Vous avez aimé le Covid  ? Vous allez adorer sauver la planète ! Travail exceptionnel.

Rham Emmanuel, chef de cabinet de la Maison Blanche, maire de Chicago.

  • Vous ne voulez jamais qu’une crise grave soit gâchée. Et ce que je veux dire par là, c’est que c’est une opportunité de faire des choses que vous pensiez ne pas pouvoir faire auparavant.
  • You never want a serious crisis to go to waste. And what I mean by that [is] it’s an opportunity to do things that you think you could not before.

La pandémie a-t-elle été organisée ? Je propose ci-dessous un développement chronologique qui permettra à chacun de se faire sa propre idée. Les faits rapportés sont exacts et facilement vérifiables. Nous indiquons à cet effet au moins une source pour chacun d’eux (nos sources sont de deux ordres : des documents accessibles sur internet, que le lecteur pourra consulter grâce aux liens que nous faisons et l’excellent travail de Philippe Aimar : Enquête sur un virus, le Jardin des Livres, Paris, 2021, que nous référencerons de la manière suivante : Ph. A. avec le numéro de page).

Nous présentons en fin d’article nos propres réflexions et conclusions.

Un exposé chronologique de la pandémie :

2000 : L’Alliance GAVI, une organisation qui se propose  de vacciner toute la population mondiale, estcréée par la Fondation Bill et Melinda Gates, la Banque mondiale et l’OMS (OMS qui, on le sait, est largement financée par des fonds privés, dont la Fondation Gates) (source).

2010 : Dans ses “Scénarios of the Future of Technology and International Development“ (Source : PDF en français ici), la fondation Rockefeller imagine une pandémie mondiale faisant plusieurs millions de morts. Les Etats, prédit le scénario Lock step, refuseront de fermer leurs frontières (à l’exception de la Chine)  ce qui accélérera la propagation du virus. Il y aura des confinements, des obligations de porter des masques faciaux et un « verrouillage » gouvernemental des sociétés. A terme des « identifiants biométriques » seront mis en place pour tous les citoyens, des scanners détecteront les « intentions antisociales » et le « dépistage médical » deviendra la règle.

2010 : Dans une conférence TED de Longbeach (Californie), Bill Gates compte sur de « nouveaux vaccins » pour « réduire la population de 10 à 15% » : « Il y a 6,8 milliards de gens sur la Terre… Si on fait un bon boulot sur les nouveaux vaccins, services de santé, la santé reproductive, on pourrait réduire ça de 10 à 15%. » (source vidéo). On sait que Bill Gates est aujourd’hui, avec sa fondation,  au centre de la stratégie vaccinale au niveau mondial.

2014 : livraison du laboratoire P4 de Wuhan, construit par le groupe français Mérieux (Ph. A. 135).

2014, avril : l’Institut Pasteur communique avoir « perdu » des tubes contenant le virus du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS). On apprendra par le Figaro et le Monde qu’il est question de 2349 tubes ! (Source)

2014 : Des documents récents attestent qu’Anthony Faucy, avec le soutien de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses et du National Institutes of Health, ou NIH (Etats-Unis) commence, dès 2014, à financer les recherches en gains de fonction au laboratoire P4 de Wuhan. La cible est un coronavirus transmis par les chauves-souris. L’objectif du gain de fonction est de créer un virus capable de tuer des humains. 7,4 millions de dollars provenant du NIH (mais aussi du Pentagone) ont été versé au laboratoire P4 via EcoHealth Alliance de Peter Daszak. Peter Daszak, un proche d’Anthony Fauci, est aussi un ami de Shi Zheng-Li, une virologue du laboratoire de Wuhan, spécialiste des chauves-souris. Les transferts de fonds dureront jusqu’en 2019.

2015 : Shi Zheng-Li et Peter Daszak prédisent dans Nature Medicine une possible épidémie de SRAS (Ph. A. 146)

2016, Microsoft (Bill Gates) et d’autres multinationales (Accenture, PWC, Cisco Systems), créent ID2020, une organisation qui se propose de « fournir une identité numérique » à toute la population mondiale (source).

 2017, janvier : Anthony Fauci, directeur de l’Institut National des Allergies et Maladies Infectieuses (NIAID), futur Expert Maximo du Covid 19, annonce que Trump « devra affronter une surprenante épidémie de maladie infectieuse » . (Ph. A. 163). Question : comment le sait-il ?

2017, janvier : au Forum de Davos, est créé le CEPI, une fondation récoltant des « dons » pour le développement des vaccins (source).

