« Il ne fait plus aucun doute, les élites complotent contre nous ». C’est l’apparence. Ce sont des pantins!

Tout se passe, tout se produit comme si les élites, la caste, les ultra riches, les féodalités diverses complotaient contre nous.

Surtout ne vous posez pas la question de savoir si c’est volontaire, voulu, conscient , cette question est un piège. Si vous croyez à une conspiration réelle, vous vous ridiculisez. Il y a des consultations, des convergences, des alliances mais pas de conspiration.

Il est en effet évident que le « complot » en tant que réunion de personnes dans un endroit sombre à l’abri des regards et des oreilles n’existe pas.

Les élites sont trop stupides et trop divisées entre elles pour pouvoir fomenter un complot.

Regardez l’accumulation d’échecs, de bévues, de conneries des 40 dernières années! Elles ont tout raté, tout se délite et elles ont même réussi à se mettre à dos les peuples pourtant pas bien malins. Elles vont en être réduites pour se sortir du pétrin dans lequel elles se sont mises, réduites à faire une nouvelle fois la guerre!

Mais ces élites ont un intérêt objectif commun; faire durer l’ordre social qui leur est favorable et leur permet de vous dominer.

Cela produit un certain système,

Ce système comme tout système est à la fois intelligent et bête. Ou plutôt il a à la fois l’instinct de se maintenir et en même temps il est inconscient, aveugle. Bien entendu il est sans morale.

Inconscient de ce qu’il est, ce système n’a qu’un objectif; se perpétuer.

Pour se perpétuer il est prêt à tout, à se renier, à s’inverser, à se contredire; sa logique est tyrannique, elle doit être considérée comme une combinatoire sans conscience.

Durer, c’est son seul agenda, durer, se reproduire .

Les élites et leurs connivents et leurs complices agissent comme si elles étaient volontaristes mais ce ne sont que des tenants lieux, des gestionnaires apparents. Regardez le Macron jouet de tous les évènements!

Si vous voulez comprendre méditez sur cet exemple du patron de Goldman Sachs Blankfein, qui nous fait une révélation terrible, en 2009:

« Le directeur général de Goldman Sachs, qui a attiré l’attention des médias sur le montant des primes de son personnel, estime que les banques servent un objectif social et font « l’œuvre de Dieu ». »

Blankfein est au sommet de la pyramide, c’est l’un des grands prêtres du Système mais il énonce une vérité terrible: je ne fais qu’accomplir l’œuvre de Dieu !

Le dieu dont il s’agit c’est le système. le système évolue en fonction de sa logique interne et de la combinatoire de ses structures. Et ceux qui sont en haut de la pyramide , « gèrent » en apparence ce système et en récompense pour cette gestion ils reçoivent la part maudite générée par le système, ils reçoivent le butin , les richesses , le droit de gaspiller, les femmes et maintenant les hommes , les sacrifices des peuples.

Les élites, y compris les grands prêtres comme Gates ou Finck, ou Lynn Forrester Rothschild, ou le Pape, ne font que cela , elles font de la Figuration, elles personnifient l’Oeuvre de Dieu, le dieu système. Elles accomplissent simplement ce qu’elles appellent l’œuvre de Dieu, c’est à dire l’Oeuvre du Dieu inconscient que constitue le système. Ce système est un système de relations sociales, de pouvoir, de domination et de gaspillage*.

*En thermodynamique, un système de gaspillage maximum d’énergie mais c’est une autre histoire. Pour une autre fois.

De l’opération Dark Winter à l’opération Covid-19

Puisque les complots et les conspirations n’existent pas, on dira plutôt, avec un peu d’ironie quand même, que le covidisme est entouré de circonstances suspectes relevant du hasard le plus étrange.

Ainsi, avez-vous entendu parler de l’opération Dark Winter ?

Non ? Que diriez-vous si je vous disais qu’une organisation, le Johns Hopkins Center for Health Security,pour ne pas la nommer, a organisé la simulation d’une attaque bio-terroriste quelques semaines avant qu’elle se produise… puis la simulation d’une pandémie peu avant qu’elle ait lieu ? Troublant quand même, un peu ?

