Les banquiers mènent les clients/épargnants à l’abattoir.

Je radote à force de le répéter; le critère qui détermine la rentabilité de votre placement ou de votre investissement, c’est le prix que vous payez pour l’acquérir:

-si vous payez trop cher vous perdez, ,

-si vous payez cher , cela ne rapporte rien

-si vous payez le prix normal cela rapporte normalement,

-si vous payez bas, vous avez une rentabilité exceptionnelle.

Les idioties boursières du genre cela va monter ou baisser sont des pièges à c..s!

Tout est trop cher actuellement, ce qui signifie que rien ne va rapporter positivement.

Sur la base des prix actuels, le retour sur investissement pour les 10 prochaines années sera d’environ -0,8% l’an.

C’est à dire que vous ne gagnerez pas plus en réel que si vous achetez des fonds d’état à 10 ans et qu’en plus vous subirez entre temps des accès de baisse qui vous angoisseront.

Quand des idiots comme les banquiers centraux vous disent que les prix des actions sont justifiés par les taux des emprunts d’état ultra bas, ils ne disent rien d’autre que ceci ; n’espérez rien , rien ne doit rapporter!

Ce qui équivaut à ceci: on vous crève un oeil sur les fonds d’état, faites vous crevez l’autre oeil sur les actions.

Ou encore vous devez acheter les actions et faire monter leurs prix jusqu’à ce quelles ne rapportent rien de plus que les fonds d’état!

Le P/E normalisé actuel du S&P 500 suggère que les investisseurs en actions doivent s’attendre à des rendements annuels de -0,8 % au cours des 10 prochaines années

3 réflexions sur “Les banquiers mènent les clients/épargnants à l’abattoir.

  1. « pour cent briques , t’as plus rien’

    Petite anecdote qui ne vaut pas plus que ce qu’elle vaut, mais qui mérite réflexion cependant.

    Une de mes structures d’entreprise était logée depuis longtemps dans une vieille banque régionale, cette dernière a fusionné il y a quelques années avec une banque d’affaire au nom Ronflant..

    J’ai continué l’activité via cette nouvelle banque fusionnée , un solde moyen d’entreprise à 6 chiffres historiquement parlant, repassé à 5 chiffres haut durant la phase COVID sans recours à PGE , sans le moindre souci bancaire ni financier, et ce depuis 20 ans. Des encours crédit mais uniquement à titre d’investissement personnel, sans l’ombre d’un impayé et au risque sur encours très faible.

    Et , courant aout, une petite lettre recommandée lors de notre période annuelle de fermeture non reçue (sauf sa copie en lettre simple) informant d’une prochaine clôture du compte. Bien le bonsoir, salut l’artiste , même pas un petit appel téléphonique, en dépit de sommes d’agios encaissées depuis l’origine et de frais de tenue de compte de belle tenue…

    La méthode et le timing ont vite trouvé mon agacement. Je respecte le choix du banquier, le contrat privé, la séparation , je n’ai pas de problème avec cela.

    Il est vrai, je n’ai jamais succombé aux sirènes de leurs banquiers privés m invitant à apporter d’autres épargnes à titre privé en gestion pour me diriger sur les marchés financiers, les produits structurés et cie …. Je n’aime pas ce monde là sur-financiarisé, j ‘y suis adverse. La création de richesse ne se conçoit pas ainsi selon moi , sauf à faire tourner le compteur de commissions , des « incentives » et supporter 100% du risque… C’est surement idiot en partie de ma part, mais je suis ainsi fait. Investissement en bourse oui, mais à l’ancienne , et stoppé depuis février 2020. Je peux comprendre les raisons de ce qu’il s’y passe, mais je ne peux pas y mettre en jeu, oui en jeu, ce qui est né de mon travail , surtout à ce prix là.
    Je ne suis donc pas le client idéal pour ce genre d’institution.

    Ils n’ont que faire des dépôts, soit ! Cela pourrait même être encombrant si ils ne sont pas admis à entrer au casino . même cela, je l’entends.

    Je constate que petit à petit, on sort du jeu bancaire les plus faibles, les classes moyennes sauf à les endetter à large échelle, et désormais, des classes dites supérieures, si elles ne veulent pas entrer au bal … J’entends bien encore l’orchestre qui joue sur la passerelle , oui.

    Je n’aime pas le son de cette musique moderne, la musique classique à l’ancienne a davantage les faveurs de mes oreilles , et de ma prudence.

    Il en est ainsi de l’humeur bancaire du temps et de certaines institutions, soit ! Comme disait un ancien inutile, ca m’en fait bouger une, sans toucher l’autre. Je préfère rire ‘jaune’ , je dors mieux.

    PS : D’autres de mes amis me témoignaient tout récemment que dans certaines de leurs banques, les produits structurés à 100 ke le ticket d’entrée étaient pris d’assaut et que les institutions en sortaient de nouvelle série 15 jours plus tard pour palier aux manques …. les produits étant sursouscrits en moins de …. 4 heures. J’entends bien l’orchestre qui joue sur la passerelle …oui.

    J'aime

  2. « Ou encore vous devez acheter les actions et faire monter leurs prix jusqu’à ce quelles ne rapportent rien de plus que les fonds d’état!  »

    On y est. La hausse des actions et de l’immobilier traduit selon moi d’ores et déjà une fuite devant la monnaie. A quoi bon investir dans l’obligataire qui rapporte moins que le cash ? Autant investir dans un actif dont on a l’espoir qu’il s’apprécie. Quand on a perdu confiance, on préfère détenir un actif même en le sachant survalorisé qu’une monnaie devenue trop abondante. Suicidaire diront certains mais comme le disait Maupassant ; « le suicide est l’espoir de ceux qui ne croient plus ».

    J'aime

  3. « Tout est trop cher actuellement, ce qui signifie que rien ne va rapporter positivement »: on en est même à tenter de trouver les solutions qui vont perdre le moins..mais le petit n’a pas l’arsenal financier, juridique, fiscal, mafieux du gros donc pas vraiment de solution en vue.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s