2017, février : Marisol Touraine, ministre de la Santé, Bernard Cazeneuve, premier ministre et Yves Levy, directeur de l’INSERM et époux d’Agnès Buzyn, futur ministre de la Santé, inaugurent solennellement le laboratoire P4 de Wuhan.

2017, décembre : les époux Sherman (Barry et Honey) propriétaire du laboratoire Apopex Inc. (Canada) sont retrouvés assassinés (par étranglement). Ils figuraient parmi les principaux fabricants d’hydroxychloroquine (Ph. A. 9).

2018 : La Commission européenne lance un gigantesque sondage dans 28 pays pour savoir ce que la population pense de la vaccination (« Est-il important pour les enfants d’avoir des vaccins ?», « les vaccins sont-ils sûrs ? », etc.) Source.   

2018, décembre : Le Conseil de l’UE décrète que « la vaccination est l’une des mesures de santé publique les plus efficace et les plus rentable », qu’il faut lutter contre les « fausses informations » à ce sujet et mettre en place un « carnet/passeport de vaccination commun pour tous les citoyens de l’U.E. » (source)

2018, juillet : Le club Dolder, le Bilderberg de Big Pharma, est reçu par Emmanuel Macron (source). En avril de la même année, Macron avait déjà reçu Bill Gates.

2019, septembre : l’Alliance GAVI (qui veut tous nous vacciner) et ID2020 (qui veut donner à tous une « identité numérique »), s’associent dans un programme  qui « vise à tirer partie de la vaccination pour fournir une identité numérique à tous ». Premier lieu d’expérience : le Bangladesh (source).

2019, septembre : Global Vaccination Summit à Bruxelles, réunissant l’OMS et la Commission européenne. L’un des thèmes abordés : « In Vaccines we trust » (sic !). De nouveau, il en sortira l’idée d’imposer un « passeport vaccinal » (source)

2019, octobre :

  • Le laboratoire P4 de Wuhan est fermé du 07 au 24 octobre en raison d’un « évènement dangereux » (selon la chaîne américaine NBC) (Ph. A. 60).
  •  Le 18 octobre débutent les Jeux “Olympiques“ Militaires à Wuhan : 9308 athlètes de 110 pays sont arrivés depuis plusieurs jours dans la ville.
  •  Octobre : début de la circulation du virus : les témoignages de nombreux sportifs militaires bientôt atteints par la maladie mais aussi une étude de l’Université d’Harvard et de Boston (fondée sur le nombre de véhicules stationnant devant l’hôpital de Wuhan en octobre 2018 et en octobre 2019 – Ph. A.  89 et s.) sont corroborés par une étude publiée le 17 mars 2020 sur le site de Nature qui conclut que le virus Sars-Cov2 était « en circulation vers le 1er octobre » (Ph. A. 264).
  • Le 18 octobre à New-York, exercice Event-201 qui simule une pandémie mondiale. Cet exercice, planifié depuis plusieurs mois, est organisé par le Forum de Davos, la fondation Bill et Melinda Gates et le Johns Hopkins Center (financé par Bill Gates).
  • Agnès Buzyn, ministre de la Santé, demande à l’ANSM de classer l’hydroxychloroquine dans la catégorie des produits vénéneux.

2019, décembre : des chercheurs du Massachussetts Institute of Technology (M.I.T) financés par la Fondation Gates mettent au point des nanoparticules composées de cristaux à base de cuivre pouvant être injectées en même temps que le vaccin. Ces nanoparticules comportent des données pouvant être lues par un Smartphone. Parmi les généreux mécènes du MIT, on relèvera, outre la Fondation Gates, l’Open society du Georges Soros, la Carnegie Corporation, la Ford Foundation et quelques multinationales dont Microsoft… (source)

2020, janvier : l’hydroxychloroquine devient officiellement une substance vénéneuse

2020, 23 janvier : la ville de Wuhan et la province du Hubei sont confinées. Des vidéos montrant des personnes qui s’effondrent soudainement dans la rue circulent sur le net.

2020 : les Etats-Unis distribuent plus de 11 milliards de dollars aux labos afin qu’ils fabriquent un vaccin. (Ph. A. 180).

2020, mars : Premier confinement en France (le 17), mais aussi au Royaume-Uni (le 23), en Italie (le 12), aux Etats-Unis (40 Etats au 06 avril), etc… Au total, près de 4 milliards de personnes dans près de 80 pays sont confinés chez elle au 30 mars (source). NB : La France a confiné sa population alors qu’il y avait 16 003 cas Covid dans le monde et 815 décès sur une population mondiale de 7.8 milliards d’être humains ! (source : statistiques Covid). Comme prédit par la fondation Rockefeller en 2010, aucun Etat ne ferme ses frontières, sauf la Chine (source

2020, avril : The Telegraph rapporte qu’en Angleterre 600 000 tests PCR ont été contaminés au Covid 19  (Ph. A. 236). Santé Canada signale que 380 000 tests PCR contaminés ont été interceptés (source), même chose au Luxembourg (source) ou aux Etats-Unis (source). En Suisse, 700 000 tests ont été contaminés par des « germes » (source). Combien ailleurs ? Combien de tests contaminés n’ont pas été repérés ?  Comment cela est-il possible ?

