Macron ne caracole pas. Les jeux sont en train de s’ouvrir.

La dernière enquête, réalisée par Harris Interactive, indique que le polémiste devancerait la droite en cas de candidature de Valérie Pécresse ou Michel Barnier.

Vous noterez que conformément aux instructions, Zemmour est désigné comme « polémiste ».

Le ticket d’entrée pour le second tour est plus serré que jamais. Tandis qu’Emmanuel Macron caracole en tête des intentions de vote (23% à 24%) dans presque tous les sondages, le jeu pour la deuxième place apparaît de plus en plus incertain.

Vous noterez qu’avec un chiffre très médiocre pour un président en place, Macron « caracole »:

Non, Macron ne caracole pas et sa réélection n’est plus aussi assurée: comme je l’avais analysé il y a plusieurs jours, Zemmour a redistribué les cartes, il a fluidifié le champ politique, il a tout brouillé. Pour l’instant il joue le rôle que je lui avais assigné. La question ne se pose pas encore de savoir si il pourra en jouer un autre, nous verrons.

Macron est à 23%. Avec un taux d’abstention élevé.

Comme le fait remarquer Maxime Tandonnet, « ce plafonnement des intentions de vote en sa faveur n’est pas la moindre des étrangetés dans un contexte de matraquage permanent, inouï, d’omniprésence et d’obséquiosité médiatique, de saturation permanente de l’espace politique autour d’une profusion d’apparitions et d’annonces touchant aux moindres détails (pour la seule journée d’hier, « la gastronomie française », le « remboursement des soins par les psychologues », l’allégement de la « fiscalité sur les pourboires », la réduction des visas pour les Algériens…) sans parler de la prolongation politicienne du passe sanitaire »…

Un score de 23% c’est un niveau extrêmement faible en termes d’intentions de vote , je vous rappelle que Giscard a été battu en 81, alors qu’il faisait encore 30% dans les enquêtes à la même époque.

Marine Le Pen est le faire valoir de Macron, c’est son agent électoral puisqu’elle assure sa réélection par défaut.

Face à un autre candidat que MLP les jeux sont à nouveau ouverts.

J’ai expliqué en son temps que le vote en faveur de Zemmour devait être considéré par les opposants à Macron comme un vote stratégique, un coup de billard à trois bandes; c’est ce qui se dessine.

La réélection de Macron devient beaucoup plus hypothétique selon toutes les enquêtes d’opinion: ainsi il est vulnérable face à Bertrand par exemple au second tour.

Revenons à notre sondage.

Selon l’étude Harris Interactive pour Challenges , publiée mardi, Éric Zemmour continue sa progression.

À découvrir

Donné à 13%, Zemmour est donné au coude-à-coude avec l’ex-LR Xavier Bertrand (14%), et dans un mouchoir avec Marine Le Pen (16%).

En cas de candidature de l’ex-LR Valérie Pécresse (12%) il passerait alors devant la droite (13%). Écart qui se creuserait encore plus (14%) si c’est le LR Michel Barnier (8%) qui était choisi pour représenter sa famille politique.

En passant on peut se demander si Barnier ne se trompe pas de campagne! Il choisit de sacrées thématiques.

Mélenchon en tête à gauche, devant Hidalgo, Jadot et Montebourg

Quel que soit le scénario, la candidate RN plafonnerait quant à elle à 16% des voix, soit douze points de moins qu’au début du mois de juin (28%).

Une mauvaise dynamique qui la laisse de marbre, comme elle ne manque jamais de le rappeler en petit comité. «Je garde le calme des vieilles troupes», a-t-elle coutume de répéter lorsqu’elle est interrogée sur les enquêtes d’opinion.

À gauche, enfin, seul Jean-Luc Mélenchon peut se satisfaire des résultats. Avec 13% (+3 par rapport au début du mois de septembre), le leader de la France Insoumise s’impose en distançant la socialiste Anne Hidalgo (7%), l’écologiste Yannick Jadot (6%), et le souverainiste Arnaud Montebourg (2%).

