Editorial: si vous ne lisez qu’un article sur Jackson Hole, lisez celui ci. Vous aurez tout compris et même plus…

Ben Bernanke a annoncé en 2010 le QE2 qu’il a présenté comme un outil essentiel pour promouvoir ce que le président de la Fed de l’époque appelait Le Canal de rééquilibrage des Portefeuilles.

note: voir la théorie de Harry Markowitz. mais vous pouvez passer cet aspect car je je décortique plus bas.

Ce canal consiste pour la Banque centrale à acheter des emprunts longs qui rapportent donc à retirer du rendement du portefeuille des actifs financiers mondial en faisant le pari que ce portefeuille après l’opération cherchera à se rééquilibrer et à retrouver son rendement antérieur en se débarrassant des liquidités ainsi créées et en achetant des actifs à risques qui rapportent plus.

Cette opération crée un effet d ‘entonnoir qui fait que les liquidités que la banque centrale injecte en contrepartie de ses achats vont être considérées comme non désirées et donc elles vont aller sur les marchés se convertir en achats de titres à rendement plus élevés et donc plus risqués. L’entonnoir fait monter dans l’échelle du risque, mais on devrait dire dans l’échelle de l’appétit pour le jeu.

Les achats de titres à long terme par la banque centrale modifient donc la composition du portefeuille mondial en retirant du rendement ; le but étant de forcer les détenteurs de capitaux à se faire concurrence entre eux pour accaparer le rendement des actifs disponibles sur les marchés boursiers, ce qui détermine/produit une hausse des cours de bourse.

Et si vous continuez les achats de titres à long terme vous continuez la hausse de la Bourse.

Du moins tant que les détenteurs de capitaux croient que la possession de liquidités est non désirable et qu’ils se débarrassent de ces liquidités au plus vite. Si ils changeaient d’avis et considéraient que les liquidités sont désirables alors le fameux canal de Bernanke ne marcherait plus, il se boucherait, il se colmaterait.

D’où la nécessité pour Bernanke et ses suiveurs de toujours dire que jamais on ne manquera de liquidités, les conditions financières ne se resserreront jamais disent-ils .

Tout repose sur un mythe: les liquidités sont un Mistigri, elles ne sont pas désirables. il faut les employer. Posez vous la question de ce qui se passera lorsque ce mythe des liquidités non désirables s’effondrera? Voir début de réponse en fin de texte.

 L’économie américaine et mondiale souffrait d’une faible demande des consommateurs et bien sûr d’un manque d’investissement suite aux ravages de l’endettement et du surendettement provoqué par la chute de profitabilité du système et notre Bernanke croyait qu’en faisant de la monnaie un Mistigri, celle ci allait se précipter dans l’économie réelle, allait alimenter la consommation par les plus values boursières et allait stimuler l’investissement par la baisse des taux et l’appétit pour le risque .

Il s’est totalement trompé et l’argent au lieu d’aller fertiliser l’économie réelle est allé tourner en bourse, spéculer, s’auto engrosser. La fameuse transmission du magique, c’est dire le pognon digital au réel économique n’a pas eu lieu, voila le fond du problème.

La bourse a fait concurrence au monde réel , elle a été tellement attrayante et a tellement enrichi les détenteurs de capitaux qu’ils n’ont plus aucune raison de procéder à des dépenses d’équipement productifs, ils ont joué, ils ont fait de la finance, des rachats d’actions, des fusions acquisitions, du Private Equity, des cryptos etc.

L’ echec de Bernanke c’est le fait que l’argent est resté dans la sphère financière au lieu d’aller irriguer la sphere réelle. Voila c’ est a la fois évident et simple .. mais c’est dissimulé, chut il ne faut pas le dire. On dissimule ce phénomène sous un nom qui ne veut rien dire; on dit que l’on pousse sur une corde.

On a donc onstruit une pyramide d’actifs financiers sur les marchés boursiers et finalement cette pyramide boursière a imposé sa loi par la peur du chaos: la politique monétaire est otage , elle ne vise quasi plus qu’à une chose empêcher l’écroulement de la pyramide, empêcher que la bulle crève, empêcher que le château de cartes des collatéraux des dettes ne s’effondre.

L’argent n’étant pas allé dans la sphère réelle, il est allé gonfler la valeur fictive des actifs financiers, il en a inflaté considérablement la masse, cette masse est fragile, instable, et elle crée un risque colossal pour la stabilité financière et monétaire du monde, donc la priorité est d’empêcher cette masse de se contracter, de craquer et de plonger le monde dans une déflation noire. 

L’échec a provoqué la lévitation des actifs boursiers et cet échec paralyse les autorités, elles ne peuvent plus gérer sainement, elles doivent avoir les yeux rivés sur les indices boursiers: il ne faut jamais que la boule de neige fatidique des ventes ne commence à dévaler la pente. Le bas de la pente, l’arrêt normal, spontané est en effet à plus de -55% plus bas que les cours actuels! Or à -20% le système saute!

