« Les deux tiers des décès de Delta au Royaume-Uni sont des gens vaccinés » .

Source GEI

http://econintersect.com/pages/releases/release.php?post=202108271525

les données britanniques détruisent toute le narrative pour la pression des vaccins – Chris Waldburger

Moins d’un tiers des décès de variante delta concernent les non vaccinés.

Permettez-moi de dire qu’une autre façon – les deux tiers des décès de Delta au Royaume-Uni sont des gens vaccinés .

Pour être précis:

Du 1er février au 2 août, le Royaume-Uni a enregistré 742 décès Delta (oui, le redoutable Delta n’a pas pris autant de vies).

Sur les 742 décès, 402 ont été complètement vaccinés. 79 avaient reçu une piqure. Seulement 253 n’étaient pas vaccinés.

Le rapport est ici .

Mais c’est la page cruciale. Regardez la ligne du bas.

Là encore, 402 décès sur 47 008 cas chez les vaccinés ; 253 décès sur 151 054 cas chez les non vaccinés. Si vous contractez le covid en ayant été vacciné, selon ces données, vous risquez beaucoup plus de mourir que si vous n’étiez pas vacciné !

De toute évidence, il faut tenir compte du nombre accru de personnes âgées vaccinées, mais pas assez pour changer le résultat final : ce vaccin n’est pas aussi efficace qu’annoncé.

texte original

Less than a third of delta variant deaths are in the unvaccinated.

Let me say that another way – two-thirds of Delta deaths in the UK are in the jabbed.

To be specific:

From the 1st of February to the 2nd of August, the UK recorded 742 Delta deaths (yes, the dreaded Delta has not taken that much life).

Out of the 742 deaths, 402 were fully vaccinated. 79 had received one shot. Only 253 were unvaccinated.

The report is here.

But this is the crucial page. Look at the bottom line.

Again, 402 deaths out of 47 008 cases in vaccinated; 253 deaths out of 151 054 cases in unvaccinated. If you get covid having been vaccinated, according to this data, you are much more likely to die than if you were not vaccinated!

Obviously some allowance must be made for more elderly people being vaccinated, but not enough to change the bottom line: this vaccine is not nearly as effective as advertised.

7 réflexions sur “« Les deux tiers des décès de Delta au Royaume-Uni sont des gens vaccinés » .

  1. Pfizer n’a jamais dit que le vaccin allait changer quoi que ce soit .
    Donc 37 706 participants ,2 groupes égaux vaccinés et non vaccinés .
    60 jours plus tard ;
    Sur les 18 853 vaccinés 8 sont positifs.
    Sur les 18 853 vaccinés 162 sont positifs.
    162-8=154/162=95%
    Langage marketing nous avons un vaccin à 95% ce qui est vrai !
    Sauf que 8 cas sur 18 853 =99,95 %et 162 cas sur 18 853 =99,14%
    Pfizer nous indiquent que sans vaccins 99,14% des gens ne sont pas positifs .

    J'aime

  2. Bonjour, je suit ces données depuis quelques mois mainteanant. Êtes vous sur que l’ensemble des morts anglais y soit répertorié ? Je pensais que ces briefings portaient sur une part des l.ensemble ( entre un 1/4 et 1/3 ) toute en étant suffisant pour donner une bonne image de l.efficacite du/des vaccins

    J'aime

  3. J’ai tenté en vain de découvrir, quelle donnée permet de dire, via un simple test RT PCR, que la personne est « cas positif covid 19 variant DELTA »
    C’est tout de même une histoire formidable!

    J'aime

  4. Rien d’étonnant.
    Le système immunitaire se déglingue sévèrement avec l’age, c’est pareil pour tous les vaccins.
    Celui contre la grippe n’est pas très efficace à cause de ça car la plupart des gens vaccinés sont agés ou très agés et le virus mute moins que le COVID.
    Quant à l’immunité naturelle on sait depuis toujours qu’elle est meilleure que celle données par les vaccins, car totale et non ciblée sur une protéine X ou Y.
    Bref, on va nous annoncer qu’on a trouvé l’eau chaude dans pas longtemps et on va retourner aux basiques: vaccinés les plus faibles même si c’est pas la panacée cela évitera une explosion des réas mais ils ne chomeront pas non plus, trouvés des traitements d’atténuations des impacts du COVID pour les formes graves et surtout le COVID long qui concernent beaucoup plus de gens dans la population on à risque.
    Ensuite attention au contexte: 40% des américains sont à risque, obésité, diabète, hypertension, … donc dans ce genre de contexte, il y a peut être aussi des mesures spécifiques à prendre.

    J'aime

  5. C’est une histoire de fous. Je parle de ceux qui nous gouvernent. Quand vont-ils enfin nous foutre la paix et laisser le covid suivre son cours. Soigner les malades, laisser vivre et travailler les autres, voila la solution !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s