 La première simulation est l’opération Dark Winter (2001), la seconde a pour nom Event-201 (2019) (source).

Financé par la fondation Bill et Melinda Gates, la fondation Rockefeller et le Département d’Etat états-unien (source), le  Johns Hopkins Center propose sur son site une expertise en matière de santé publique et d’épidémiologie. Mais pas que, puisqu’il s’intéresse aussi au bioterrorisme, c’est-à-dire à la dissémination délibérée de virus par des gens malintentionnés. D’où cette opération Dark Winter.

Dark Winter a eu lieu les 22 et 23 juin 2001. Cet exercice « étrangement prémonitoire » (Brian Walsh)  simule une attaque contre les Etats-Unis avec une arme biologique. Il réunit, outre le Johns Hopkins Center, des agences de renseignements, des membres du congrès et du gouvernement, des journalistes… La fin de l’exercice conclut à un « hiver très sombre » en raison du manque de vaccins, des probables « fausses informations » auxquelles il faudra faire face, et de la nécessité sanitaire de restreindre les libertés civiles (interdictions de voyager, mises en quarantaines, arrestations arbitraires, loi martiale…) (source).  

Cet exercice fut effectivement « étrangement prémonitoire » puisque quelques semaines plus tard, le 18 septembre, soit 7 jours après les attentats attribués à Al-Qaïda, les Etats-Unis subissait une attaque bioterroriste à l’anthrax via des lettres contaminées au bacille de charbon qui furent envoyées à des grands médias ainsi qu’à deux sénateurs (en tout 5 décès). En cette fin d’été, Dark Winter devenait brutalement une réalité.

On a vu que l’exercice pointait l’absence de vaccins. Il se trouve que justement il existait bien un vaccin contre l’anthrax, un vaccin qui était seul homologué par la FDA et qui depuis 1998 était la propriété de BioPort : le Biothrax, ou AVA. Par manque de chance, ce vaccin était alors suspendu par la FDA en raison de dysfonctionnements au niveau de l’usine BioPort mais aussi des effets secondaires graves qu’il occasionnait (source). Le Biothrax faisait l’objet d’études plus ou moins favorables, sans faire taire les oppositions aux injections (source). Les attaques à l’anthrax de septembre 2001 ont bien entendu complètement rebattu les cartes en faveur du Biothrax et de son fabricant.

Plus de 50 milliards de dollars vont alors être alloués pour faire face aux attaques avec des armes biologiques. Ces mesures aboutissent au Project BioShield Act (2004) qui alloue 5 milliards de dollars pour acheter des vaccins contre l’anthrax. Des millions de doses sont destinées à être stockées, et devront être renouvelées tous les trois ou quatre ans en raison de leur durée de conservation. Il s’agit également de vacciner tous les soldats de l’armée américaine. C’est une aubaine financière inespérée pour BioPort, devenu entretemps Emergent BioSolutions !

Reste à savoir qui a envoyé les lettres contaminées au bacille de charbon ? Le FBI a conclu, après avoir exposé 92 pages de preuves, que Bruce Edwards Ivins, co-inventeur du vaccin contre l’anthrax, était le seul responsable de l’envoi de ces lettres. Or Ivins était très lié à BioPort. C’est d’ailleurs grâce à Ivins que BioPort a pu reprendre la production du vaccin après sa suspension par la FDA (source). Malheureusement, aucun procès n’établira la culpabilité de Bruce Edwards Ivins. En 2008, soulagement général, Ivins se suicide au… paracétamol ! Malgré l’énormité de la chose, les enquêteurs ont estimé qu’aucune autopsie n’était nécessaire (source).

