La menace d’un regain de Covid est à nouveau agitée

Bloomberg

Alors que l’hiver commence à s’abattre sur l’hémisphère nord, les blocages pour cause de Covid-19 font leur retour .

Il n’est pas surprenant que la flambée des infections dans les zones à faible taux de vaccination, y compris la Russie et l’Europe de l’Est, oblige les gouvernements à imposer de nouvelles restrictions. La Lettonie devient le premier membre de l’Union européenne à reprendre les fermetures.

En Russie, le président Vladimir Poutine a imposé des mesures les plus radicales depuis mai et il a exprimé sa consternation face à la faible utilisation des piqures par ses citoyens, déclarant : « Je ne comprends pas ce qui se passe. Nous avons un vaccin fiable et sûr.

Mais le Royaume-Uni, avec l’un des pourcentages de vaccinations les plus élevés au monde, est également confronté à une flambée des infections qui, selon le secrétaire à la Santé, Sajid Javid, pourraient atteindre 100 000 par jour. Cela menace de mettre une nouvelle pression sur les services de santé, même si Javid a exclu les mesures d’urgence «à ce stade» et a imposé au public de se comporter de manière responsable.

Ses commentaires ont alimenté les critiques de la gestion de la pandémie par le Premier ministre Boris Johnson, y compris sa levée des restrictions le 19 juillet, marquée comme « Jour de la liberté ». 

Le Premier ministre italien, Mario Draghi, a décrit hier l’approche du Royaume-Uni comme un exemple clair de ce qu’il ne faut pas faire.

L’expérience d’Israël indique ce à quoi d’autres pays avec des taux de vaccination élevés peuvent s’attendre : une immunité décroissante . 

Israël a rapidement vacciné sa population, seulement pour être touché par une pointe d’infections lorsque la protection a commencé à s’estomper. Sa réponse a été un programme de rappel agressif.

Pourtant, pousser à des rappels supplémentaires dans le monde riche comporte des risques mondiaux – les pays les plus pauvres n’obtiennent pas les fournitures dont ils ont besoin pour lutter contre le virus, ceci augmente les risques d’émergence d’une mutation qui rendrait inefficaces les vaccins disponibles.

L’Organisation mondiale de la santé estime que la pandémie « s’étendra profondément jusqu’en 2022 ». Les perspectives pour les mois à venir semblent de plus en plus sombres.      

3 réflexions sur “La menace d’un regain de Covid est à nouveau agitée

  1. Bonjour M. Bertez
    Tous les virologues de pointe SCI ( Sans Conflits d’Intérêts) pointent le fit que le Covid 19 suit la même évolution que les autres coronavirus: atténuation de la virulence avec le nombre croissant de variants. Comme le dit SEB, nous allons vers une cohabitation avec un virus type grippal…. contagieux mais peu dangereux pour les personnes en bonne santé.
    Il semblerait par ailleurs que les statistiques concernant la mort des personnes jeunes – alentour 40 ans- ne sont plus publiées depuis 3 mois alors qu’elles l’étaient régulièrement auparavant, et que les banquiers et thanatopracteurs relatent un nombre anormal de décès dans cette classe d’âge ( les banquiers par le nombre de clôtures de comptes suite décès) et que qu’il y ait une flambée de cancers du sein chez des femmes jeunes et du pancréas en général.

    Un nouveau nom pour l’hôpital public:  » Village de Soins Potemkine » ?

    Cordialement

    J'aime

  2. Nous voilà avertis !
    « Agiter le peuple avant de s’en servir » Talleyrand
    Un homme averti en vaut deux, dit-on… avec l’inflation je dirais un peu plus.
    Je vous lis de plus en plus ; votre grille de lecture est la meilleure boussole
    que j’ai pour ces temps-çi, en dehors de ma propre compréhension des choses
    et de mon instinct.
    Sincères salutations Monsieur Bertez.

    J'aime

  3. Le virus revient par vagues vaccination ou pas mais on a oublié que ça tuait pas beaucoup plus que la grippe et qu’au delà de l’âge, ça ciblait les gens ayant des comorbidités. Une étude du ministère anglais de la santé a montré qu’au Royaume Unis sur plus de 130 000 morts 96 % oui QUATRE VING SEIZE % avait une ou plusieurs comorbidités. ça nous rappelle juste que le pass dit « sanitaire » est une infamie qui cache autre chose. Il sera bientôt conditionné à l’injection d’une 3ème dose puis remplacera nos pièces d’identité actuelles.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s