Quelque chose devait être fait pour rappeler aux masses qui commande.

Au cours de la dernière décennie ou peut-être des deux dernières décennies, nous avons assisté à la disparition progressive de l’ordre ancien et à l’émergence d’un nouvel ordre très prometteur pour la liberté, pour l’autonomisation des individus et de toutes les classes sociales.

Ceci se dessinait de nouvelles manières que nous n’avions pas connues auparavant.

Pensez à ce que tout cela signifie pour l’ordre ancien. Cela signifie une perte massive de pouvoir et de profit. 

Cela signifie la transformation de la relation entre l’individu et l’État, ainsi que le rôle des médias que nous consommons, de l’argent que nous utilisons, des règles auxquelles nous obéissons, la façon dont nos enfants sont éduqués, les entreprises avec lesquelles nous commerçons, etc.

En d’autres termes, la classe dirigeante – un grand terme mais qui décrit quelque chose de très réel – a été confrontée à la menace la plus grande et la plus perturbatrice depuis des générations ou peut-être depuis de nombreux siècles. La menace de perdre son controle sur nous.

Tel était l’état du monde en 2019. Il ne s’agissait pas seulement de Trump, mais il symbolisait la possibilité d’un changement radical, même aux plus hauts niveaux. Le point principal est que Trump n’a jamais été l’un «d’entre eux»; en fait, il les détestait « eux ».

Pour toutes ces personnes, il n’était pas censé être président et pourtant il était là, tweetant et ne respectant aucun protocole et se comportant généralement comme un électron libre . 

Et sa présidence a coïncidé avec une agitation croissante de la population.

« Tais-toi et obéis! »

Quelque chose devait être fait. Quelque chose d’énorme. 

Quelque chose devait arriver pour rappeler aux masses indisciplinées qui est précisément le responsable, qui commande. 

Par conséquent, les groupes d’intérêts les plus puissants qui devaient perdre dans l’ordre nouvellement décentralisé du futur ont décidé d’agir. Ils ont décidé de réaffirmer leur pouvoir d’une manière qui ferait le choc et inspirerait la crainte. 

Ils ont dû convaincre le président qui a succédé à Trump de les suivre et ils ont finalement réussi.

Le résultat a été ce que nous avons vécu pendant 22 mois. Ces 22 mois n’ont été rien de moins qu’une démonstration de puissance et de contrôle. 

Nous avons tous été traumatisés d’une manière que nous n’aurions jamais imaginé possible. 

Nos lieux de travail ont été perturbés ou fermés. 

Ils ont réussi à mettre fin à la liberté religieuse pendant un certain temps. 

Les libertés que nous croyons tous avoir et qui grandissaient de jour en jour ont été bloquées de façon dramatique et stupéfiante.

Nous sommes « passés au Moyen Âge » exactement comme le New York Times l’ a demandé le 28 février 2020.

Qui est en charge? 

Au printemps 2020, toute la classe dirigeante a crié à l’unisson, pas seulement ici, mais partout dans le monde : Nous sommes les MAITRES !

Je ne veux pas dire qu’il y avait un « complot » dans un sens grossier. Je ne crois pas qu’il y en ait eu un. Il y avait un rapprochement d’intérêts, une convergence objective et cela était né de leur peur et de leur frustration que le monde changeait trop rapidement et que les mauvaises personnes allaient atterrir au sommet.

L’impulsion réactionnaire

Rétrospectivement, il semblait évident que la grande décentralisation, la grande libération ne pouvait pas être un atterrissage en douceur de l’ordre ancien. Il devait y avoir , des bosses/cahots/chaos le long de la route. C’est précisément ce qu’ils ont créé et ce qui nous est arrivé.

Les blocages et les mandats ont finalement découlé d’impulsions réactionnaires, les mêmes que nous avons vues dans l’histoire lorsque la royauté et les établissements religieux ont entrepris en vain d’écraser la montée du libéralisme.

Mais il y a juste un problème majeur avec tout cela : les réactionnaires n’ont pas réellement atteint leurs objectifs.

Si vous pensez que l’objectif était de « reprendre le pouvoir », il l’ont fait, même si ce n’est que temporairement. Mais ce n’est pas comme ça qu’ils l’ont conçu. Ils ont dit qu’ils arrêteraient et écraseraient un virus et que tous vos sacrifices en valaient la peine, car sinon vous mourriez ou votre vie serait détruite.

Ce programme, cette propagande, a été un énorme flop. C’est l’histoire d’un échec colossal.

