Ne manquez pas: La Chine se prépare, certes, mais à quoi?

Les risques augmentent de façon exponentielle dans le système mondial.

Je n’y insisterai pas car là n’est pas mon propos aujourd’hui; que l’on sache simplement que les risques s’accumulent à tous les niveaux: économiques, financiers, monétaires politiques et géopolitiques. Le système ne tient que par un fil et comme je le dis souvent il est « pricé » pour la perfection.

Cela va faire sourire mais nous sommes en phase finale. Cela peut durer longtemps, mais cela peut se disloquer demain.

Je suis persuadé que les autorités chinoises partagent mes analyses et que leurs décisions doivent être interprétées à la lueur de mes hypothèses. Pékin est persuadé que cela va tanguer.

Dans un premier temps j’ai considéré que les mesures décidées étaient des mesures préventives destinées limiter les effets d’une crise financière et bancaire. par exemple une crise qui serait provoquée par un futur Taper, une raréfaction du dollar, une hausse du dollar et une mise en difficulté de toute la périphérie mondiale. Dont la chine.

Cette analyse était insuffisante , trop courte.

Pékin ne s’est pas contenté de prendre des mesures décisives pour freiner les excès, en particulier dans les prêts et la spéculation sur les appartements, il est allé bien au delà.

Une « révolution profonde » balaye le pays, avertissant que quiconque résisterait s’exposerait à des sanctions écrit un média d’état;  Il a ajouté : « C’est un retour de la classe du capital aux masses populaires, et c’est une transformation du capitalisme nous remettons le peuple au centre  », marquant un retour à l’intention initiale du Parti communiste, et « Par conséquent, il s’agit d’un changement politique, et le peuple redevient le principal acteur du changement, et tous ceux qui bloquent ce changement centré sur le peuple seront écartés.

 Ce qui se déroule va bien au-delà des mesures visant à contenir les excès de crédit, ce qui se déroule constitue une remise en cause systémique radicale. Une remise en question du modèle mixte chinois. Avec brimade d u secteur de pointe internationalisé ouvert sur le monde global et des mesures en faveur du système domestique.

La Chine a entamé une phase de transition vers un autre régime.

Ceci étant posé, ce qui fait mystère, ce sont les causes. la Chine a fait un diagnostic de la situation domestique et de la situation mondiale, elle juge qu’il est nécessaire d’imprimer une nouvelle orientation à son régime, pourquoi?

je vous plusieurs hypothèses .

Le coeur de toutes les hypothèses, c’est la survie du régime et de l’ordre actuel. Les dirigeant pensent que l’ordre actuel est menacé et ils veulent soit le préserver soit gérer les réaménagements. Ils veulent en particulier préserver la classe dirigeante et le role du Parti Communiste

De façon complémentaire les dirigeants estiment que la probabilité d’un conflit anticipé avec les USA et l’OTAN se rapproche.

Le désengagement des Etats Unis de l’Afghanistan est interprété comme une volonté américaine de se concentrer sur le risque Chinois et Taiwan.

Ce qui est clair c’est que la Chine ne joue plus la globalisation et l’égalisation des valeurs sur le marché mondial, elle veut empêcher que les valeurs occidentales ne se transfèrent au système chinois et ceci concerne aussi bien les valeurs des marchandises que les valeurs sociétales ou civilisationnelles. C’est une analyse synthétique inspirée par l’exemple soviétique, l’URSS s’est effondrée pour avoir subit la tendance a l’égalisation sur les valeurs occidentales.

30 août – South China Morning Post

« Les responsables chinois ont été avertis par le président Xi Jinping de « rejeter leurs illusions » sur la facilité de la vie et « d’oser lutter » pour protéger la souveraineté et la sécurité du pays. « Le grand rajeunissement de la nation chinoise est entré dans une phase clé, et les risques et les défis auxquels nous sommes confrontés augmentent considérablement », a déclaré Xi… « Il est irréaliste de toujours s’attendre à des jours faciles et de ne pas vouloir lutter. » Xi a déclaré mercredi lors d’un événement marquant le nouveau semestre à l’École centrale du Parti… que : « [Nous] ne devons pas céder d’un pouce sur les questions de principe et nous devons défendre les intérêts de la souveraineté nationale, de la sécurité et du développement avec une détermination sans précédent.