9 réflexions sur “Macron ne caracole pas. Les jeux sont en train de s’ouvrir.

  1. Bonjour
    Zemmour, Lepen président, toute la haute administration, et une grande partie de l’administration, feront tout pour saborder les directives présidentielles.

    Regardé ce qui c’est passé avec le donald aux US. Nous avons même un chef d’état major qui téléphone à son potentiel ennemi,la Chine, et lui dit que jamais il n’obéira à un ordre d’utiliser l’arme nucléaire contre son pays. Ceci est clairement une trahison, mais aux US tout le monde s’en fout que l’armée dicte son propre agenda, car c’était contre le rouquin.

    Donc il ne sert à rien de voter, j’espère que l’abstention sera élevée, c’est la seul façon de redistribué les cartes sans avoir a utiliser la violence.

    Merci pour vos articles.

    J'aime

  2. Bonjour M. bertez

    Le candidat qui s’engagera à rétablir les libertés civiques et l’égalité entre les citoyens , conformément à l a Constitution rassemblera nombre d’électeurs quelle que soit sa personnalité . Les faits ( je sais, c’est un truc de fondamentaliste) démontrent que le pass sanitaire n’est qu’une abjection d’inspiration fasciste.

    Cordialement

    J'aime

    1. Giscard disait que compte tenu de la sociologie, de l’histoire individuelle, de la situation économique objective, les élections étaient jouées à hauteur de 47 à 48 % de chaque coté et que la bascule était faite par les 4 à 5% du marécage; celui qui pouvait gagner était celui qui était capable de saisir, de sentir le courant qui allait traverser le marécage dans les dernières semaines.
      Question peut on créer ce courant artificiellement ?

      J'aime

  3. S’il me fallait miser sur un cheval à l’arrivée, ce serait, hélas, trois fois hélas, Barnier. Micron est usé après avoir servi de détonateur et Barnier va faire la jonction avec les entités supra-nationales telles que l’Europe, tout en rassurant le gogo moyen. Il le fait déjà d’une part par sa personnalité modérée, d’autre part avec sa déclaration de rééquilibrage franco-allemand, de la foutaise politicienne dans le brasier actuel. Ce sont les mêmes tromperies qu’en 2017, avec des ficelles différentes, ce qui est logique. Il est déjà bien cornaqué par le Très-Haut (la preuve par son intransigeance lors de sa récente déclamation reflétant sa quasi-mission divine, ce qui démontre un aspect carnassier sous des dehors affables). Ce sera donc le deuxième, en pire, car au fur et à mesure que l’on s’enfonce dans ce Projet Infernal, le fossé s’accroit inévitablement avec l’Humanisme (ou ce qu’il en reste). Il faut donc s’attendre à une offensive tous azimuts et à l’entrée en scène d’acteurs inconnus plus ou moins occultes. La chaîne TV gratuite du prince charles (financée par qui?) en fait-elle partie? Je sais, le brexit va t-on me répondre. Justement! Il faut s’attendre à tout et n’espérer pas grand chose…..ce qui n’empêche pas de Résister!

    J'aime

  4. MLP n’a aucune chance et les gens le savent. Ils la lâcheront dès qu’ils auront conscience qu’un deuxième tour Zemmour-Macron est possible. Cela me semble d’ores et déjà le scénario le plus crédible d’autant que c’est le plus souhaitable pour que le débat soit digne d’intérêt et que pour une fois on aborde les sujets qui fâchent.

    J'aime

  5. Zemmour ne bouleverse la donne qu’en fragilisant le score de Le Pen, pas de Macron au premier tour.
    Les spéculations au second tour sont encore plus spéculatives que spéculatives!
    Et si l’on en croit 2017 l’enjeu crucial est d’arriver en tête au premier tour (voir la fête de Macron le soir même des résultats).

    J'aime

  6. Dans votre scénario à 3 bandes, il faut aussi faire monter le Xavier du Nord pour que ça prenne. Il n’en prend pas encore le chemin.

    Avec tous remerciements pour vos billets.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s