L’année ou la spéculation s’est déchainée tous azimuts. Un bilan authentiquement désastreux.

Le Covid s’est déchaîné. La vaccination a été un échec, elle n’a pas permis la normalisation de la situation comme il avait été promis.

Le seul argument des autorités est: cela aurait pu être pire!

Aux Etats Unis, avec l’espoir de vaccins peu ont anticipé une tragédie de plus de 475 000 décès de Covid (au-delà de 2020). Alors que l’année touche à sa fin, nous sommes choqués par les nouveaux cas quotidiens dépassant les 500 000 – et les deux millions pour la semaine. 

À l’échelle mondiale, les cas quotidiens dépassent les deux millions.

L’inflation monétaire s’est déchaînée. 

l’inflation des prix des biens et s ervices s’est déchainée

L’inflation, sur l’énergie est complètement sauvage. 

La masse de dettes explose tous azimuts.

Plus insidieusement, le mal-investissement et les inégalités sont devenus criants . 

Partout la confiance s’est effondrée.

Tel est le bilan de cette année

12 décembre – Wall Street Journal:

« Une vague historique de liquidités a déferlé sur les fonds négociés en bourse, incitant les gestionnaires d’actifs à lancer de nouvelles stratégies de trading qui pourraient être annulées par un ralentissement du marché. Les entrées de cette année dans les ETF dans le monde ont franchi la barre des 1 000 milliards de dollars pour la première fois fin novembre, dépassant le total de 735,7 milliards de dollars de l’année dernière, selon les données de Morningstar Inc.. Cette vague d’argent, ainsi que la hausse des marchés, ont poussé les actifs mondiaux des ETF à près de 9,5 trillions de dollars, soit plus du double de la position du secteur à la fin de 2018. La majeure partie de cet argent a été investie dans des fonds américains à faible coût qui suivent les indices gérés par Vanguard. Group, BlackRock Inc. et State Street Corp., qui contrôlent ensemble plus des trois quarts de tous les actifs des ETF américains.

Une semaine encore en fanfare:

Le S&P500 a monté de 0,9 % (hausse de 26,9 % en 2021).

Le Dow a gagné 1,1 % (en hausse de 18,7 % sur l’année).  restera comme une année ou la speculation s’est dehainée tus azimuts.

la speculation s’esnt engoufrée dans tous les recoins , partout ou il ya vait de l’argent facile aggne r

Les Utilities ont bondi de 2,7% (+14,6%). 

Les banques ont ajouté 0,7% (en hausse de 35,0%), tandis que les courtiers ont glissé de 0,4% (en hausse de 28,9%). 

Les Transports progressent de 1,8 % (+ 31,8 % sur l’année). 

Le S&P 400 des Midcaps a bondi de 1,7% (en hausse de 23,2%) et les Small Cap du Russell 2000 a ajouté 0,2% (en hausse de 13,7%). 

Le Nasdaq100 a peu évolué (en hausse de 26,6%). 

Les Semi-conducteurs progressent de 0,4% (+41,2%). 

Les Biotechs reculent de 2,3% (-3,8%). 

Avec un lingot gagnant 12 $, l’indice des mines d »or HUI a augmenté de 2,0 % (en baisse de 13,6 %).

Les taux des bons du Trésor à trois mois ont terminé l’année à 0,03 %. Les rendements des obligations d’État à deux ans ont augmenté de quatre points de base à 0,73 % (en hausse de 61 points de base en 2021). 

Les rendements des bons du Trésor à cinq ans ont augmenté de deux points de base à 1,26% (en hausse de 90 points de base). 

Les rendements des bons du Trésor à dix ans ont augmenté de deux points de base à 1,51 % (en hausse de 60 points de base). 

Les rendements des obligations longues sont restés inchangés à 1,90 % (en hausse de 26 pb). 

Les rendements des MBS de référence Fannie Mae ont glissé de deux points de base à 2,07 % (en hausse de 73 points de base).

Les taux grecs à 10 ans ont peu varié à 1,32% (en hausse de 69 pb en 2021). 

Les rendements portugais à dix ans ont augmenté de six points de base à 0,47% (en hausse de 44 points de base). Les taux italiens à 10 ans ont gagné 6 pb à 1,17 % (en hausse de 63 pb). Les rendements espagnols à 10 ans ont augmenté de six points de base à 0,57 % (en hausse de 52 points de base). 

