La transition climatique va détruire beaucoup de valeur et de stock de capital. L’appauvrissement va être terrible mais personne n’en débat: qui va payer? Vous!

Vous aimez tout ce qui se passe avec la crise sanitaire, vous allez aimer ce qui va se passer avec la crise climatique et l’idéologie du même nom.

Vous ne soupçonnez pas les bouleversements que la transition va amener dans votre vie, on vous vend le positif c’est a dire la lutte contre rechauffement mais on vous cache tout le négatif, tous les couts qui vont y être associés.

Comme d’habitude, car c’est une mode de gouvernement; mettre en avant le positif tout en cachant le négatif.

Ce sont en grande partie les tensions qui vont surgir lors de la transition climatique qui justifient mon pronostic de destruction de nos systèmes de valeurs et de nos monnaies. Valeurs et monnaies sont liées, imbriquées. Nos valeurs et notre monnaie sont aussi dépassées et périmées que les structures physiques de production, de gouvernement.

L’ordre social qui découle des conditions production et de répartition sera lui aussi chamboulé.

Le grand reset est pour les élites un moyens de s’y préparer… tout en conservant et en accroissant leurs privilèges.

Jean Pisani-Ferry (PIIE)Note de politique21-20Août 2021

Pour tous les avantages à long terme de la lutte urgente contre le changement climatique, les décideurs économiques doivent planifier une transition difficile vers la neutralité carbone. 

Prétendre que les coûts seront insignifiants est dangereux. Les estimations du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat des Nations Unies indiquent qu’une action d’urgence est indispensable pour limiter les perturbations climatiques catastrophiques. 

En raison de l’ampleur des efforts impliqués et du rythme de la transformation impliquée, la transition accélérée vers une économie neutre en carbone aura forcément de graves implications économiques immédiates, prévient Pisani-Ferry. 

Certains équipements perdront leur valeur économique. Certaines usines devront fermer. Les employés devront être réaffectés à d’autres professions. Les investissements devront augmenter, pour réparer ou reconstruire les infrastructures et le stock de capital. 

Il soutient que jusqu’à présent, les décideurs n’ont pas abordé ces implications de manière systématique. Il est grand temps que les décideurs se rendent compte que la politique climatique est aussi une politique macroéconomique et conçoivent dès maintenant des stratégies de transition.

TÉLÉCHARGER

3 réflexions sur “La transition climatique va détruire beaucoup de valeur et de stock de capital. L’appauvrissement va être terrible mais personne n’en débat: qui va payer? Vous!

  1. Vous avez le choix entre 2 destructions qui vont d’ailleurs se superposer.

    Le 20 eme siecle est le le siècle du pétrole, nous lui devons quasiment tout l’incroyable développement humain et également la croissance gigantesque de notre empreinte écologique: eau, terres arables, resources halieutiques, …

    Croire qu’il s’agit d’un choix politique que de faire payer les gens ou pas est une illusion.

    Les dégats liés à la sortie de route du climat vont être terribles: les sociétés humaines ont tout construit empriquement sur la base de moyennes climatiques qui sont en train d’exploser les unes après les autres.

    Une hyrodologue du CNRS disait récemment qu’il faudrait déménager 20 millions de personnes en France à cause du changement de régime hydrologique qui était en train de s’opérer, beaucoup d’endroits habitables ne le seront plus parce une fois tous les ans ou x ans, les innondations seront tellement importantes que cela ne vadura plus le coup de reconstruire.

    Bref, ce qu’on a vu à Agen (2 m d’eau par endroits cet été) en Belgique et en Allemagne n’est qu’un avant goût de ce qui se passe quand on mets trop d’énergie et de valeur d’eau dans un système fermé. Ajoutez à ça les pratiques idiotes de mise à nu des terres argicoles qui provoquent une grand lessivage des sols arables, une urbanisation stupide et galopante à cause de la démographie et de l’immigration (faut bien les loger non?) qui dégrade tout, la fatigue des fonctions supports de notre pays à cause de politiques stupides (hopitaux, police, éducation, …) et vous avez la recette pour un effondrement en marche d’escaliers.

    Plus on flinguera le climat plus les marches vont être raides: mais dans l’ensemble il est trop tard.

    De nombreux phénomènes attendus dans une cinquantaine d’années sont déjà là: certains pensent que le climat est d’ors et déjà sorti d’une trajectoire grossièrement prévisible. Les surprises devraient devenir la norme assez rapidement.

    Donc on va payer et cher d’une manière ou d’une autre.

    Il fallait réfléchir avant.