1er septembre – Reuters

« La Chine augmentera son soutien financier aux petites entreprises en augmentant les quotas annuels de remboursement de 300 milliards de yuans (46,39 milliards de dollars), a déclaré le cabinet… La Chine intensifiera son soutien aux petites et moyennes entreprises pour aider à stabiliser la croissance économique et l’emploi, alors que la hausse des prix des matières premières augmente les coûts de production et les créances, a déclaré le cabinet… La banque centrale apportera son soutien via des instruments de réescompte pour aider à alléger les charges financières des petites entreprises, tandis que les entreprises, a déclaré le cabinet. Le gouvernement renforcera ses réserves politiques et améliorera les ajustements intercycliques, ont déclaré les médias d’État, ajoutant que les obligations spéciales des gouvernements locaux contribueraient à stimuler des investissements efficaces.

30 août – Reuters

« Le régulateur chinois des devises a mené une enquête rare auprès des banques et des entreprises pour leur poser des questions sur leurs processus de gestion des risques et leur capacité à gérer la volatilité du yuan, trois sources bancaires et politiques ont déclaré à Reuters. L’Administration d’État des changes (SAFE) a étudié « comment les entreprises de différents secteurs ont géré leur exposition au change et comment elles ont utilisé les outils de couverture », a déclaré l’une des sources, qui a été directement impliquée dans l’enquête. Le SAFE n’a pas donné de raison pour l’enquête… »

Adieu les obligations américaines ?-SMCP

Le fonds souverain chinois réduit les emplois en actions et les obligations étrangères au milieu des « stress et défis ». Le fonds souverain chinois de 1,2 trillion de dollars US a réduit sa détention d’actions et d’obligations étrangères l’année dernière tout en augmentant la proportion d’actifs alternatifs et de liquidités, compte tenu de l’évolution rapide de l’environnement extérieur, selon son rapport annuel publié vendredi après-midi.

Peng Chun, président de la China Investment Corporation (CIC), a également explicitement exprimé la nécessité de développer de « nouvelles modalités pour les investissements à l’étranger » en tirant parti de ses avantages géographiques – laissant entendre que cela pourrait augmenter l’exposition du portefeuille à l’Asie et aux fonds d’investissement bilatéraux.

Publié quelques heures avant le symposium économique tant attendu du président de la Fed, Jerome Powell, à Jackson Hole, dans le Wyoming, le rapport pourrait refléter le malaise de la Chine face aux tensions bilatérales et sa méfiance face aux ajustements potentiels du marché si la Réserve fédérale américaine commençait à réduire ses achats d’obligations. Le fonds souverain chinois a déjà réduit la proportion d’actions dans son portefeuille à l’étranger de 0,9 point de pourcentage l’année dernière, à 38 %. Les actions américaines représentaient 57 % du total, contre 31 % pour les marchés développés non américains et seulement 12 % pour les marchés émergents.

30 août – Reuters

« La décision de la Chine de freiner l’expansion désordonnée du capital a donné des résultats initiaux, ont déclaré les médias d’État citant une réunion de haut niveau… Depuis fin 2020, Pékin préconise « la prévention de l’expansion désordonnée du capital. ‘, lançant une répression contre les géants de la technologie et les entreprises privées d’enseignement. La campagne s’est concentrée sur la prévention de la « croissance sauvage » de certaines sociétés de plate-forme dans le but de faire face à leurs comportements prédateurs de concurrence monopolistique et déloyale… », ont déclaré les médias d’État citant la réunion sur l’approfondissement des réformes, présidée par le président Xi Jinping.

30 août – Bloomberg :

« Le président chinois Xi Jinping a présidé une réunion de haut niveau qui a « examiné et approuvé » les mesures pour lutter contre les monopoles, lutter contre la pollution et consolider les réserves stratégiques, autant de domaines cruciaux pour que son gouvernement s’efforce d’améliorer la qualité de vie. pour les 1,4 milliard d’habitants du pays. 

Peu de détails ont été publiés sur les lignes directrices discutées lundi lors de la réunion du comité central pour l’approfondissement de la réforme . Le comité comprend certains des dirigeants les plus puissants de Chine et dispose de larges pouvoirs pour façonner la politique du gouvernement. 

Xi en particulier a souligné l’importance de renforcer les réglementations anti-monopole, une poussée qui a déjà coûté aux géants de la technologie des centaines de milliards de dollars en valeur marchande au cours de l’année écoulée.