Les rendements du Bund allemand ont bondi de sept points de base à – 0,18 % (en hausse de 39 points de base). Les taux français ont bondi de 8 pb à 0,20 % (+ 54 pb). L’écart entre les obligations françaises et allemandes à 10 ans s’est élargi de 1 pb à 38 points de base. 

Les rendements des gilts britanniques à 10 ans ont gagné cinq points de base à 0,97 % (en hausse de 77 points de base). L’indice boursier britannique FTSE a augmenté de 0,2% (en hausse de 14,3% en 2021).

L’indice Nikkei Equities du Japon a peu varié (en hausse de 4,9 % en 2021). Les rendements japonais à 10 ans « JGB » sont restés inchangés à 0,07 % (en hausse de 5 pb en 2021). 

Le CAC40 français a gagné 0,9% (en hausse de 28,9%). 

L’indice des actions allemandes DAX a augmenté de 0,8% (hausse de 15,8%). 

L’indice espagnol des actions IBEX 35 a bondi de 1,8% (+7,9%). 

L’indice italien FTSE MIB a augmenté de 1,2% (+23,0%). 

Les actions des marchés émergents étaient mitigées. 

L’indice Bovespa du Brésil est resté à peu près inchangé (en baisse de 11,9%), tandis que le Bolsa du Mexique a augmenté de 0,8% (en hausse de 20,9%). 

L’indice Kospi de la Corée du Sud a chuté de 1,2 % (en hausse de 3,6 %). 

L’indice indien des actions Sensex a bondi de 2,0 % (en hausse de 22,0 %). 

La bourse chinoise de Shanghai a augmenté de 0,6% (en hausse de 4,8%). 

L’indice turc Borsa Istanbul National 100 a chuté de 1,8 % (en hausse de 25,8 %). 

L’indice des actions russes MICEX s’est apprécié de 2,3% (+15,1%).

Les fonds d’obligations de qualité ont enregistré des entrées de 2,218 milliards de dollars, et les fonds d’obligations junk ont ​​affiché des flux positifs de 1,722 milliard de dollars (de Lipper).

Le crédit de la Réserve fédérale a peu changé la semaine dernière à un record de 8,742 trillions. Au cours des 120 dernières semaines, le credit de la Fed a augmenté de 5,015 TRILLIONS , soit 135 %. 

Le crédit de la Fed a gonflé 5 931 milliards de dollars, ou 211 %, au cours des 477 dernières semaines. 

Ailleurs, les avoirs de la Fed pour les propriétaires étrangers de valeurs du Trésor et de la dette des agences ont chuté de 12,3 milliards de dollars la semaine dernière pour atteindre un plus bas de 14 mois à 3,413 TN. 

Les « avoirs en dépôt » ont baissé de 78 milliards de dollars, ou 2,2%, en glissement annuel.

Les actifs totaux des fonds du marché monétaire ont bondi de 39 milliards de dollars pour atteindre un sommet de 4,7 trillions en 18 mois. Le total des fonds monétaires a augmenté de 408 milliards de dollars en glissement annuel, soit 9,5%.

Le total du papier commercial a augmenté de 4,4 milliards de dollars pour atteindre 1,087 TN. Le CP a augmenté de 66,7 milliards de dollars, ou 6,5%, pour l’année.

Les taux hypothécaires fixes à 30 ans de Freddie Mac ont augmenté de six points de base à 3,11% (en hausse de 44 points de base en glissement annuel). Les taux à 15 ans ont augmenté de trois points de base à 2,33 % (en hausse de 16 points de base). 

Les taux ARM hybrides à cinq ans ont gagné quatre points de base à 2,41% (en baisse de 30 points de base). L’enquête de Bankrate sur les coûts des emprunts hypothécaires jumbo avait des taux fixes à 30 ans en hausse de cinq points de base à 3,23 % (en hausse de 33 points de base).

Sur les devises :

Sur la semaine, l’indice DXY du dollar américain a glissé de 0,4% à 95,67 (en hausse de 6,4% en 2021). 