    J'aime

  2. Dans le processus fusionnel, d’hybridation du capitalisme au socialisme rouge, la 4ème révolution technologique qui prône la ville ubiquitaire connectée en réseaux hyper-densifiés via la 5G puis la 6G qui est dans le pipeline de l’innovation ce n’est rien de moins que le grand saut quantique de l’inclusivité Homme-Machine que l’on va tenter de faire naître et avec elle sa grande révolution culturelle… Et une naissance, ce n’est jamais une partie de plaisir: le monde va convulser plus fort et plus intensément encore.
    Derrière le climatisme idéologique, il y a l’érection d’un succédané religieux, ses credos, son choeur persiflant la fin du monde grillé dans un four à chaleur tournante ou le GIEC alerte face aux actions hérétiques de gouvernements jugés timorés et vise plus singulièrement par ricochet ses peuples trop gourmands et producteurs invétérés d’un diable post-moderne appelé Carbone avec lequel il ne fait pas bon de s’accoquiner. Le carbone est comme le diable, il est partout: dans nos assiettes, nos gadgets, nos fringues jusqu’à nos moyens de locomotion et même encore dans notre respiration… c’est dire!

    La solution ils l’ont. Nos prêtres contre nous-mêmes appellent au sacrifice: hypothéquons nos libertés, c’est être plus libre encore. Réinventons la fraternité chrétienne, soyons dans la frugalité, le renoncement et le partage du peu que nous aurons.
    Acceptons donc l’identification numérique, c’est le signe du progrès et avec elle on vous permettra de manger moins, consommer différemment et beaucoup mieux. Avec le revenu universel et le « bonus-malus carbone », on quantifiera, la trace numérique de nos achats aidant, ce que vous pouvez consommer et si vous ne dépassez pas votre quota mensuel, vous pouvez toujours revendre le différentiel à quelqu’un qui aura les moyens de se payer ce luxe (les riches biensur). L’internet des objets, c’est aussi cela: la traçabilité des biens et services définit quantitativement en mesure carbone. Quant à l’internet des corps, c’est l’Humain version domotique mis en communication réseautée avec l’écosystème digitalisé… ville inclue.

    Utopique ou dystopique? Simplement réaliste: mettez bout à bout l’exigence managériale et pragmatique de la gestion carcérale du cheptel humain avec le déclin énergétique et alimentaire (l’un et l’autre étant lié), ajoutez-y la fin annoncée du droit de propriété (pour les gueux), la lutte contre le carbone, l’exigence contrainte de manger de la viande comme on se régalerait d’une friandise devenue trop rare qui passerait pour une récompense exceptionnelle dans le cas ou vous suivriez à la lettre le code la route cognitive et comportementale qui formate votre vie privée et en société… Reprenez simplement les 3 points soulevés par le WEF de Davos et déjà se dessine un destin ficelé par nos sociopathes si heureux de diriger nos vies pour « notre bien »:
    . . Tous les produits seront devenus des services. « Je ne possède rien. Je ne possède pas de voiture. Je ne possède pas de maison. Je ne possède ni électroménager ni vêtements »
    . . Il existe un prix mondial du carbone. (qui soumet chaque pays et bientôt chaque personne de ces pays).
    . . Nous mangeons beaucoup moins de viande. Un peu comme nos grands-parents, nous traiterons la viande comme une friandise plutôt qu’un aliment de base.

    RMQ: il existe déjà des entreprises qui discriminent les coûts energétiques, en carbone, eau produits chimiques… en intrants pour des produits alimentaires et ils se servent du réseau blockchain d’IBM. L’entreprise Chipotle qui se charge de celà est d’ailleurs critiqués pour sa partialité mais ils vont faire des progrès: « Le problème le plus grave est que l’utilisation des moyennes de l’industrie comme base de référence donne l’impression que les repas contenant du bœuf ont de bonnes mesures de durabilité dans un sens absolu.

    L’ajout de bœuf d’élevage régénératif à une chaîne d’approvisionnement ne rend pas cela vrai. C’est comme se vanter d’avoir pris les transports en commun jusqu’à l’aéroport pour un vol long-courrier. Vous n’obtenez pas de points pour cela. Les convives qui achètent un repas composé principalement de bœuf d’élevage conventionnel ne devraient pas être félicités pour avoir fait un choix respectueux du climat. Si les clients veulent une option à faible émission de carbone, ils doivent remplacer le bœuf par du poulet ou du tofu ». Aujourd’hui, il s’agit d’une incitation… demain, d’une obligation? https://www.greenbiz.com/article/chewing-chipotles-new-food-emissions-labels.

    On utilise, pour ce cas, le logiciel blockchain d’IBM pour suivre et divulguer les données d’impact carbone liées à la production de ses produits, commercialisés comme étant négatifs en carbone.

    L’intérêt d’une mise en réseau blockchain, sa décentralisation et ses usages: La blockchain publique/privée aura de nombreux domaines d’applications : marchés financiers, transactions P2P, audit, santé, assurance, supply chain, vote mais aussi pour le commerce, l’administratif… mais l’usager doit disposer pour cela d’une clé d’identification numérique et donc un passeport numérique conviendrait (?). (Ici un exemple abec la blokchain energie: https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1674862X20300057

    J'aime

  3. Si l’on part du le syndrome de la reine rouge:
    -financiarisation =modifications de l’économie
    – ARNm =modif génétique de notre corps
    – wokisme= modif des valeurs
    – prochainement modif: le climat avec la géo-ingénierie.

    Nous modifions notre environnement a tous les niveaux imaginable et de manière accélérée.

    J’attend le retour du réel avec impatience. Plus il tarde plus nous tomberons de haut

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s