Les dépêches mercredi

 L’inflation dans la zone euro s’est accélérée en juillet pour ressortir à 2,2% sur un an, son niveau le plus élevé depuis octobre 2018 et supérieur à l’objectif fixé par la Banque centrale européenne, confirment mercredi les statistiques définitives publiées par Eurostat.

L’indice des prix à la consommation calculé aux normes européennes (IPCH) est en baisse de 0,1% par rapport à juin, un chiffre conforme au consensus Reuters.

L’énergie a été de loin le principal contributeur à l’augmentation générale des prix, avec une hausse de 14,3% en rythme annuel, contre +14,1% en première estimation.

L’inflation dite de base, c’est-à-dire hors énergie et produits alimentaires non transformés, deux catégories souvent volatiles, reste toutefois contenue à 0,9% sur un an, comme le mois précédent.

Hussman traque les syndromes et divergences marchés malsains

Le ralentisssement chinois

HONG KONG (Agefi-Dow Jones)–Les statistiques économiques chinoises pour le mois de juillet se sont révélées aussi mauvaises qu’attendu: production industrielle, ventes de détail et investissement ont tous sévèrement ralenti le mois dernier.

Cet affaiblissement est certainement dû en grande partie aux inondations catastrophiques qui ont récemment touché la province du Henan et à la propagation du variant Delta, que le pays semble peu à peu parvenir à maîtriser. Il ne saurait toutefois être attribué qu’à des facteurs transitoires, ce qui signifie que des mesures de soutien à l’économie sont sans doute imminentes: il ne faut simplement pas s’attendre à ce qu’elles aient la même ampleur que l’an dernier. Il suffit pour s’en convaincre d’observer la volatilité des indicateurs les plus suivis par le gouvernement chinois: l’emploi et la stabilité financière.

Creusement des écarts de taux

Bien que les déboires du promoteur immobilier Evergrande, lourdement endetté, aient malmené ses obligations en dollar, il y a pour l’heure peu de signes sur les marchés obligataires chinois du genre de contagion massive qui serait de nature à déclencher une intervention à grande échelle de la banque centrale. Une certaine volatilité se fait toutefois sentir, ce qui laisse penser qu’un assouplissement monétaire modéré pourrait bientôt être décidé.

Les écarts de taux de certains certificats de dépôt négociables faiblement notés se sont creusés au cours des dernières semaines. Ces certificats constituant un important instrument de financement interbancaire, l’évolution de leurs spreads mérite d’être surveillée parce qu’elle signale sans doute une perte de confiance dans la solvabilité de certaines petites banques.

La dernière fois qu’une telle situation a été observée, à la mi-2019, elle s’est révélée annonciatrice de turbulences majeures sur les marchés chinois du crédit liées à la prise de contrôle par Pékin de la banque en faillite Baoshang Bank. Pour autant, l’augmentation des écarts de taux reste pour le moment limitée par rapport à celle de 2019 et d’autres taux de financement interbancaire, comme le repo garanti à sept jours, restent assez bas.

Chômage des jeunes

Sur le front de l’emploi, les données de juillet montrent que le taux de chômage a légèrement progressé pour ressortir à 5,1% contre 5% en juin, en raison surtout du chômage des jeunes. Les prêts aux petites entreprises — une source clé de la croissance de l’emploi — ont eux aussi sensiblement ralenti ces derniers mois.

Selon les chiffres fournis par le régulateur bancaire chinois, la croissance des encours de prêts aux petites entreprises a ralenti en glissement annuel d’environ 0,5 point de pourcentage au deuxième trimestre, à 17%: elle reste soutenue, mais représente la première décélération depuis la fin 2019.

Abstraction faite des gros titres sur la propagation du variant Delta et les inondations, la conjoncture chinoise est marquée par une montée — certes encore contenue — des risques financiers et par un affaiblissement de l’emploi et des prêts aux petites entreprises, autant de facteurs très probablement annonciateurs d’un prochain assouplissement monétaire par la banque centrale. Compte tenu du fait que ces ralentissements sont en partie temporaires et que le pouvoir chinois semble pour l’heure déterminé à maîtriser l’endettement, il s’agira sans doute d’un léger assouplissement, et non d’ouvrir les vannes en grand.

The Wall Street Journal

[Yahoo/Bloomberg] Asian Stocks Climb as Traders Mull Recovery, Virus: Markets Wrap

[Reuters] Asian shares move off near year lows, NZ holds rates steady

[Yahoo/Bloomberg] China Port Congestion Worsens as Ningbo Shuts for a Week

[Reuters] California wildfire crisis escalates amid extreme winds

[Reuters] Sydney warned worse to come as Delta cases surge

[Bloomberg] U.S. Reaffirms Commitment to Taiwan After Leaving Afghanistan

[FT] Top Fed official warns massive bond purchases are ill-suited for US economy

[FT] Rating agencies caution on corporate debt after US borrowing frenzy

[FT] Evergrande on course to hit record number of legal cases

Une réflexion sur “Les dépêches mercredi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s