En d’autres termes, tout cela est maintenant exposé au mieux comme une erreur massive et au pire un total mensonge.

Les élites ont gagné …notre méfiance

Le mensonge a des conséquences. Lorsque vous êtes découvert, les gens ne vous croient plus dans le futur. C’est la situation à laquelle sont actuellement confrontés Big Tech, Big Media, Big Government, Big Pharma et tout le teste . 

Ils affichent leur puissance mais ils n’affichent pas leur intelligence et ils n’ont pas mérité notre confiance. C’est plutôt l’inverse.

Les graines de la révolte ont été profondément plantées et c’est pourquoi elles poussent si puissamment maintenant. 

L’objectif principal pour les peuples sera de relancer le moteur du progrès à ce qu’il était il y a seulement deux ans, à la poussée en faveur du paradigme de la décentralisation.

La technologie qui poussait ce paradigme est non seulement toujours avec nous, mais elle a été testée et considérablement avancée pendant les confinements et les mandats. 

Nous avons plus d’outils que jamais pour affronter et finalement vaincre la classe dirigeante qui a pris tant de pouvoir en deux ans.

Alors oui, nous avons vécu un énorme revers, poussé par des éléments réactionnaires au sein de la classe dirigeante, mais c’était probablement nécessaire pour préparera l’avenir : une réaction contre la réaction et de nouvelles avancées vers une nouvelle étape de progrès. Un Cycle dans les cycles.

Les forces de centralisation ont gagné une bataille sur le terrain, et accmpli un beau parcours , mais les forces de décentralisation se battent à nouveau avec de bonnes chances de retrouver le fil des progrès antérieurs.

C’est un vrai progrès. Mais la bataille est loin d’être gagnée.

Salutations,

Jeffrey Tucker

2 réflexions sur “Quelque chose devait être fait pour rappeler aux masses qui commande.

  1. Mr Bertez,
    Tout ce scénario n’a de cesse de me rappeler la fameuse méthode de la stratégie du choc (cf. Naomie klein), avec sa mise en place pour annihiler et réécrire l’histoire du Chili de Salvador Allende (manuel du kubark, document déclassifié de la cia).
    On y voit clairement par ailleurs du Hannah arendt qui lorsqu’elle dit ce qui suit :

    “Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut pas se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et, avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez”

    Protocole qui a été suivi à la lettre par l’ensemble des pieds nickel doublés d’ oints du seigneur au pouvoir.

    Le minimum syndical pour se forger un système de défense qui dépasse la résistance du carton serait au moins de lire « Petit cours d’autodéfense intellectuelle » Écrit par Normand BaillargeonNormand Baillargeon, à compléter par Tv Lobotomie de M. Desmurget, ensuite une fois le cerveau libéré après lecture de mr Idriss Aberkane ( libérez votre cerveau ) on peut suivre le lapin blanc au fond du gouffre!
    Apres ces quelques lectures introductives intéressantes il faut creuser du côté de la psychologie pour comprendre et cerner le mode de fonctionnement de la psychologie/psyché humaine ! ( neuro esclave est une lecture salvatrice ainsi que la psychologie des foules de Lebon)

    Ainsi paré il n’a pas été difficile pour les esprits affûtés et ancrés au niveau spirituel, qui vient en opposition avec le marketing à propos du nouvel ordre séculaire ( mondain/ matérialiste) de discerner et de trier le bon grain de l’ivraie dans ce qui ressemble plus à une pièce de théâtre aux jeux d’acteurs plus que médiocre mais qui prennent un malin plaisir à se délecter des malheurs des autres.

    Aucune âme n’échappera à la mort n’en déplaise à mr l. Alexandre , dans ce café géant dans lequel nous consommons tous , peu savent qu’il n y a pas de menu ! Ils leurs sera uniquement servie ce qu’ils méritent.
    Tic-tac tic-tac… chaque seconde qui passe nous rapproche du jugement providentiel.
    A chacun de sauver son âme.

    J’aime

  2. Je me demande dans quel monde vit l’auteur de ce texte qui me parait bien trop optimiste et ne tient pas compte du travail effectué sur les cerveaux pendant les décennies qui ont précédé le COVID.

    On ne peut pas comprendre que le gens se soient si facilement soumis à une expérience à grande échelle et aient accepté des reculs de liberté sans précédents si on intègre pas ce paramètre.

    Je crois au contraire que c’est une victoire pour l’oligarchie qui sait maintenant à quel point les échines sont souples en occident.

    Je le dis en espérant me tromper mais la révolte des vaccinés n’est pas pour demain.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s