expliquer pourquoi elles se sont trompées de bout en bout dans les premeirs mois et pourquoi elles ont choisi cette politique aberrante du « tout vaccin=zéro virus ».

Un total de 20% des Américains croient au moins à une théorie du complot liée au coronavirus , a découvert une étude nationale aux États-Unis.

L’étude, qui est pré-imprimée et n’a pas encore été évaluée par des pairs, a été menée par l’Université Harvard, l’Université Rutgers, l’Université Northwestern et l’Université Northeastern. 

Au total, 20 669 personnes ont été interrogées en juin et début juillet dans les 50 États américains.

Il a demandé aux répondants s’ils croyaient à l’une des faussetés suivantes sur les coronavirus :

– Les vaccins contre le coronavirus sont capables de modifier l’ADN d’une personne
– Les vaccins contiennent des micropuces qui permettent de suivre les personnes
– Les vaccins contiennent du tissu pulmonaire de fœtus avortés
– Les vaccins sont capables de provoquer l’infertilité

Ces quatre affirmations se sont avérées fausses .

L’enquête a révélé que plus de la moitié de tous les Américains ne savent pas si au moins un complot COVID est vrai ou faux, et 20% des Américains croient au moins à l’une des fausses déclarations.

2 réflexions sur “20% des Américains croient au moins à une théorie du complot liée au coronavirus 

  1. Bien entendu le coranavirus n’ est pas né d’un complot. : FAUX. Car en effet le professeur Montagné a démontré la nature et la structure non naturelles dans la chaîne D’ADN concernée. C’est factuel.
    Quant au complotisme, il consiste donc à penser et prétendre que ce n’est pas un accident qui a mis le Sars à l’extérieur du labo. Mais une volonté avérée. Pour rappel, 8 milliards d’animaux humains dans le Zoo à une époque de fin de cycle économique, c’est pas gagné. Va donc falloir faire d la place. Et Covid, c’est moins violent qu’un holocauste.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s