2020, mai : Le Lancet publie une étude grossièrement truquée condamnant l’hydroxychloroquine. Immédiatement, la plupart des gouvernements occidentaux, dont la France, interdisent aux médecins l’utilisation de l’hydroxychloroquine et mettent fin aux essais cliniques. Le Lancet retirera cette étude et présentera ses excuses. L’interdiction de l’hydroxychloroquine ne sera néanmoins jamais levée.

2020 avril : l’Etat français choisit Microsoft de Bill Gates pour stocker les données de santé des Français (source).

2020 avril : Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, et plusieurs autres scientifiques de renom démontrent que le virus sorti du laboratoire P4 de Wuhan est un virus artificiel, c’est-à-dire créé par l’homme (source).

2020, juin : Le forum de Davos nous fait savoir via Klaus Schwab que la crise du Covid va être l’occasion d’un « Great Reset » et d’une « transformation de l’humanité » (source : K. Schwab et Thierry Malleret, The Great Reset)

2020, décembre : la plus grande usine fabricant de l’hydroxychloroquine, située à Taïwan, est détruite par une gigantesque explosion (source).

2020 : la fiabilité des tests PCR est remise en cause par des scientifiques. En augmentant le nombre de cycles pour détecter le virus, les analyseurs mesurent des résidus inactifs de virus et créent de faux cas positifs. L’importance de l’épidémie est ainsi artificiellement surévaluée (source).

2021, janvier : Les premières campagnes de vaccinations intensives commencent partout dans le monde.

2021, août : Selon l’OMS, 191 pays sur 194 ont des vaccinations en cours (source). Aujourd’hui (24 oct.) 3.8 milliards d’êtres humains, soit 49% de la population mondiale, se sont faits injecter des produits expérimentaux modifiant leur fonctionnement cellulaire.

2021, octobre : dans de nombreux pays, le droit à mener librement une existence normale est désormais soumis à l’obligation vaccinale. Une sorte de carte d’identité digitale pour tous, avec traceurs et données médicales intégrés (dont celle de la vaccination) est désormais à l’ordre du jour (Ph. A. 251).

 Que peut-on conclure de cette énumération chronologique ?

Premièrement, que cette pandémie était anticipée, voire préparée, depuis plus de vingt ans.

Deuxièmement,  que certains « savaient » ce qui allait se passer et comment cela allait se passer.  La fondation Rockefeller décrit précisément, en 2010, les confinements, les masques, mais aussi les frontières ouvertes qui vont faciliter la diffusion du virus. Fauci annonce que cela se passera sous le mandat de Trump. La Commission européenne sonde la population de 28 pays et se prépare, plusieurs mois avant l’épidémie, à faire face aux « fausses informations ». La simulation Event-201 est étonnement juste et précise. Etc.

Troisièmement, que la pandémie a été précédée de manœuvres suspectes : création d’ID2020, partenariat GAVI/ID2020, sommet de l’UE sur la vaccination, agitation du club Dolder, simulation de pandémie (Event-201)…

Quatrièmement, que tout a été fait pour écarter l’hydroxychloroquine comme traitement de substitution à la vaccination : classement comme substance vénéneuse, études bidons, interdiction pure et simple (mais aussi assassinats et usine qui part en fumée)…

Cinquièmement, que les Chinois comme les Occidentaux, notamment les Etats-Unis et la France, sont impliqués dans le laboratoire P4 de Wuhan.

Sixièmement, que l’existence du Covid 19 ne doit rien au hasard : c’est un virus artificiel rendu plus pathogène pour l’homme grâce à des financements venus des Etats-Unis via Anthony Fauci, une vieille connaissance de Bill Gates.