Deux autres personnalités, très liées à BioPort/ Emergent BioSolutions, doivent également être signalées :

En 2001, Jérôme Hauer était Directeur général de Kroll Associates, une société qui étudie les potentielles attaques par armes biologiques (son bureau était dans une des tours du World Trade Center. Heureusement, il ne s’y trouvait pas le 11 septembre, au contraire de ses employés). Hauer faisait aussi partie du Johns Hopkins Center, s’occupant plus particulièrement de la biodéfense civile (source). Il a été l’un des organisateurs de l’opération Dark Winter (source). Depuis 2005, Jérôme Hauer siège au Conseil d’administration de BioPort/ Emergent BioSolutions (source) !

Robert Kadlec a lui aussi participé à l’opération Dark Winter (il aurait même trouvé le nom de l’exercice, faisant état d’un hiver sombre si l’on ne trouvait pas un vaccin) (source). Robert Kadlec a fourni des services de conseil à Emergent BioSolutions jusqu’en 2015. Profitant de son poste de Secrétaire adjoint à la Santé des Etats-Unis, il a fait doubler le stock gouvernemental de vaccins fournis par Emergent BioSolutions ainsi que leur prix (source) !

(N.B. : toutes ces accointances particulières relèvent à l’évidence du hasard. Un mauvais esprit ferait cependant le scénario suivant : pour une raison que nous ne connaissons pas, un certain nombre de personnalités corrompues du gouvernement des Etats-Unis, du Renseignement, des médias, des laboratoires… décident de relancer un vaccin, dont la fabrication est alors suspendue. Jérôme Hauer et Robert Kadlec font le lien entre le Johns Hopkins Center qui organise la simulation d’une attaque par arme biologique et BioPort/ Emergent BioSolutions qui fournira le vaccin lorsque se produira l’attaque réelle, dans le sillage des attentats du 11 septembre (attentats qui soulèvent eux-aussi de nombreuses interrogations). Un proche de BioPort/ Emergent BioSolutions , Bruce Ivins, est utilisé pour provoquer l’attaque prédite. Il sera opportunément suicidé quand des enquêteurs commenceront à le soupçonner. Une question se pose : derrière les vaccinations forcées au Biothrax (vaccination forcée de tous les militaires de l’armée US) et les sommes colossales qui sont en jeu, faut-il voir, comme motivation principale de l’opération, la volonté de “tester“ toute une population au niveau national ?)

Continuons : presque vingt ans plus tard, en octobre 2019, une pandémie est simulée, au niveau mondial cette fois-ci (exercice Event-201). L’opération Covid-19 commence alors, et, bizarrement, nous retrouvons  de nombreux acteurs de l’opération Dark Winter :

Nous retrouvons le Johns Hopkins Center qui organise Event-201 avec la fondation Gates et le Forum de Davos.

Nous retrouvons BioPort/ Emergent BioSolutions  qui fabrique le vaccin de Johnson & Johnson et d’AstraZeneca (source).

Nous retrouvons Jérôme Hauer, administrateur de BioPort/ Emergent BioSolutions (source.)

Nous retrouvons Robert Kadlec, « gestionnaire majeur de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis » selon Wikipedia ( Source).

Nous retrouvons aussi David Gergen, membre du CFR, de Bilderberg, de la Trilatérale (source). Gergen est également « analyste politique principal » de CNN et surtout membre du Conseil d’administration de la Fondation Klaus Schwab (source), un appendice du Forum de Davos dont on connaît le rôle dans Event-201 et le covidisme.

Nous retrouvons surtout Tom Inglesby, qui représente le Johns Hopkins Center durant l’opération Dark Winter (source). Fervent adepte des confinements, il est aujourd’hui « Conseiller principal pour la réponse Covid » au Département américain de la Santé et des Services sociaux (HHS) (source).