Pour la semaine à la hausse, le real brésilien a augmenté de 1,8 % (en baisse de 6,8 %), le dollar canadien de 1,4 % (en hausse de 0,7 %), la livre sterling de 1,1 % (en baisse de 1,0 %), la couronne suédoise de 0,8 % (en baisse de 9,1 % ), le dollar de Singapour 0,7% (en baisse de 2,0%), le franc suisse de 0,7% (en baisse de 3,0%), le dollar australien de 0,6% (en baisse de 5,6%), la couronne norvégienne de 0,5% (en baisse de 2,7%), le peso mexicain de 0,5 % (-3,0%), l’euro 0,5% (-6,9%) et le dollar néo-zélandais 0,1% (-5,0%). 

Pour la semaine à la baisse, le rand sud-africain a perdu 2,5% (en baisse de 7,8%), le yen japonais de 0,6% (en baisse de 10,3%) et le won sud-coréen de 0,2% (en baisse de 8,6%). 

Le renminbi chinois a augmenté de 0,18 % par rapport au dollar (+ 2,69 %).

Pour 2021, la livre turque a baissé de 44,1 %, le peso argentin de 18,1 %, le peso chilien 16,5 %, le peso colombien de 15,9 %, le baht thaïlandais de 10,3 %, le péruvien a vendu 9,6 %, le sud coran a gagné 8,6 %, le leu roumain 8,6%, le forint hongrois 8,5%, le zloty polonais 7,5%, le lev bulgare 6,8%, le peso philippin 5,8%, le ringgit malais 3,5%, la couronne tchèque 1,9%, la roupie indienne 1,7%, la roupie indonésienne 1,4% et le dollar de Hong Kong 0,6%.

Sur les matières premières :

L’indice Bloomberg Commodities a ajouté 0,3% (en hausse de 27,1% en 2021). 

L’or au comptant a gagné 0,7% à 1 829 $ (en baisse de 3,7%). 

L’argent a augmenté de 1,3% à 23,31 $ (en baisse de 11,7%). 

Le brut WTI a augmenté de 1,42 $ à 75,21 $ (en hausse de 55 %). 

L’essence a augmenté de 1,0 % (en hausse de 58 %) et le gaz naturel a bondi de 2,8 % (en hausse de 47 %). 

Le cuivre a augmenté de 1,6 % (en hausse de 27 %). Le blé a baissé de 5,4 % (en hausse de 20 %) et le maïs de 2,1 % (en hausse de 23 %). Bitcoin a coulé 4 690 $, ou 9,2 %, cette semaine à 46 370 $ (en hausse de 60 %).

Sur le coronavirus :

29 décembre – Reuters :

« Les infections mondiales au COVID-19 ont atteint un niveau record au cours des sept derniers jours… économies fragiles. Près de 900 000 cas ont été détectés en moyenne chaque jour dans le monde entre le 22 et le 28 décembre, avec une myriade de pays enregistrant de nouveaux records historiques… Bien que des études aient suggéré que l’Omicron est moins mortel que certaines variantes précédentes, le grand nombre de personnes testées positives signifient que les hôpitaux de certains pays pourraient bientôt être débordés, tandis que les entreprises pourraient avoir du mal à continuer à fonctionner à cause de la mise en quarantaine des travailleurs. 

30 décembre – New York Times : 

« Avec une charge de travail près du double de celle des pires jours de l’hiver dernier, les États-Unis ont battu leur record de nouveaux cas quotidiens de coronavirus, un jalon qui pourrait encore ne pas décrire le véritable bilan du delta et les variantes Omicron car les tests ont ralenti pendant les vacances. 

Alors qu’une deuxième année de vie avec la pandémie touchait à sa fin, le nouveau total quotidien de cas a dépassé 488 000 mercredi… La moyenne de sept jours de nouveaux cas quotidiens de mercredi, 301 000, était également un record, contre 267 000 la veille… la semaine dernière, plus de deux millions de cas ont été signalés à l’échelle nationale, et 15 États et territoires ont signalé plus de cas qu’au cours de toute autre période de sept jours.

