Editorial, quand le singe devient une œuvre d’art

Tout a un sens; je dirais même , plusieurs sens.

On peut interpréter tout évènement de différentes façons selon sa grille de lecture, selon sa culture, selon ses besoins, selon ses objectifs.

L’une des grandes lignes de partage c’est « in » ou « out ».

Je m’explique , on peut interpréter de l’intérieur d’un système ou de l’extérieur, de l’intérieur de la boite ou de l’extérieur.

Moi même je passe sans cesse de l’un a l’autre; de « inside the box » a « outside the box » puisque je commente les marchés tout en les critiquant radicalement.

Autrement formulé on peut donner du sens en restant à l’intérieur de la névrose sociale, la sociose, ou bien en étant radical et en se plaçant en dehors de cette névrose, avec d’autres codes, d’autres désirs, comme observateurs non inclusive, … si on le peut.

Les actions sont à des niveaux record, les primes de crédit sont aussi étroites qu’elles ne l’ont jamais été et quelqu’un vient de payer 24 millions de dollars pour des dessins animés de singes .

LONDRES, 9 septembre (Reuters) –

Un ensemble de 107 jetons non fongibles (NFT) représentant des images de singes de dessins animés viennent d’être vendus pour 24,4 millions de dollars lors d’une vente en ligne de la maison d’enchères Sotheby’s jeudi. Le marché de les actifs crypto continue de chauffer à blanc.

Les images faisaient partie de la collection de NFT «Bored Ape Yacht Club» – un ensemble de 10 000 plages de dessins animés générés par ordinateur, réalisés par la société américaine Yuga Labs. 

Les propriétaires des singes NFT deviennent membres d’un club en ligne.

Juste un instant, je vous demande de prendre du recul et de vous reporter à tout ce que j’explique depuis plusieurs jours et semaines; la grande reprise en mains chinoise afin de faire sortir le pays de sa névrose et de son imaginaire empruntés au système occidental.

Xi Jimping doit se dire ouf il était temps que je mette un frein , à cette dérive. mon peuple était en train de devenir fou.

Xi Jinping fait atterrir sa population sous divers aspects , lisez mes textes, il ne veut plus qu’elle s’envoient en l’air dans l’imaginaire occidental.

Il veut que les chinois reviennent sur terre, dans le sang, la sueur et les larmes, et il s ‘est attaqué à ceux qui sont les propagateurs, créateurs de l’Imaginaire; les utra-riches de la technologie.

Xi jinping , rien que pour cette décision montre qu’il est un chef d’état qu’il a une Vision. Il n’est pas le pantin de l’Elysées qui flotte comme un chien crevé au fil de l’eau, qui ne conduit rien et qui tonitrue qu’il est le Chef parce que sa « maman » le lui dit a l’oreille.

Cela dit je ne sais pas si Xi pourra aller jusqu’au bout car le système chinois a des failles par ou les Valeurs ou les Antivaleurs ou les Nonvaleurs occidentales pénètrent.

Xi, selon moi ne peut réussir que si il a tout compris et qu’il considère ses mesures comme un début; pour réussir il doit peu à peu tout boucler car la contagiosité des Valeurs ou Antivaleurs occidentales est extrême, elle se propage par le Pognon.

Ce que nos dirigeants a courte vue n’ont pas compris c’est qu’une société c’est un système, c’est un ensemble de valeurs, que ce sont ces valeurs qui guident et inspirent le comportements des citoyens et que si ces valeurs sont idiotes absurdes, pourries, destructrices alors la société se détruit, elle se désadapte et finit par sombrer.

Au passage cela vous permet de comprendre pourquoi je me classe comme un conservateur; non par refus du changement mais par refus d’avaliser les valeurs de destruction et de régression de la pseudo modernité.

L’interpretation in the box des enchères sur cette oeuvre d’art est fondée sur les raisonnements classique de l’imaginaire des marchés, signature , étiquette, authenticité, rareté etc

Il n’y a que 10 000 de ces choses alors saisissons les pendant qu’elles sont « chaudes », je suppose. 

Et en plus vous arrivez à faire partie dans un club! 