Septièmement, qu’il y a une succession stupéfiante de “hasards“. La France construit un laboratoire  P4  en Chine. L’institut Pasteur s’aperçoit l’année même où ce laboratoire est livré que des tubes contenant le SARS ont par hasard disparu de ses locaux. Par hasard, des sommes importantes venues des Etats-Unis parviennent à ce même laboratoire pour rendre un virus SARS plus pathogène à l’humain. En octobre 2019, un virus SARS artificiellement rendu plus dangereux s’échappe par hasard du laboratoire. Il se trouve que, par hasard, le 18 de ce même mois commencent à proximité du laboratoire des compétitions sportives qui expliquent la présence à Wuhan de sportifs, provenant de 80 nations, susceptibles d’avoir diffusé le virus dans le monde entier (le virus est détecté dans les eaux usés de Milan le 18 décembre 2019 ; des scanners effectués à Colmar en novembre 2019 montrent déjà des traces de Covid… Cf. Philippe Aimar, op.cit.). Il se trouve encore que, par hasard, toujours le 18 octobre, des gens qui prédisent une pandémie depuis plus de vingt ans la simulent (quasiment comme elle se produira) afin d’anticiper et de s’accorder sur les mesures à prendre au niveau politique, économique, médiatique ou des « fausses informations ». 

Huitièmement, que la diffusion du virus semble avoir été facilitée : les frontières sont volontairement laissées ouvertes, des centaines de milliers de tests PCR ont été contaminés par le Covid 19, les traitements qui pourraient stopper le virus sont interdits (hydroxychloroquine, ivermectine…) ou ignorés (vitamine D, zinc, activité physique…), les soins avant l’hospitalisation et la réanimation sont, par décision politique, quasiment inexistants….   

Neuvièmement, qu’on ne peut dissocier la pandémie d’une « stratégie du choc » : confinement de la moitié de l’humanité alors qu’il y avait moins de 1000 morts au niveau mondial, exagération du nombre des décès (partout on étiquette comme “morts du Covid“ des accidentés ou des personnes déjà en fin de vie), augmentation du seuil de cycles des tests PCR afin d’obtenir plus de cas positifs, climat anxiogène installé par les médias, etc.

Dixièmement, que ce virus a indéniablement facilité l’agenda des Bill Gates et des Klaus Schwab : Great Reset, obligation vaccinale avec de « nouveaux vaccins », passeport vaccinal, identité numérique (bientôt le puçage des populations ?), contrôle de la population. Dépopulation ?

Nous commençons donc à comprendre globalement ce qu’il s’est passé. Pour le moins tout cela a été anticipé, savamment préparé et patiemment construit (sauf à mettre cette succession de faits sur le compte du hasard). Les gouvernements occidentaux ont été soit passifs, soit complices. Seule la Suède se démarque véritablement. Mais ce qui nous semble encore obscur est le rôle de la Chine.

On ne peut imputer à la Chine la totalité de ce qu’il s’est passé. Nous avons vu que la France, et surtout les Etats-Unis ont, à travers les oligarchies qui les dominent, une responsabilité certaine : sans la France, il n’y aurait pas eu de laboratoire P4 à Wuhan, ni peut-être de transfert dans ce labo de plusieurs centaines de tubes contenant du SARS (comment peut-on voler, sans que personne ne s’en aperçoive, 2349 tubes d’un agent aussi mortel dans un lieu aussi sécurisé que l’Institut Pasteur ?). Sans les Etats-Unis, il n’y aurait pas eu d’étude de gains de fonction. Mais sans une coopération chinoise, le virus n’aurait pas pu s’échapper du laboratoire au « bon moment » (les jeux militaires) pour provoquer une diffusion rapide au niveau mondial. Nous voyons bien les agissements de l’oligarchie, côté occidental, mais nous distinguons mal ceux qui sont à la manœuvre côté chinois : le PCC, l’oligarchie chinoise ou seulement quelques personnalités corrompues œuvrant au sein du laboratoire ?

Quoi qu’il en soit, l’opération Covid initiée par Big Pharma, Big Tech, Bille Gates, l’OMS et le Forum de Davos nous a fait tomber dans un piège dont nous aurons du mal à sortir. Ils n’en resteront pas là, il faut en être certain. Déjà s’annonce d’ailleurs la prochaine “opération“ :

Vous avez aimé vous faire vacciner ? Vous adorerez sauver la planète !

Antonin Campana

5 réflexions sur “Vous avez aimé le Covid  ? Vous allez adorer sauver la planète ! Travail exceptionnel.

  1. Bis repetita placent,the guy was wise
    La communication a été detruite,vidé de sa substance,la Vie
    On Patauge salement,on la merite notre chute et sera salutaire
    Vive l’experience Humaine

    J'aime

  2. Tout d’abord, merci pour votre travail.

    Sans lui faire d’éloge, Roosevelt disait : « En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi. »

    Dans une interview, Jacques Attali dit qu’il faut 40 ans pour mettre en place un « nouveau monde ». Il s’en est passé des choses en 40 ans !