QE2 était un effort pour « élever, exciter les esprits animaux, l’esprit de jeu » que Keynes a théorisé comme étant si important pour le fonctionnement du capitalisme.

Keynes s’est lourdement trompé.

Keynes n’avait pas imaginé que:

-d’une part le casino boursier ferait concurrence au casino de l’économie capitaliste réelle et

-d’autre part il n’avait pas assimilé le fait que lorsque le taux de profit du capital productif réel était considéré comme insuffisant , en regard du risque, par les capitalistes, ceux ci préferaient ne pas investir et cherchaient d’une manière ou d ‘une autre à faire la grève de l’investissement. Il n’avait pas imaginé que l’alchimie boursière constituerait le receptacle, le parking des capitaux qui faisaient la grève. La bourse c’est en quelque sorte la fuite, la « leak » dans le système, celle par ou le stimulus supposé s’échappe.

La hausse de la Bourse c’est la manifestation de l ‘insuffisance du taux de profit des investissements productifs et c’est la manifestation de la grève des capitalistes , en ceci qu’ils préfèrent jouer en bourse plutôt que prendre des risques économiques réels.

Jouer en Bourse ce n’est absolument pas investir, non c’est acheter du capital/papier ancien parce que ce que l’on gagne avec le capital nouveau n’est pas considéré comme assez profitable/attrayant.

On achète le capital boursier ancien parce qu’il rapporte plus et avec moins de risques que le capital productif nouveau!

Voila ce que ces gens ne comprennent pas et pourquoi?

Parce qu’ils ne veulent pas admetrte le role central que joue le taux de profit dans le système, ils ne peuvent reconnaitre que les gains boursiers fictifs sont bien plus alléchants que les profits d exploitation tirés des vrais investissements.

Ils n’ont pas compris comment fonctionne le système qu’ils veulent manipuler!

Bernanke et ses suiveurs n’ont rien compris et rien appris de leurs échecs parce qu’ils ont des théories fausses dont la fonction n’est pas de comprendre comment fonctionne vraiement le système économique, mais de masquer comment il fonctionne.

Ils ne comprennent pas ses liens avec la finance et avec la monnaie, ils partent d ‘une idée ou d’une masse d’idées imbéciles comme les théories de l’équilibre, la neutralité du système bancaire et financiers, les anticipations rationnelles, le capital auto productif, le moteur de la demande etc etc .

Jackson Hole est une messe ou les grands prêtres se réunissent -en virtuel- pour un spectacle, pour une cérémonie dont le seul but est de tromper les gogos, les fidèles, les croyants.

Onze ans plus tard, ils discutent toujours du rôle, des mystères des  QE . La bête leur a échappé, c’est mainteant l’Ogre qui dicte sa loi et ils ont beau multiplier les gesticulations ou les déclarations, ils ne controlent plus rien.

Jackson Hole est un Simulacre Mondial.

A Jackson Hole encore une fois la question qui va se poser aux investisseurs et aux banquiers sera de savoir si la Fed va poursuivre son QE ou non.

Question sans intérêt car il n’est pas possible de revenir en arrière, le vin euphorisant des liquidités gratuites été tiré, il faut le boire, jusqu’à la lie, ou plutot jusqu’à ce qu’il toune au vinajgre.

Je n’ai pas envie d’entrer en matière mais je suggère qu’un nouveau chapitre de la crise s’ouvre depuis quelques jours; c’est celui du :

retour à l’envoyeur!

La Fed dit que le système marche bien et que tout va très bien madame la marquise. Hmm!

Pourtant elle ravale chaque soir plus d’un trillion de dollars , .. qu’elle injecte par ailleurs par ses 120 millards de QE!

Appréciez la situation la Fed achète des emprunts à long terme de qualité et elle paie en créant des dollars. Ces dollars les banques et les institutions n’en veulent pas, ils considèrent que c’est un Mistigri mais au lieu de les employer en spéculant en Bourse ou ailleurs elles préfèrent les retourner à l’envoyeur.

Imaginez , soyez lucides, la Fed leur envoie des liquidités et au lieu de les employer comme avant sur le marché boursier , les institutions bancaires et autres les laissent en dépôts et ces dépôts personne n’en veut: On refuse de les conserver, on s’en débarrasse en demandant en contrepartie, … des collatéraux de qualité , des emprunts d’état …

Absurde?

Non mais inquiétant et a analyser de très près car cela signifie forcement quelque chose

Quelque chose qui reste à découvrir et analyser .

Je pressens que c’est important.

2 réflexions sur “Editorial: si vous ne lisez qu’un article sur Jackson Hole, lisez celui ci. Vous aurez tout compris et même plus…

  1. Ce trillion quotidien, d’habitude se transformait en actifs financiers, quasi monnaie,
    mais cette transmission a changée/cessée (?) depuis une semaine…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s