30 décembre – Reuters:

« En quelques semaines, la variante Omicron a provoqué des milliers de nouvelles hospitalisations liées au COVID-19 chez les enfants américains, soulevant de nouvelles inquiétudes quant à la situation des nombreux Américains non vaccinés de moins de 18 ans. dans la nouvelle vague. Le nombre moyen d’hospitalisations quotidiennes d’enfants sur sept jours entre le 21 et le 27 décembre a augmenté de plus de 58% à l’échelle nationale la semaine dernière pour atteindre 334, contre environ 19% pour tous les groupes d’âge… »

29 décembre – Bloomberg :

« Le gouverneur de l’Ohio, Mike DeWine, déploie 1 250 membres supplémentaires de la Garde nationale pour aider les hôpitaux du nord de l’Ohio incapables de faire face à une pénurie de personnel au milieu des hospitalisations record de Covid-19. La clinique de Cleveland… a perdu 2 700 employés, soit environ 10 % de ses effectifs médicaux, en raison des quarantaines… Et le personnel restant doit s’occuper de plus de patients que jamais. La clinique de Cleveland effectue environ 2 000 tests par jour, et 30 % de ces tests reviennent positifs… Le taux de positivité pour l’ensemble de l’État avoisinait les 25 % mercredi… »

26 décembre – Bloomberg :

« Le coronavirus qui cause Covid-19 peut se propager en quelques jours des voies respiratoires au cœur, au cerveau et à presque tous les systèmes organiques du corps, où il peut persister pendant des mois, selon une étude. Dans ce qu’ils décrivent comme l’analyse la plus complète à ce jour de la distribution et de la persistance du virus SRAS-CoV-2 dans le corps et le cerveau, des scientifiques des National Institutes of Health des États-Unis ont déclaré avoir découvert que l’agent pathogène était capable de se répliquer dans les cellules humaines bien au-delà. les voies respiratoires. Les résultats… indiquent que la clairance virale retardée est un contributeur potentiel aux symptômes persistants qui affligent les soi-disant longues victimes de Covid. »

28 décembre – Financial Times :

« Une forte augmentation des absences du personnel du NHS en raison du coronavirus risque de retarder les soins aux patients, ont averti les responsables de la santé, alors que le nombre d’hospitalisations en Angleterre a atteint un sommet de neuf mois. Les chiffres du gouvernement montrent qu’un nombre record de 129 471 personnes ont été testées positives pour Covid-19 en Angleterre et au Pays de Galles mardi. 

Pendant ce temps, les données du NHS England ont montré qu’un total de 9 546 personnes étaient hospitalisées à travers l’Angleterre avec Covid le 28 décembre, une augmentation de 38% par rapport à la semaine précédente et le chiffre le plus élevé depuis le 3 mars. »

27 décembre – Daily Mail :

« La variante Omicron déclenche un verrouillage de facto dans certaines parties du pays alors que des dizaines d’entreprises ferment d’elles-mêmes en raison de manque de personnel, ce qui soulève des inquiétudes quant à l’impact sur les petites entreprises après près de deux ans de perturbations. 

Peut-être conscients que le public américain a peu d’appétit pour de nouvelles restrictions gouvernementales, les dirigeants élus évitent les fermetures obligatoires dans la vague Omicron. 

Néanmoins, à New York, où Omicron a frappé tôt et durement, de nombreux restaurants et bars ont fermé leurs portes après des épidémies ou une exposition du personnel, et alors que les clients annulent leurs réservations par peur du virus. »

27 décembre – Reuters :

« Les autorités sanitaires américaines… ont raccourci le temps d’isolement recommandé pour les Américains présentant des cas asymptomatiques de COVID-19 à cinq jours par rapport à la précédente directive de 10 jours. Les Centers for Disease Control and Prevention ont également déclaré que les personnes asymptomatiques après l’isolement devraient suivre pendant cinq jours le port d’un masque lorsqu’elles sont entourées d’autres personnes. »

30 décembre – CNN :

« Les annulations de vols des compagnies aériennes augmentent jeudi pour un septième jour consécutif et menacent de supprimer les vols de retour du week-end pour les voyageurs en vacances. Les transporteurs ont annulé plus de 1 000 vols américains jeudi et en ont déjà annulé 500 par rapport à l’horaire de vendredi, selon… FlightAware. Au total, FlightAware a enregistré plus de 8 500 annulations de vols aux États-Unis depuis la veille de Noël, les voyages de vacances sont entrés en collision avec un pic de cas de coronavirus parmi les travailleurs de l’industrie et des problèmes météorologiques. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s