La déclaration du statut artistique de ces pièces est l’équivalent numérique de Fountain de R. Mutt. Marcel Duchamp a utilisé un urinoir pour représenter son dégoût de la guerre mondiale – et il a changé le monde de l’art pour toujours. Mais ce qui a permis cette utilisation d’un urinoir comme œuvre d’art c’est l’économie dite marginaliste, celle qui dit qu’il n’existe pas de Valeur en soi et que la valeur, c’est dans la tète des gens. La valeur c’est ce que les gens pensent. La valeur n’est pas une qualité des objets, c’est une projection de ce qui se passe dans la tète. Et il suffit que suffisamment de gens plus ou moins crêtins pensent que c’est une œuvre d’art pour que cela en devienne une.

Hier à la télévision il y avait une sorte d’illustration des thèses marginalistes, un sale type est venue exprimer le fond de l’escroquerie que constitue la Com des puissants en affirmant: ce que les gens croient, ce n’est pas la Vérité, non, la vérité c’est ce que les gens croient. Ce n’est pas parce que c’est vrai que les gens croient, c’est parce que les gens croient que c’est vrai.

La Verité cela n’existe pas, la vérité cela se fabrique pensent notre Macron national et sa clique!

Il se peut que le sens de ces œuvres, pour les créateurs de bon nombre de ces NFT soit tout autre ; peut être expriment-ils également le dérisoire d’une société en perdition, peut être vendent ils a ces bourgeois idiots leur dégout de cette société de bourgeois! Leur dégoût face à l’inégalité , aux modes, au suivisme ou au racisme systémique ou autre chose. Ou peut-être profitent-ils simplement de la situation. 

La nature ou plutot le statut artistique des pièces réside dans l’achat, et non pas dans la création. Il est dans la tête des acheteurs, Et plus les prix augmentent, moins l’acheteur est susceptible de comprendre qu’on se fout de lui, il perd le sens des valeurs et des distances.

Pensez à ce que je viens d’écrire quand vous pensez non seulement à notre société mais à ce qui en est la magnification: la Bourse.

La Bourse est devenue une nonvaleur, une antivaleur; c’est une arme de d’autodestruction massive que nous entretenons, que nous chargeons jusqu’à la gueule, par fatale avidité. Cette arme qui contient en graine, en germe le potentiel de destruction de nos monnaies et donc de nos liens sociaux .

5 réflexions sur “Editorial, quand le singe devient une œuvre d’art

    1. Grand admirateur de Roddier, voici les paragraphes qui retiennent l’attention

      « Après avoir atteint une certaine valeur la population se met à stagner. C’est la phase de stagflation durant laquelle l’espèce modifie l’environnement à laquelle elle est adaptée. On entre alors dans la phase de crise durant laquelle, devenue inadaptée, l’espèce finit par s’éteindre pour être remplacée par une espèce mieux adaptée au nouvel environnement.

      » La similarité entre les deux processus montre qu’ils sont de même nature. Dans le cas des espèces animales ou végétales, l’information est mémorisée dans les gènes. Il s’agit d’une évolution génétique. Celle-ci est très lente et s’étale sur des millions d’années. Dans le cas des sociétés humaines, l’information est mémorisée dans le cerveau et se transmet par la parole et l’écriture. Il s’agit d’une évolution culturelle. Beaucoup plus rapide que l’évolution génétique, elle s’accomplit en quelques siècles. Ce sont les cycles séculaires de Turchin et Néfédov. »

      J’attache dans mes écrits beaucoup d’importance a l’adaptation et à ce que Roddier m’a fait connaitre, le syndrome de la Reine Rouge.

      Vous avez raison d’attirer l’attention des lecteurs sur Roddier et ses travaux d’extension de la Thermodynamique à la Communication par exemple, des cadres d’analyse comme la criticalité et la Falaise de Sénèque sont très productifs .

      J'aime

  1. Bonjour M. Bertez

    A force de se regarder se regardant dans son écran électrisé de nous regarder le regardant au travers de son cyclope numérique, l’homme découvre un singe nu mal dissimulé derrière un pixel xxl flottant dans un palais des glaces virtuel.
    Sans cette découverte qui lui a fichu les jetons, quelqu’un aurait conservé encore quelque temps 24 millions de dollars , bien fongibles eux.
    Faut -il en conclure, avec Alexandre Vialatte que
     » L’homme serait un roseau pensant. Disons plutôt un roseau pensif… ou même songeur… Disons un salsifis songeur. Car la pensée paraît tout de même plus dense que les produits de la cervelle humaine, et le roseau est plus racé que l’homme. Soyons sincères : l’homme est un champignon rêveur ; un concombre qui a des visions ; un salsifis qui souffre de marottes. »

    OUI!

    Cordialement

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s