Editorial. La Chine est notre avenir, notre caricature. La Chine c’est l’Occident traité en expressionniste. Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

Ce que je vous expose, analyse et explique, vous ne trouverez nulle part ailleurs.

La Chine est notre avenir, c’est notre caricature. La Chine c’est l’Occident traité en expressionniste. Les mêmes causes produisent les mêmes effets, seuls changent la façon d’apparaitre et les discours.

Un jour une bulle crèvera, elles entrainera l’éclatement en chaine d’une myriade d ‘autres bulles, les autorités reflateront en panique et cette fois .. cela ne marchera pas: les détenteurs de capitaux ne joueront pas le jeu, au lieu de les remettre dans les marchés ils garderont le cash, considérant qu’il est plus désirable que les actifs financiers cotés e n Bourse. Ce sera l’effondrement de la pyramide , avec sa conséquence la chute du domino des monnaies.

Cette semaine a permis de corroborer notre thèse de la réduction des risques à la Peripherie. en particulier sur les marchés émergents. Le real brésilien a encore chuté de 2,6 % pour atteindre son plus bas niveau en six mois, avec le peso chilien en baisse de 1,5 %, la livre turque de 1,2 %, le peso mexicain de 1,2 %, le forint hongrois de 1,2 % et la roupie indienne de 1,2 %. 

Sur les marchés obligataires en monnaie locale, les rendements turcs ont bondi de 49 pb à 18,14%, ceux de la Malaisie de 24 bps à 3,60% (plus haut depuis juillet ’19) ; Pologne 17 bps à 2,41% (plus haut depuis juin ’19) ; Roumanie 17 bps à 4,65% (plus haut depuis avril ’20); et l’Afrique du Sud de 10 points de base à 9,83 % (plus haut depuis mai 20). Les rendements obligataires en dollar philippin ont bondi de 24 pb à 2,69 %, le plus haut depuis avril 2020. Les rendements obligataires en dollar indonésien ont augmenté de 16 pb à 2,44 % (plus haut depuis mars).

Je ne pense pas que ce soit la « bonne fois », on peut encore faire un tour de manège mais ce qui se passe en ce moment doit vous faire réfléchir, un jour ce sera la dernière fois, le dernier tour.

Les obligations d’Evergrande ont terminé la semaine à 20 cents pour un dollar, avec des rendements en hausse à 72,5%. 

Le CDS souverain de la Chine a augmenté de cinq points cette semaine à 52,5 points de base , c’est le niveau le plus élevé depuis juin 2020.

Le CDS de la Chine a commencé en septembre à 32,5. 

A titre de comparaison, les CDS de Corée du Sud ont terminé la semaine à 20 bps, la Thaïlande à 43 bps et la Malaisie à 60 bps. 

La semaine a été marquée par la contagion qui s’est propagée aux prix des swaps sur défaillance de crédit (CDS) des banques chinoises. 

Les CDS de la China Construction Bank ont ​​bondi de six à 73, le plus haut depuis juin 2020, et contre 46 pb le 17 septembre. 

Le CDS de la Banque industrielle et commerciale de Chine a gagné de 5 à 73 points de base – le plus haut depuis avril 2020.

Le CDS de la Banque de développement de Chine a augmenté de 5,5 à 66,5 points de base – le plus haut depuis avril 2020, contre 44 points de base le 16 septembre. 

Les CDS de la Bank of China ont augmenté de 3,5 à 70 points de base – le plus haut depuis mai 2020, et contre 44 points de base le 17 septembre.

Le secteur immobilier chinois a été touché par la contagion cette semaine à la suite de la défaillance surprise d’un autre développeur de taille moyenne Fantasia Holdings.

6 octobre – Bloomberg:

« Le secteur immobilier chinois a subi son premier défaut sur une obligation en dollars depuis que le groupe China Evergrande s’est enfoncé plus profondément dans la crise ces dernières semaines. Ceci a alimenté les inquiétudes des investisseurs concernant d’autres emprunteurs fortement endettés et les risques de contagion mondiale.

