Cryptos: des services qui ressemblent aux offres bancaires. 

La crypto-monnaie transforme la façon dont les gens épargnent et empruntent de l’argent, et de nombreuses nouvelles entreprises voient le jour pour fournir des services qui ressemblent aux offres bancaires. 

Mais ce secteur de la crypto-finance en pleine croissance inquiète les responsables à Washington, rapportent Eric Lipton du Times et Ephrat Livni de DealBook .
« Crypto est la nouvelle banque fantôme » , a déclaré la sénatrice Elizabeth Warren, démocrate du Massachusetts, dans une interview. « Elle fournit bon nombre de services comparables , mais sans les protections des consommateurs ou la stabilité financière qui sous-tendent le système traditionnel. »
Les clients possédant des avoirs en crypto peuvent bénéficier de taux d’intérêt beaucoup plus élevés que dans les banques traditionnelles, et ils peuvent emprunter de l’argent, en utilisant les cryptos comme garantie, souvent sans vérification de crédit. Ces avantages es élevés s’accompagnent de dangers potentiels, car les dépôts ne sont pas assurés par le gouvernement fédéral et les réseaux peuvent être vulnérables aux piratages et à la fraude, a déclaré Warren.
Le marché se développe rapidement, dans toutes les directions. Il existe des entreprises avec des modèles similaires aux banques traditionnelles axées sur les consommateurs, comme BlockFi. Elle est centralisée et traite avec plus de 450 000 clients en crypto-monnaie, offrant des prêts basés sur des garanties cryptographiques ainsi que des comptes portant intérêt. 

Plus radical est le monde de la finance décentralisée, ou DeFi, où les marchés sont contrôlés par un code informatique et conçus pour être gouvernés par les utilisateurs.
« la vitesse à laquelle les firmes décentralisées ont commencé à fonctionner nous a pris, ainsi que tout le monde, au dépourvu », a déclaré Robert Leshner, fondateur de Compound, une plate-forme de prêt automatisée.
Les banques traditionnelles sont partagées et les régulateurs se démènent pour rattraper leur retard . 

Par l’intermédiaire de leurs associations professionnelles à Washington, les banques font pression sur les législateurs et les régulateurs pour freiner les concurrents de la cryptographie, et les responsables envisagent de nouvelles règles. 

Dans le même temps, les banques s’aventurent dans la cryptographie et s’associent avec des start-ups de la finance blockchain, car il est clair qu’il y a beaucoup d’argent à gagner.

New york Times.

Une réflexion sur “Cryptos: des services qui ressemblent aux offres bancaires. 

  1. Les cryptos font peur. Elles font peur aux Etats, aux banquiers et aux banquiers centraux. Basées sur la conception du logiciel libre, elles se développent en dehors de tout contrôle des états, des banques centrales et des banques. Les cryptos permettent de s’affranchir de l’Etat, des banques et des banquiers centraux. C’est quelque chose qu’ils ne contrôlent pas et même les dépassent par la vitesse de développement, la liberté dans ce développement. Investir dans les crypto est une action anarchiste contre l’Etat, les banques et les banquiers centraux. Un nouveau monde financier est en train de se construire devant nos yeux. Les implications sont énormes.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s