Il faut oser personnaliser les attaques; la politique ce sont des hommes et des femmes. Tous les coups sont permis.

Dans la serie le ridicule tue!

Je sais que Macron est un grand névrosé, qu’il s ‘invente un monde dans lequel il est tout puissant, un monde ou tout lui est permis.

C’est un héritage de la toute puissance infantile qu’il a eu besoin de s’ imaginer lorsqu’il a accompli la transgression.

La transgression pour être supportable implique une dérive vers l’illusion de toute puissance du genre « tout est permis car je peux le supporter ».

Il a eu des relations socialement perçues comme incestueuses avec une personne mure chargée de l’autorité, ensemble ils ont défié la loi des hommes, et au lieu d’en faire des parias , cela leur a réussi .

Tout cela je le sais , je le sais car cela est vérifié régulièrement; ce garçon soufre d’un syndrome de toute puissance hérité de l’époque ou il a du braver son entourage et ou finalement il a gagné. Car c’est cela qui est important, il a gagné et son choix de transgresser; de ne pas tenir compte de la Loi, des codes comme il dit, son choix de tenir bon a été validé.

Je pense que le public n’imagine pas le profil psychologique qui a été ainsi créé chez ce couple.

Deja le public a du mal a comprendre les notions d’inconscient, de complexe, de toute puissance névrotique, de refus d’accepter et de reconnaitre le monde exterieur.

D’une façon générale le public refuse de reconnaitre l’intériorité, les dimensions internes des comportements humains.

Et pire les médias les sacralisent, ils osent prétendre que les déviations psychologiques, morales, sexuelles des puissants sont taboues on n’a pas le droit d’en parler; regardez le silence sur le procès de l’affaire Epstein-Maxwell en ce moment, regardez la loi du silence sur DSK. Il y a un colossal « je n’en veux rien savoir » de toutes ces choses situées au fonds du crane humain et sous la ceinture.

Mais ce qui est refoulé, ce dont le peuple ne veut rien savoir, ce refoulé interdit de parole et de conscience fait retour ; il emprunte des voies détournées qui lui laissent ainsi l’occasion de se manifester. ce qui est caché a le droit de réapparaitre de façon scandaleuse certes mais dicible .

C’est par exemple l’affaire Jean Michel. Peu importe la réalité ou les faits eux même c’est l’aspect retour du refoulé qui est intéressant: Macron et Brigitte ont péché , ils ont transgressé apr le sexe avec une différence d’âge de 25 ans, ils ont menti sur leur histoire, et bien tout ceci revient avec une symbolique grotesque: l’homosexualité, la pédophilie, le transgenre; bref cela revient en grotesque, en caricature, donc en dicible socialement car on peut prendre ses distances avec cette énormité.

l’opinion publique a raison de remettre l’église et la pendule au milieu du village avec le coup de Jean Michel, cela correspondait à une attente, à une attente latente .

Presque à un besoin de forcer le couple à assumer quelque chose de sale , à le placer dans la merde. Ceux qui comme le couple macron arborent le phallus, s’affichent comme détenant le phallus scintillant ceux là attirent toujours , par un renversement quasi nécessaire , attirent toujours la merde. le couple a menti sur tout , il vit dans le scintillant, les ors de la république, on le remet sa place.

le public fait en quelque sorte retour symbolique ou imaginaire sur ce qui est caché, sur le scandale; peu importe que le coup du Jean Michel soit vrai , l’essentiel est qu’il vise juste il remet les Macron la ou il est: au niveau de l’inavouable, du cul, de la honte ..

Le public a été éduqué dans la négation des noires profondeurs de l’âme, il ne veut connaitre que ce qui apparait, comme positif, le conscient, le socialement blanchi ; le public est désemparé lorsqu’il a affaire à un être atypique dominé par des traumatismes anciens et déterminé par des dénégations . Bref le public ne peut assimiler la position et le comportement de ce que l’on peu appeler un perves névrotique et narcissque .

Tout ce rappel pour en arriver à ceci: comment comprendre ce mélange de rationnel, d’absurde, de dérisoire qui caractérise les décisions de Macron?

j’avoue qu’il est quasi impossible de placer ses décisions et ses actions dans un cadre analytique, toujours il déborde, il surprend tout en étant prévisible dans ses reniements. Il vous fait partir dans le zig et déjà il se remet dans le zag, délié qu’il se sent du souci de continuité et de cohérence; il est sous cet aspect toujours « jenseits », au dela, par dela .