    Vous commencez en 2000. C’est peut-être hors sujet mais il y a eu l’année suivante un exercice sur sol américain :
    2001 : « Dark Winter ». Exercice réel qui consistait à tester la réponse d’urgence à une pandémie dans la zone continentale des États-Unis.

    En lien avec le « Great Reset » :
    2014 : Le World Economic Forum publie l’ordre du jour de la réunion intitulée “Le remodelage du monde : Conséquences pour la société, la politique et les entreprises.”

    2015 : Le WEF publie un article en collaboration avec VOX EU intitulé “Nous devons appuyer sur le redémarrage de l’économie mondiale.”

    2016 : Le WEF organise un panel intitulé “Comment redémarrer l’économie mondiale”.

    2017 : Le WEF publie un article intitulé “Notre monde a besoin d’une réinitialisation de notre mode de fonctionnement.”

    Et on pourrait aussi ajouter les différents exercices et simulations (il y en a encore certainement d’autres) :

    2016 : « Exercice Alice ». Voici une traduction d’un article de The Guardian  » : Le gouvernement a organisé un exercice modélisant l’impact d’une épidémie de coronavirus quatre ans avant l’épidémie de Covid-19, mais a tenté de le garder secret, a appris le Guardian.

    L’exercice Alice, qui n’a jamais été publié, s’est déroulé en 2016 et a impliqué des responsables de Public Health England (PHE) et du Department of Health and Social Care (DHSC), et a envisagé une épidémie de syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Mers), qui est causé par un coronavirus.

    Il s’agissait de l’un des dix exercices de planification pandémique non publiés au cours des cinq années précédant le Covid-19, maintenant divulgués en vertu de la législation sur la liberté d’information. PHE avait précédemment refusé de révéler les détails de ces exercices, invoquant la nécessité de préserver la sécurité nationale. »

    2017 : Le Johns Hopkins Center of Health Security réalise une simulation d’une pandémie de coronavirus (SPARS) intitulée « The SPARS Pandemic – 2025-2028, – A Futuristic Scenario for Public Health Risk Communicators ». Une traduction en français est disponible sur le net. Ce qu’il se passe dans cette simulation ressemble beaucoup à ce qu’il se passe actuellement.

    2018, mai : « Clade X ». « Les chercheurs de l’université Johns-Hopkins à Baltimore aux Etats-Unis ont imaginé la propagation d’un virus actuellement inconnu qu’ils ont appelé « Clade X ». La simulation a été conçue de manière à ce que l’a gent pathogène ne soit pas plus dangereux que les maladies réelles, comme le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), une maladie virale grave et contagieuse du système respiratoire. Une simulation ayant pour but d’illustrer les décisions et les stratégies à suivre pour prévenir une pandémie. Les résultats montrent à quel point ce genre de situation peut être difficile à contrôler. »

    2019, janvier : « Crimson Contagion ». Exercice mené de janvier à août 2019, auquel de nombreuses organisations nationales, étatiques et locales, privées et publiques aux États-Unis ont participé, afin de tester la capacité du gouvernement fédéral et de douze États à répondre à une grave pandémie. de grippe originaire de Chine.

    J'aime

  3. Un autre élément qui me semble essentiel au vue de la chronologie des faits: La Une du hors série « The Economist » de JANVIER 2019 est particulièrement explicite et ce qu’elle annonçait est soi en cours soi bientôt se réalisera… En fait tout y est et la présence des 4 cavaliers de l’Apocalypse fixés sur la Grande Bretagne (City?) n’est pas anodin tout comme la présence du Phoenix sur la Une de « The Economist » de 1988 reprise en 2012 pendant les J.O… Là aussi la symbolisme abonde pour nous annoncer leurs perception du monde et des peuples ainsi que la nouvelle monnaie mondiale dont le journal avait fait sa une d’alors: « get ready for a new currency ».

    « Nous sommes à la veille d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est une BONNE CRISE MAJEURE, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial. »
    – David Rockefeller

    J'aime

  4. La vidéo de Gates est curieuse, floue, B G tourne la tête au bon moment..Je pense qu’elle a été coupée et recollée au bon endroit.
    GAVI oui, c’est du sérieux.

    J'aime

    1. Michèle,

      Non la Vidéo est authentique. vous trouverez ci-dessous le déminage fait par les déconneurs du Monde, vous savez la cellule qui est censé nous réexpliquer ce que nous sommes trop bêtes pour comprendre en résumé la cellule qui fait la vérité officielle. C’est à mourir de rire :

      https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/02/06/bill-gates-a-t-il-dit-que-les-vaccins-sont-l-une-des-cles-de-la-reduction-des-niveaux-de-population_6028668_4355770.html

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s