1er septembre – Reuters

« Le président Xi Jinping a appelé la Chine à atteindre la « prospérité commune », cherchant à réduire un écart de richesse béant qui menace l’ascension économique du pays et la légitimité du gouvernement du Parti communiste. La « prospérité commune » en tant qu’idée n’est pas nouvelle en Chine, mais une forte escalade de la rhétorique officielle et une répression des excès dans les industries, y compris la technologie et les cours privés, ont secoué les investisseurs dans la deuxième économie du monde… La « prospérité commune » a été mentionnée pour la première fois dans les années 1950 par Mao Zedong, dirigeant fondateur de ce qui était alors un pays appauvri, et elle a été répétée dans les années 1980 par Deng Xiaoping, qui a modernisé une économie dévastée par la Révolution culturelle.

31 août – Bloomberg

« Le régulateur chinois des valeurs mobilières a déclaré qu’il prévoyait de freiner les fonds de capital-investissement et de capital-risque du pays, d’arrêter les offres publiques déguisées en placements privés et de lutter contre les détournements d’actifs. La Commission chinoise de réglementation des valeurs mobilières s’efforcera d’éliminer les « faux » fonds de capital-investissement qui sont en fait vendus au grand public plutôt qu’à des investisseurs ciblés…

30 août – Reuters

« Le régulateur chinois du marché a déclaré… . La décision de l’Administration d’État de la réglementation du marché (SAMR) est la dernière d’une initiative de Pékin visant à renforcer le contrôle de la société et des secteurs clés de son économie, notamment la technologie, l’éducation et l’immobilier.

31 août – Financial Times

« Le billet d’un blogueur largement approuvé par les médias d’État chinois a appelé à une refonte de la réglementation en boule de neige de Pékin pour cibler les coûts élevés du logement, de l’éducation et des soins de santé tout en instituant des réformes profondes de la finance et des industries culturelles. « Il s’agit d’une transformation d’une approche centrée sur le capital « , a déclaré l’écrivain, ajoutant que ceux qui cherchaient à bloquer les efforts de réforme en profondeur seraient « rejetés ». Le commentaire… a été partagé par les plus grands médias chinois contrôlés par l’État et le parti, y compris l’agence de presse Xinhua, le Quotidien du Peuple et le réseau de télévision CCTV, indiquant le large degré de soutien de l’État.

Pékin est en pleine effervescence. La direction communiste s’est clairement retournée contre « l’expansion désordonnée du capital ». 

 Sous couvert de « réforme du marché », Pékin est en train d’exercer un contrôle de plus en plus strict sur l’économie et la société dans son ensemble.

Les mesures visant à freiner les prêts et les excès spéculatifs, tout en réprimant des intérêts commerciaux et des marchés de plus en plus puissants, ne surprennent guère, mais les mesures sociétales mettent la puce à l’oreille quelque chose de plus important se prépare. .

31 août – Reuters (Brenda Goh) : « La Chine a interdit aux moins de 18 ans de jouer à des jeux vidéo plus de trois heures par semaine, une intervention sociale stricte qui, selon elle, était nécessaire pour mettre fin à une dépendance croissante à ce qu’elle a décrit un jour. comme « opium spirituel ».

https://twitter.com/caixin/status/1433759181534679043?s=20

La portée des mesures de réforme, le ton, la lourdeur et l’urgence apparente indiquent que Pékin se prépare à quelque chose; on pourrait s’y attendre d’un régime qui envisage un conflit international.

3 septembre – Bloomberg :

« Les diverses mesures de répression de l’industrie chinoise, de la technologie à l’éducation, signifient que les politiques monétaires et fiscales resteront probablement relâchées pour compenser le ralentissement de la croissance économique, ont déclaré les économistes de Goldman Sachs. Le resserrement de la réglementation dans des secteurs spécifiques s’accompagnera probablement d’une politique de soutien des autorités monétaires et fiscales, ont écrit l’économiste en chef de Goldman pour la Chine, Hui Shan et d’autres dans une note.

Des changements importants sont en cours en Chine, qu’il est difficile de ne pas considérer comme des développements alarmants.  

Une réflexion sur “Ne manquez pas: La Chine se prépare, certes, mais à quoi?

  1. Merci M Bertez. Vous êtes un des seuls à parler de ce qui se passe en Chine. Ils ont prévenu de la surévaluation des marchés US ce qui constitue une forme d’ingérence puis ils ont volontairement fait baisser le niveau de leurs propres marchés actions à la manière d’un pilote d’avion qui préfère voler plus bas pour s’écraser moins fort et maintenant ils prennent des mesures sociétales fortes. C’est aussi passionnant qu’ inquiétant.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s