Une mention pour finir sur Tara O’Tool, elle aussi membre du Johns Hopkins Center et organisatrice de l’opération Dark Winter. A propos du Covid-19, Tara o’Tool affirme (au CFR) que nous sommes aujourd’hui « à l’ère des épidémies » et que « nous avons besoin d’une poussée nationale, voire internationale pour fabriquer des vaccins et les distribuer en temps réel » (source). Tara O’Tool est vice présidente de In-Q-Tel, une officine créée et gérée par la CIA (source). In-Q-Tel a également des liens avec BioPort/ Emergent BioSolutions. Ronald B. Richard, un des administrateurs de BioPort/ Emergent BioSolutions, a ainsi été précédemment directeur d’exploitation chez In-Q-Tel (source) ,

Ainsi, à presque vingt ans de distance, se passe, en 2019, une répétition mondiale de qui s’est produit au niveau national (états-unien) en 2001 :

  • Dans les deux cas, en 2001 comme en 2019, les exercices de simulation sont « étrangement prémonitoires » ;
  • Dans les deux cas, ce qui était simulé arrive peu après (voyez notre article : Chronologie d’une pandémie organisée) ;
  • Dans les deux cas, des mesures restreignant les libertés civiles et augmentant le contrôle social sont mises en application ;
  •  Dans les deux cas, les médias officiels se chargent de lutter contre les « fausses informations », conformément à ce que prévoyaient les exercices ;
  • Dans les deux cas, le récit officiel nous explique qu’il n’y a pas d’autre solution que la vaccination ;
  • Dans les deux cas, des milliards sont affectés à la fabrication d’un vaccin ;
  • Dans les deux cas, les mêmes officines et les mêmes personnages semblent être à la manœuvre.

Cela fait beaucoup, assurément, en matière de hasard.

Nous laissons donc au lecteur le soin de faire ses propres recherches et de tirer ses propres conclusions. Quant à nous, pour ce qui est du hasard, nous nous en tiendrons à ce que disait Voltaire :

« Ce que nous appelons le hasard n’est et ne peut être que la cause ignorée d’un effet connu »

Antonin Campana

7 réflexions sur “« Il ne fait plus aucun doute, les élites complotent contre nous ». C’est l’apparence. Ce sont des pantins!

  1. Bonjour
    Nous savons tous qu’un gouvernement même quand il clame haut et fort défendre la démocratie est prêt à tout pour rester au pouvoir et surtout défendre les intérêts du capital qui dirige notre monde.
    Sans chercher bien loin il y a suffisamment d’exemples pour en être persuadé : Les pseudo suicides de Bérégovoy ou de Boulin, l’attaque du Rainbow warrior, l’affaire du sang contaminé, les zéro mort du Vioxx en France ou l’affaire du Médiator, etc.
    Je crois que c’est le regretté Audiard qui faisait dire a Gabin dans Le Président  » Pour une société il est plus rentable de se payer un député qu’un représentant de commerce » ou encore « La Politique, messieurs, devrait être une vocation. Je suis sûr qu’elle l’est pour certain d’entre vous. Mais pour le plus grand nombre, elle est un métier.

    J'aime

  2. Bonjour M. Bertez

     » …étrangement prémonitoire… »; introduire la notion d’étrangeté à propos de prémonition constitue déjà un jugement de valeur prononcé. Il serait aussi juste de conclure de cette proximité entre le modèle et la réalité que le modèle a bien été élaboré….
    Si des astronomes vous disent que dans un an les planètes du système solaire occuperont telle position par rapport au soleil et que cela s’avère, vous ne direz pas que leur modèle était étrangement prémonitoire, vous constaterez simplement que les lois de la physique connue sont toujours localement exactes.
    A propos de l »épidémie de Covid et de l’efficacité de tel ou tel traitement, une étude statistique sérieuse mentionnée par le Pr D. Raoult faisait été d’un résultat intéressant: l’étude montrait que les chercheurs ayant des liens ( pas des conflits!) avec les laboratoires pharmaceutiques produisaient plus d’études tendant à montrer l’inefficacité de l’HCQ et que les chercheurs sans lien concluaient en majorité à une certaine efficacité de ce traitement en première intention et ce sans mettre en cause leur honnêteté intellectuelle.
    Par ailleurs Carlo Michelstaedter avait démontré que même chez Aristote on peut identifier des biais de rhétorique l’emportant sur la logique aux fins de conviction de l’interlocuteur.