 Fantasia Holdings Group Co., qui développe des appartements haut de gamme et des projets de rénovation urbaine, n’a pas remboursé une obligation de 205,7 millions de dollars échue lundi. Cela a provoqué une vague de baisses de notation mardi soir à des niveaux pointant un défaut»

7 octobre – Wall Street Journal

 « Le non-paiement par Fantasia a surpris les investisseurs parce que le… développeur avait récemment déclaré qu’il n’avait aucun problème de liquidité; il avait indiqué qu’il disposait de suffisamment de liquidités pour rembourser le montant d’une obligation en dollars à cinq ans émise en 2016. Fantasia, comme Evergrande, a été un émetteur actif d’obligations en dollars à haut rendement au cours des dernières années. Certains acteurs du marché ont supposé que Fantasia et ses actionnaires de contrôle avaient choisi de ne pas rembourser la dette internationale de l’entreprise, ce qui a soulevé des doutes quant à savoir si d’autres développeurs chinois pourraient faire de même pour conserver des liquidités ou donner la priorité à leurs créanciers onshore. « La confiance du marché est ébranlée par l’événement récent, qui a déclenché une réappréciation par les investisseurs de la volonté de payer des sponsors », a déclaré Jenny Zeng,

8 octobre – Bloomberg

« Les rendements des obligations en dollars notées en dollars chinois sont sur le point de connaître leur pire semaine en 18 mois alors que le défaut de paiement surprise de Fantasia a accéléré les inquiétudes concernant les risques de contagion de la crise de la dette d’Evergrande. 

Les obligations des développeurs chinois ont massacrées

Les rendements du groupe Kaisa ont bondi de 15 points de pourcentage cette semaine à 35,5%, contre seulement 13,5% début septembre. 

Les rendements d’Easy Tactic ont augmenté de 9,2 points de pourcentage cette semaine à 41,7%. 

Les rendements de Yango Justice International ont bondi de 27 points de pourcentage à 50,9%, tandis que les rendements de Red Sun Properties ont bondi de 5,2 points de pourcentage à 20,5%. 

Les rendements de Times China Holdings ont grimpé de 18,5 points de pourcentage à 26,7%, après n’avoir cédé que 4,9% le 15 septembre. 

Les rendements de Sunac China Holdings ont augmenté de 5,6 points de pourcentage cette semaine à 19,2 % ; China Aoyuan Group 4,6 points de pourcentage à 16,4% ; Groupe Yuzhou 6,7 points de pourcentage à 23,3%; et Agile Group Holdings en hausse de 3,5 points de pourcentage à 11,0 %.

8 octobre – Bloomberg :

« Les actions immobilières chinoises ont chuté après un rapport selon lequel plus de 90 % des ventes des 100 principaux promoteurs immobiliers chinois ont diminué en moyenne de 36 % en septembre par rapport à la même période l’année dernière… Les ventes de septembre ont totalisé 759,6 milliards de yuans, -36,2 % par rapport à septembre 2020 et 17,7 % de moins qu’à la même période en 2019 : Shanghai Securities News, citant China Real Estate Information Corp. Research. 

Parmi les entreprises, 60 % des développeurs ont vu leurs ventes baisser de plus de 30 % en glissement annuel en septembre (plus de 90 développeurs ont vu leurs ventes baisser par rapport à il y a un an). Pékin, Shenzhen et Guangzhou ont vu le volume des transactions de propriétés résidentielles baisser de 30 % en glissement annuel, tandis que Shanghai a chuté de 45 %.

De nombreux grands promoteurs ont perdu l’accès à de nouveaux financements, tandis que les transactions immobilières dans toute la Chine ont considérablement ralenti. 

Country Garden Holdings, le plus grand développeur de Chine, a vu ses rendements (7,25 %, 2026) bondir de 181 points de base cette semaine à 7,60 %. Les rendements de ce crédit perçu comme étant impeccable et de qualité supérieure ont commencé le mois de septembre à 4,74 %.

Les indices des obligations chinoises à haut rendement en dollars ont été malmenés, les rendements ayant bondi de 310 points de base cette semaine à 17,5%.

