Poutine en Chine, une déclaration qui va loin.

Selon  le Kremlin, 16 accords au total dans divers domaines de coopération ont été conclus lors de la réunion avec Xi Jinping. 

Ceux-ci couvraient le commerce, la technologie et les relations énergétiques.

Coïncidant avec le jour de l’ouverture des Jeux olympiques d’hiver à Pékin, une partie de l’objectif de la réunion de haut niveau était sans aucun doute conçue pour avoir une diffusion maximum.. 

Poutine a également écrit un  article  pour le journal du Parti communiste chinois (PCC) Xinhua dans lequel il a célébré la relation croissante entre Moscou et Pékin.

« Nos pays jouent un rôle stabilisateur important dans l’environnement international difficile d’aujourd’hui, en promouvant une plus grande démocratie dans le système des relations internationales pour le rendre plus équitable et inclusif« , a déclaré Poutine. 

Le président russe a poursuivi en expliquant que l’un des principaux moyens d’atteindre cet objectif est de soutenir la Charte des Nations Unies.

Une  déclaration conjointe publiée  par les deux pays à la suite du sommet Poutine-Xi à Pékin est allée plus loin elle stipule que:  

Moscou et Pékin cherchent à « protéger l’architecture internationale dirigée par les Nations Unies et l’ordre mondial fondé sur le droit international, qu’ils recherchent une véritable multipolarité avec les Nations Unies et son Conseil de sécurité lequel doit jouer un rôle central et de coordination ».

Ces déclarations mettent l’accent sur le fait que Poutine continue de voir l’ONU comme le principal organe par lequel  la Russie  est en mesure de maintenir son influence internationale. 

Citant l’importance du Conseil de sécurité de l’ONU (CSNU), au sein duquel la Russie et  la Chine  siègent en permanence, Poutine renforce la primauté de la « démocratisation des relations internationales ».

Ce dernier point est vraiment d’une importance cruciale pour des acteurs tels que Poutine et Xi. 

L’ONU assure que la Russie a autant de pouvoir que les États-Unis ou ses alliés occidentaux, surtout compte tenu de son veto crucial au Conseil de sécurité. 

En s’alliant avec un autre membre du CSNU, la Chine, les deux ont une influence significative sur la prise de décision internationale.

En se référant à l’ONU, Poutine souhaite s’appuyer sur une organisation multilatérale neutre dans laquelle chaque pays a un statut égal, plutôt que sur des institutions dirigées par l’Occident telles que l’OTAN.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s