    Tout ceci pour dire que je vous suis lorsque vous dites qu’en somme, il vaudrait mieux d’abord éliminer les faiblesses de la nature humaine et les collusions d’intérêts pour expliciter l’évolution d’une situation, plutôt que d’emblée en appeler à une conspiration. Mais on n’oubliera pas pour autant les Ides de Mars, la Saint Barthélémy et Guy Fawkes.

    Cordialement

    J'aime

  3. Dans la phrase de Blankfeïn je vois surtout de la mégalomanie. Ceci dit son dieu n’est pas le mien et peut être que des spécialistes de l’ancien testament comprendraient mieux que moi ce qu’il a voulu dire.
    Il n’y a pas de complot mais il n’est pas discutable que le système a fait émerger une classe ultra riche et des sociétés qui pèsent maintenant plus que les Etats. Il n’est pas discutable que cette oligarchie n’a plus besoin d’une armée de travailleur et il n’est pas non plus discutable que le réchauffement climatique qui est maintenant le grand sujet peut être combattu par le malthusianisme. Les virus et la guerre sont dans l’intérêt de l’oligarchie. Il faut juste le savoir. L’oligarchie ne fera rien pour les éviter.

    J'aime

  4. N’est-il pas facile de conspirer qd on a pour doctrine le chaos et la destruction, et que l’on cache ses intentions derrière des idéologies ? Quelle est la logique derrière le woke, l’immigrationisme, le marxisme culturel, la déconstruction en dehors du chaos et de la destruction ? Quelle est la logique de la folie sanitaire en dehors du chaos et de la destruction ? Quelle est la logique des politiques monétaires menées depuis des décennies autrement que la fuite en avant et la destruction de la monnaie ?
    Et je pourrais donner des centaines d’exemples comme ceux-ci.

    « Tandis que pour nous deux l’abîme s’ouvre béant dans les ténèbres. Vous allez y sombrer jusqu’au fond, je vous suivrai en riant, vous susurant à l’oreille : Descendez, venez avec moi, mon ami ! [..]
    Perdu. Perdu. Mon heure est venu.
    [..] Bientôt, j’embrasserai sur mon sein l’éternité, bientôt je proférerai sur l’humanité d’horribles malédictions.
    [..] Ah ! L’éternité, notre tourment éternel, une mort indicible et incommensurable.
    [..] S’il y a quelque chose capable de détruire, je m’y jetterai à coprs perdu, quitte à mener le monde à la ruine. Oui, ce monde qui fait écran entre moi et l’abîme, je le fracasserai en mille morceaux à force de malédiction. »
    Karl Marx – Oulanem, cité dans « Karl Marx inconnu », Robert Payne, New York University Press, 1971

    « Ainsi, j’ai perdu le Ciel, je le sais très bien. Mon âme naguère fidèle à Dieu a été marquée pour l’enfer. »
    Karl Marx – La Vierge pâle

    « J’enseigne des mots enchevêtrés dans un embrouillamini diabolique, ainsi chacun peut croire vrai ce qu’il choisit de penser. »
    Karl Marx – poème « Sur Hegel ». Cité dans « Karl Marx et Satan », R. Wurmbrand, Apostolat des éditions 1976, p.23

    J'aime

  5. « Je ne fais qu’accomplir l’œuvre de Dieu! C’est exactement le même mode opératoire que les pères fondateurs des États Unis d’Amérique. Les puritains se pensent comme une colonie venue d’Europe pour fonder une cité obéissante à Dieu. Ils conçoivent leur pays comme « une lumière sur la montagne », selon l’expression de Saint Mathieu reprise durant deux siècles par la plupart de leurs présidents dans leurs discours politiques. Les Etats-Unis seraient une nation modèle, brillant en haut d’une colline, éclairant le monde. Et tous les autres peuples de la terre espéreraient copier ce modèle pour atteindre leur salut. Cela explique leur façon d’exporter la démocratie. Cette croyance naïve ou pas, est leur devoir messianique de l’exporter au reste du monde. Songez à ce qui est arrivé à Charles I et Georges III. Alors, opération Dark Winter et Event-201 n’en est que la continuité, si c’est Dieu qui l’exige…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s