Les marchés d’actions au plus haut, opération de gestion de l’incertitude ! On veut prouver qu’on peut Taper!

  • La Réserve fédérale, à l’issue de sa réunion de deux jours mercredi, annoncera presque certainement qu’elle réduit le montant des obligations qu’elle achète chaque mois.
  • Cela signifie que la banque centrale s’éloigne d’un niveau historique de soutien à l’économie pour entrer dans un nouveau régime dans lequel elle utilisera toujours ses outils, mais dans une moindre mesure.
  • Bien que la décision de réduire les 120 milliards de dollars d’achats d’obligations par mois ait été bien annoncée, il existe toujours un risque pour la Fed.
  • La Fed a tenté de persuader les détenteurs de capitaux que cela n’aura pas d’incidence sur les taux.
  • Cette manœuvre est un peu trompeuse pour deux raisons :
  • -les liquidités vont rester longtemps surabondantes
  • -la croissance ralentit ce qui pèse sur les taux longs spontanément et nous remet dans le régime Goldilock.
  • la propagande officielle essaie de faire croire que nous sommes en train de changer de régime monétaire mondial ce qui est faux, nous ne pratiquons qu’un ajustement mineur, à la marge. Mais en faisant croire que nous changeons de régime et que cela s passe bien ; les décideurs cherchent à prouver leur efficacité: regardez on peut revenir en arrière sans catastrophe! L’ennui c’est qu’il n’y a pas de vrai retour en arrière réel tout ce que l’on fait c’est manipuler les perceptions. C’est un opération de propagande doublée d’un test Pavlov.
  • la raison pour laquelle la Fed se concentre sur la gestion des perceptions est qu’elle ne sait pas ou l’économie va; elle improvise et pratique le pilotage a vue.
  • Toute son habilité consiste a empêcher/piloter les spéculations et les amplifications par les animal spirits.
Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, comparaît devant une audience de la commission sénatoriale des banques, du logement et des affaires urbaines sur la loi CARES, à l'immeuble de bureaux du Sénat Hart le 28 septembre 2021 à Washington, DC.  - L'audience examinera les effets d'un

Lorsque la Réserve fédérale terminera sa réunion mercredi, elle fera plus que réduire son aide économique. La banque centrale tracera une voie pour son avenir post-pandémique. Hmm, hmm!

Pratiquement tous ceux qui se soucient de ces choses anticipent que le Comité fédéral d’élaboration des politiques, à la fin de sa réunion de deux jours, annoncera qu’il réduira le montant des obligations qu’il achète chaque mois.

Le processus, connu sous le nom de « tapering », commencera probablement avant la fin de novembre.

Ce faisant, la Fed sortira d’un niveau historique de soutien à l’économie pour entrer dans un nouveau régime dans lequel elle utilisera toujours ses outils mais dans une moindre mesure.

Bien que la décision de réduire les 120 milliards de dollars par mois d’achats d’obligations ait été bien télégraphiée, il existe toujours un risque pour la Fed dans la façon dont elle communique .

Parlez trop de la réduction et les investisseurs deviendront nerveux à l’idée de hausses de taux d’intérêt à venir. Appuyez trop sur la pédale douce et le marché pourrait penser que la Fed ignore la menace inflationniste. 

Il y a un risque à la fois d’un excès d’optimisme et d’un excès de pessimisme que le FOMC et le président Jerome Powell devront éviter.

Remarquer bien que personne ne parle du Réel, on ne parle que de perceptions! L’effet réel des taux et des quantités tout le monde s’en fiche et pour cause: l’incidence sur l’économie réelle est quasi nulle.

« Il y a juste un très large éventail de résultats possibles. Ils doivent être agiles et réactifs », a déclaré Bill English, ancien conseiller principal de la Fed et maintenant professeur à la Yale School of Management. «Je crains que les marchés pensent qu’ils sont sur une voie régulière pour réduire leurs achats et ensuite commencer à augmenter les taux alors qu’ils ne le sont peut-être pas. Ils devront peut-être agir plus rapidement, ils devront peut-être les relever plus lentement. »

Dans l’état actuel des choses, le marché parie que la première augmentation des taux interviendra en juin 2022 , suivie d’au moins une – et peut-être deux – de plus avant la fin de l’année. Dans leurs projections les plus récentes, les membres du FOMC ont indiqué qu’il était peu probable que la première hausse soit reportée à l’année prochaine.