Comment peut on interpréter rationnellement sa dernière posture , a Brégançon seul dans une pièce devant un écran géant avec .. un masque, lui qui n’en porte jamais lorsqu’il est avec ses pairs et sa clique?

Est ce que le fait de s’adresser au peuple, au sale peuple, aux gueux puant la sueur et incultes lui donne l’impression qu’il peut être contaminé. Serait il de ces gens qui croient que l’on peut être contaminé rien qu’en parlant trop près du téléphone?

Image

Quelle logique suit-il? Suit-il même une logique ou se laisse-t-il entrainer presque par associations d’idées comme un poète surréaliste? Est-il un pantin, une marionnette soumise à des influences tellement contradictoires qu’il donne l’impression d’être fou?

Tous les coups sont permis ;

Image

4 réflexions sur “Il faut oser personnaliser les attaques; la politique ce sont des hommes et des femmes. Tous les coups sont permis.

  1. On mesure mieux actuellement les conséquences de l’effondrement de la foi et plus largement des valeurs qui en découlent. Ce n’est pas d’hier, évidemment, mais le spectacle est proprement ahurissant. Nous sommes, encore, dans un moment nietzschéen. C’est le triomphe de Gide, André, et pourquoi pas l’autre!…

    J’aime

  2. C’est très intéressant d’analyser la personnalité de Macron sous l’angle de la transgression. il baigne dedans depuis ses 14 ans. L’affaire Jean Michel est sans doute vraie si je me fie à la qualité du travail qu’a toujours effectué la revue Faits et Documents. au delà de la déviance, c’est le fait de mentir à 67 millions de français qui est grave.

    Mais comme il l’a démontré lors de sa cérémonie d’investiture, Macron appartient sans doute à la secte maçonnique. secte qui a grandement infiltré la police et la magistrature pour pouvoir transgresser dans l’impunité. Loin de moi l’idée que tous les francs maçons sont des délinquants mais cela existe.

    Je le sais de mes expériences de la justice et des écritures codifiées de mes adversaires et même de l’un de mes propres avocats qui m’a trahi.

    J’ai dû apprendre à décrypter des chiffres qui n’avait rien à faire dans les écritures remises aux juges et qui étaient en fait des codes.

    Notamment le chiffre 11 qui est un appel à la transgression en FM ( aller au delà du décalogue et de des 10 sephiroths de l’arbre de vie, l’un des fondements de la Kabbale censé représenter l’homme et l’univers tels que créés par Dieu.)

    J’ai même trouvé dans des écritures déposées devant la Cour de cassation et en plein milieu d’une phrase 3 points d’interrogation en gras et en italique. Je vous laisse ??? imaginer à quoi cela ressemble.

    J’ai appris plus tard que cela signifiait 666. Je comprends mieux dès lors le pentagramme qui figure souvent derrière les allocutions de Macron.

    La transgression leur permet de joindre l’utile à l’agréable, c’est leur drogue la plus puissante.

    J’aime

    1. Je partage votre prolongement à la fois par expérience mais aussi par analyse logique.

      L’un des ressorts de ceux que je considère comme mes ennemis est la sacralisation; ils se débrouillent pour être sacralisés; c’est à dire que l’on n’a pas le droit de les attaquer, c’est mal vu, y compris par le public qui est pourtant victime de leurs agissements.

      On ne peut ni les critiquer, ni les démonter. Ils se mettent, le système les met hors de portée.

      C’est le tour de force de ces gens, réussir avec le temps à se rendre inattaquables, inconnaissables ainsi de jouir dans les combats d’une totale impunité.

      Personne n’ose se déclarer leur ennemi, et ce que je tente de faire c’est de les désacraliser , de faire en sorte que, eux aussi puissent recevoir des coups.

      j’ai la chance d’avoir suivie le conseil de Michel Baroin qui fut mon ami et mon protecteur à mes débuts dans la jungle : « si tu veux tuer les enfants du tigre, me disait il, il faut aller dans la tanière du tigre ».

      J’ai la chance si on peut dire d’avoir une expérience et un entregent exceptionnels qui à la fois me permettent d’avoir des expériences historiques que personne ne peut contester mais aussi des soutiens … bon gré, mal gré.

      Je soutiens qu’il faut oser , il faut oser dire que l’Etat n’existe pas , que ce sont des hommes et des femmes avec des vices et des interêts, que la politique n’existe pas que ce sont des hommes et des femmes faibles et souvent vicieux, , que le Capital n’existe pas , que ce sont des personnes et des familles etc et que si ces personnes exercent leurs atouts et leur pouvoirs personnels alors on peut , on doit leur rentrer dedans;

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s