Le Grand Bluff. L’orthodoxie Canada Dry. La bourse refuse de capituler.

Commencez par lire cet article pour assimiler celui qui se trouve ci dessous..

J’aurai tendance à être péremptoire, voire à abandonner toute prudence en qualifiant la situation actuelle par le titre :

Le grand bluff!

Je suis frappé par la multiplication d’articles et de déclarations qui visent à nous faire croire que c’est la fin d ‘une époque.

Cette prolifération a quelque chose de louche car des gens compétents et critiques y participent sans nuance. Comme si ils étaient stupides.

Je dirai même un peu lourdement.

Bien sur au premier rang il y a les grandes banques américaines complices naturelles de la Fed, elles surenchérissent sur ce thème de la fin d ‘une époque et sur le nombre de hausses de taux auxquelles il faut se préparer. Certaines vont jusqu’à 7!

Mais il y a plus.

Ainsi on peut lire un texte de RAGHURAM G. RAJAN extrêmement louche sous cet aspect.

Il est offert sous le titre lui aussi très péremptoire:

The end of free lunch economics, dans Project Syndicate

Diable, ce serait la fin de l’économie du « repas gratuit », la fin du fameux système dans lequel on rase gratis! Bref la fin du régime de l’inflationnisme et de la dette à gogo, en veux-tu en voila?

https://www.project-syndicate.org/commentary/end-of-free-lunch-economics-by-raghuram-rajan-2022-01

La fin de l’économie du « déjeuner gratuit »

Raghuram G. Rajan, ancien gouverneur de la Reserve Bank of India, est professeur de finance à la Booth School of Business de l’Université de Chicago.Q

Quand on analyse l’article on s’aperçoit qu’il est déceptif, il ne démontre pas que c’est la fin du système du free lunch, non il constitue un plaidoyer en faveur de cette fin.

Et si Rajan se fend d’un plaidoyer en faveur de la fin du free lunch c’est précisément parce que ce n’est pas la fin. La fin du free lunch est tout sauf acquise!

Rajan explique que l’inflationnisme du free lunch est un laxisme , les autorités n’ont plus le courage de faire mal en étant rigoureuses et orthodoxes. Elles suivent la pente de la facilité car elles n’osent plus retirer le bol de punch euphorisant.

Pourquoi n’osent elles plus prendre cette décision? Parce que les sociétés sont éclatées, disloquées, les consensus sont fracassés et elles n’autorisent plus de décision douloureuse.

Comme on ne peut pas revenir a l’orthodoxie , il faut en agiter le mythe, l’ambiance, on va faire de l’orthodoxie en Canada Dry.

Et les plus grands, les plus crédibles participent à l’opération .

Car Rajan est un grand , un vrai grand, savez vous qu’il est l’un des vrais 12 économistes à avoir pressenti publiquement la crise de 2008? Pas en bidon comme beaucoup, mais en clair et circonstancié.

Ah les braves gens!

Retenez bien: nous sommes dans une opération de grande Com mondiale, dans un spectacle, on va nous jouer l’air de l’orthodoxie tout en n’en prenant pas le risque.

Le Grand Bluff

Il est évident que l’imaginaire boursier est convoqué, il va falloir frapper les esprits, donner un aspect spectaculaire à ce Grand Bluff.

Faudra-t-il frapper trop fort pour casser l’humeur, le climat ? C’est possible, rien n’est écrit car le public qui participe à la grande fête inflationniste n’a pas envie de lâcher prise tout de suite, il résiste, il s’accroche le bougre , il refuse de capituler.

Le phénomène majeur, la « search for yield »: la concurrence que se font les détenteurs de capitaux pour essayer d’avoir un rendement continue. Comme le dit Hussman il y a encore 6 trillions de dettes dont le taux nominal est négatifs.

Ci dessous, regardez le niveau de masse monétaire de base en regard du GDP!

Image

[Yahoo/Bloomberg] Stocks Climb, Equity Futures Mixed Amid Tech Rally: Markets Wrap

[Reuters] Oil edges higher on tight supply and post-pandemic recovery

[Yahoo/Bloomberg] U.S. Receives Russian Response on De-Escalation: Ukraine Update

[Yahoo/Bloomberg] Australia Scraps Bond Buying, Remains Patient on Cash Rate

[Bloomberg] Stock Market Chaos Revved Up by Options Dealers Rushing to Hedge

[Bloomberg] China’s Local Governments Are at Risk of a Puerto Rico Moment

[FT] Closed China: why Xi Jinping is sticking with his zero-Covid policy

[FT] Resignation of Peronist leader triggers crisis over Argentina’s $44.5bn IMF deal

[Reuters] Global stocks trade higher at the end of a volatile month

[Yahoo/Bloomberg] Fed Officials Stress Not Jamming Brakes on Economy as Hikes Loom

[Reuters] Fed sees March rate hike, but no roadmap after that

[CNBC] Federal Reserve’s Barkin says businesses would welcome higher interest rates

[AP] Russia, US exchange harsh words over Ukraine at UN

[Yahoo/Bloomberg] Shrinking U.S. Cattle Herd Means No Relief for Soaring Beef

[Yahoo/Bloomberg] Gold Dealmaking Is Set to Take Off Along With Prices, Gold Royalty’s Garofalo Says

[CNN] George Soros warns China is facing an economic crisis

[Reuters] Lebanon plan sees 93% currency slide, turns bulk of FX deposits to pounds

[Bloomberg] U.S. Treasury Lifts Quarterly Borrowing Estimate to $729 Billion

[Bloomberg] Omicron Dashes China’s Hopes of Winter Olympics Boosting Economy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s