Pour Powell, sa conférence de presse après la réunion devrait être l’occasion de souligner que la Fed n’est pas sur une trajectoire prédéfinie dans les deux sens. C’est de la technique de Com pour entretenir l’incertitude.

« Il doit noter qu’il y a des risques des deux côtés. Bien sûr, il y a des risques que l’inflation que nous avons vue se révèle plus persistante qu’ils ne l’avaient espéré », a déclaré English. « J’aimerais l’entendre dire qu’il y a des risques à la baisse. La politique budgétaire se durcit .

En effet, à un moment où la Fed commence à retirer son aide à la politique monétaire, le Congrès fournit moins d’aide de son côté après avoir versé plus de 5 000 milliards de dollars dans l’économie pendant la crise de Covid.

“Un grand changement de ton”

Le comité utilise sa déclaration après la réunion pour décrire ce qu’il pense des conditions économiques – PIB, emploi, logement, commerce et influence de la pandémie – et comment elles pourraient alimenter les politiques.

À travers la pandémie, la Fed a développé un langage passe- partout mettant l’accent sur la croissance économique et les risques continus de la pandémie ce qui lui a permis de justifier une politique d’argent facile. 

Cette réunion, cependant, verra probablement des changements substantiels à cette déclaration pour tracer une nouvelle voie.

C’est l’objectif de la Com que de faire croire qu’il y aura des changements importants alors qu’il n’y en aura pas . En fait on gère la linéarité/non linéarité! Pour netre plus exact, la Fed gère la dialectique/linéarité/non linéarité.

“C’est un grand changement de ton”, a déclaré Matt Miskin, co-directeur de la stratégie d’investissement de John Hancock Investment Management. «Vous remontez six mois en arrière et la Fed était complètement conciliante. Ils avaient confiance dans la composante transitoire [de l’inflation], ils étaient confiants dans la bonne marche de l’économie, et ils avaient encore le temps nécessaire à la guérison, et ça a vraiment changé. 

[Reuters] Global shares linger at peaks ahead of Fed move

[Yahoo/Bloomberg] Asia Stocks Mixed as Traders Await Fed; Oil Drops: Markets Wrap

[Reuters] Oil prices fall as industry data shows big build in U.S. inventory

[CNBC] The Fed is about to set its post-crisis policy course — with a high level of uncertainty ahead

[Reuters] China’s Oct services activity expands at faster clip – Caixin PMI

[Yahoo/Bloomberg] Rate-Hike Bets Are Accelerating Across Asia’s Emerging Markets

[Bloomberg] China Boosts Cash Injection Amid Maturity Wall, Economic Risks

[Bloomberg] China’s Latest Covid Outbreak its Most Widespread Since Wuhan

[Bloomberg] China’s Biggest Developer Hits 5-Year Low on Industry Woes

[FT] Evergrande: the bond and interest payment deadlines to watch

Une réflexion sur “Les marchés d’actions au plus haut, opération de gestion de l’incertitude ! On veut prouver qu’on peut Taper!

  1. Quelle mascarade. On n’a jamais vu une opération annoncée avec autant de précautions.

    Du « nous ne pensons même pas à penser à arrêter notre soutien » à « nous allons réduire notre soutient de manière très progressive » il aura fallu de longs mois d’évolutions sémantiques pesées et soupesées.

    Personnellement j’y vois juste une démonstration supplémentaire de la market dépendance de la FED qui marche sur des oeufs à la manière d’un démineur…

    Voilà ce qu’il faut retenir, on manipule de la nitroglycérine, on a peur tout le monde le sait mais personne ne le dit, c’est un tabou.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s