7 octobre – Reuters

«La banque d’investissement JPMorgan a estimé que le géant chinois de l’immobilier en difficulté Evergrande et bon nombre de ses principaux rivaux ont des milliards de dollars de dette hors bilan qui, une fois ajoutées, augmentent leurs ratios de levier. Les analystes immobiliers de JPMorgan en Chine et à Hong Kong ont déclaré que la tactique avait probablement été utilisée pour aider les entreprises à donner l’impression qu’elles se conformaient aux nouvelles règles de plafond d’emprunt introduites l’année dernière, mais le cas d’Evergrande semble le plus extrême.

 « Au lieu d’un véritable désendettement, nous pensons qu’Evergrande a transféré une partie de la dette portant intérêt vers sa dette hors bilan », ont déclaré les analystes de JPMorgan. « Les papiers commerciaux, les produits de gestion de fortune et les titres de capital à durée indéterminée, etc., ne sont pas officiellement comptabilisés comme de la dette ». 

4 octobre – Wall Street Journal

« Des rangées de tours résidentielles, hautes d’environ 26 étages, sont inachevées dans une ville de province à environ 350 miles à l’ouest de Shanghai, les bâches en plastique claquant au vent. Ailleurs à Lu’an, des statues dorées de Pégase gardent un parc à thème inachevé de 9 milliards de dollars qui était censé être plus grand que Disneyland. Une usine de véhicules électriques prévue de 4 milliards de dollars, au cœur des rêves économiques des dirigeants locaux, reste une structure en acier avec une végétation envahissante se déversant sur la route. Les structures sont des monuments aux ambitions autrefois grandioses du groupe China Evergrande, aujourd’hui parmi les sociétés immobilières les plus endettées au monde, et une étude de cas sur la façon dont la dépendance de la Chine à l’égard de l’immobilier en tant que moteur économique a contribué à nourrir ces ambitions.

7 octobre – Reuters

« La baisse de la demande lors des enchères de terrains urbains en Chine au milieu d’un tarissement des emprunts des développeurs privés risque de comprimer les finances régionales, faisant pression sur les gouvernements locaux pour qu’ils recherchent d’autres sources de revenus pour financer les investissements et soutenir l’économie.

 Les ventes de terrains ont grimpé à un record de 8 400 milliards de yuans (1 300 milliards de dollars) en 2020, l’équivalent du produit intérieur brut annuel de l’Australie, renforçant les rentrées budgétaires au cours d’une année de pandémie. Mais les réglementations plus strictes sur les emprunts des promoteurs privés depuis l’été de l’année dernière érodent de plus en plus la demande de terrains. La valeur des ventes foncières à l’échelle nationale a brutalement chuté de 17,5% sur un an en août… »

Une réflexion sur “Editorial. La Chine est notre avenir, notre caricature. La Chine c’est l’Occident traité en expressionniste. Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

  1. Je partage votre avis. Ce n’est pas la dernière fois.

    La séquence que nous venons de vivre aurait pu, aurait dû déclencher une baisse bien plus importante que la petite correction de 4-5 % à laquelle nous avons assistée. Manifestement cela tient encore.

    Cela tient d’autant plus facilement que les volumes sont faibles et n’incitent pas les grosses mains et les gestions benchmarkés à vendre car toute erreur coutera cher en performance relative s’il faut racheter. Les vendeurs à découvert aussi sont peu présents et ne jouent plus leur rôle, terrorisés qu’il sont, notamment depuis l’épisode gamestop, cette farce selon laquelle les petits se seraient ligués pour donner une leçon aux gros…

    Cette illiquidité est attestée par la volatilité intraday qui est en revanche très forte ; les algos se font la courte échelle et déclenchent des mouvements d’ampleurs dans le vide…. Ce vide joue pour l’instant en faveur des bonimenteurs et la PPT n’a pas besoin de sortir l’artillerie lourde pour stopper les baisses quand on lui demande d ‘intervenir.

    Illiquidité et automatisation des marchés sont les 2 ingrédients de leur virtualisation voulue. Les marchés sont à l’état gazeux et c’est ça qui les aide à tenir. Tout changement d’état physique leur sera fatal et sera manifestement déclenché par un facteur exogène.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s