Piquouse. L’autriche retrouve ses vieux démons de l’Anschluss!

L’Anschluss ou Anschlußc (en traduction littérale : « raccordement », « rattachement ») est un terme allemand qui désigne l’annexion/ralliement de l’Autriche par/à l’Allemagne nazie.

Les événements de 1938 marquent le point culminant des pressions de l’Allemagne et des nazis autrichiens pour unifier les populations allemandes et autrichiennes au sein d’une même nation.

Dans les années précédant l’Anschluss, l’Allemagne nazie a soutenu le parti nazi autrichien dans sa tentative de conquérir le pouvoir et de doter l’Autriche d’un gouvernement nazi. Totalement attaché à l’indépendance de son pays, mais soumis à des pressions grandissantes, le chancelier autrichien, Kurt Schuschnigg, tente d’organiser un référendum pour demander à la population autrichienne si elle souhaite rester indépendante ou être incorporée à l’Allemagne.

Alors que le chancelier espère un résultat favorable au maintien de l’indépendance de l’Autriche, le parti nazi autrichien organise un coup d’État, planifié de longue date, le 11 mars 1938, peu avant le référendum, qui est annulé. Les troupes de la Wehrmacht entrent en Autriche le 12 mars 1938 pour mettre en œuvre l’annexion, sans rencontrer la moindre opposition.

Au cours du mois suivant, les nazis organisent un plébiscite, demandant au peuple de ratifier le rattachement de l’Autriche au Reich, qui, de facto, a déjà eu lieu : 99 % des votes ont été favorables à l’annexion.Des partisans du chancelier Kurt Schuschnigg arborant le drapeau du Front patriotique pendant la campagne référendaire des austrofascistes en mars 1938.

Dans une décision qui a été confirmée au cours du week-end, les autorités autrichienne ont désormais imposé un verrouillage qui n’affecte que les personnes sans piqûre, ce qui signifie qu’ils ne peuvent quitter leur domicile que pour des « raisons essentielles » telles que les achats de nourriture.

Ces mesures, qui sont les premières du genre au monde, ont un impact sur environ 35% des Autrichiens qui n’ont pas reçu les deux doses du vaccin.

Les nouvelles règles ont été introduites à la suite d’un pic de COVID et de la flambée des patients en soins intensifs (parce que le vaccin fonctionne si bien).

Des images provenant d’Autriche montrent des policiers en uniforme patrouillant dans des centres commerciaux vérifiant le statut vaccinal des personnes par rapport à une base de données de l’État

Un clip montre un policier arrêtant un véhicule sur une autoroute pour vérifier le statut vaccinal.

Ceux qui sont pris à l’extérieur sans preuve de vaccination s’exposent à des amendes pouvant aller jusqu’à 1 660 $.

La semaine dernière, le chancelier autrichien Alexander Schallenberg a déclaré que le verrouillage était conçu pour faire « souffrir » les non vaccinés comme tout le monde l’avait fait lors des verrouillages précédents.

Reste à savoir si ces patrouilles draconiennes continueront.

Après que la France a introduit un système de passeport vaccinal, des séquences vidéo ont montré des flics patrouillant dans des cafés et des bars vérifiant les papiers médicaux, bien que ces patrouilles semblaient être conçues pour intimider plus que pour devenir routinières car elles se sont en grande partie arrêtées immédiatement après.

De nombreux employés non vaccinés sont renvoyés chez eux en Autriche car il n’y a pas assez de capacité de test pour leur permettre d’obtenir un résultat négatif.

Le gouvernement doit également indemniser les entreprises qui perdent jusqu’à 35% de leurs revenus du fait de clients non vaccinés qui ne sont pas autorisés à entrer dans leurs locaux.

7 réflexions sur “Piquouse. L’autriche retrouve ses vieux démons de l’Anschluss!

  1. Comment peut on accepter ça alors qu’il est incontestable qu’un vacciné véhicule au moins autant le virus qu’un non vacciné ? ça n’a aucune justification sanitaire. C’est du pur sadisme. Si la même chose arrive en France je vais arrêter de contester pacifiquement. A un moment donné il va falloir que ça cesse et on va leur montrer pourquoi nous ne faisons pas partie des moutons.

    Aimé par 1 personne

  2. Ceci montre à l’envie l’incapacité TOTALE des gouvernements, l’autrichien cette fois ci, à gérer un problème purement médical et surtout tendre l’oreille aux charlatans de malheur. La peur est mauvaise conseillère !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s