2022 année charnière de la Bulle.

La dynamique des bulles est non connue.

Certes il y a eu des bulles dans le passé, mais jamais une bulle n’a été poussée à son extrême par des autorités conscientes de ce qu’elles faisaient.

Car l’originalité de la situation bullaire présente est qu’elle est voulue, pilotée, instrumentalisée et non subie passivement.

La bulle sert à financer le beurre et les canons.

C’est volontairement que depuis 2008 comme l’a dit Lawrence Summers, on fait plus de tout ce qui a conduit à la crise.

Les risques augmentent de façon exponentielle au fil du temps. Mais l’apprentissage/l’habilité des autorités augmente également tandis que le public s’habitue à l’anormalité, il apprend lui aussi à faire avec et à profiter de la situation bullaire;

C’est tout un système déséquilibré de haut en bas et en profondeur qui s’est mis en place pour fournir une apparence d’adaptation.

Néanmoins 2022 est/sera une année charnière pour cette période de bulle historique de plusieurs décennies

Sur plusieurs fronts, les choses se sont accélérées. 

Au cours des neuf trimestres commençant au troisième trimestre 2019, l’encours de la dette du Trésor américain a augmenté de 6,4 trillions , soit de 36 ​​%, pour atteindre un record de 24,3 trillions . 

Depuis septembre 2019, la dette non financière du système américain a augmenté d’un montant sans précédent de 10,4 trillions , soit 20 %. 

Les actifs du bilan, -je vous rappelle que la Fed est une banque!- de la Réserve fédérale ont bondi de 5,14 000 000 $ en 127 semaines pour atteindre 8 911 000 000 $, après avoir été multipliés par près de 10 depuis 2007.

En Chine, le financement global a bondi de 12,4 trillions depuis juillet 2019, ou 33 %, pour dépasser 50 trillions. Depuis 2007, les actifs des banques chinoises sont passés de 6,9 000 000 $ à 54,3 000 000 $, soit une croissance + de 684 %. L’offre de «monnaie» M2 de la Chine a gonflé de 7,54 trillions , ou 25%, depuis septembre 2019 pour atteindre un record de 38,3 trillions.

Dirigé par les États-Unis et la Chine, le monde entier a succombé au virus du crédit . 

L’excès de « dopage » de fin de cycle a maintenu une myriade de bulles, mais à un coût énorme:

-bulles spéculatives sur les valeurs mobilières

-mal-investissement incontrôlable. 

-inadaptation structurelle était profonde et généralisée

-inegalités colossales internes et externes

-disparition des consensus domestiques et globaux

La nouveauté qui me fait dire que 2022 sera une année charnière c’est la dynamique inflationniste qui est sortie de son cantonnement dans les marchés d’actifs et qui a débordé sur les prix à la consommation et à la production. 

Le CPI américain a dépassé 7 % pour la première fois depuis 1982.

La Chine est dans la phase initiale d’un effondrement historique de l’immobilier;

L’Europe est coincée dans un élargissement de ses divergences qui menace non seulement l’euro mais aussi son système bancaire .

Le second élément qui fait penser a une année 2022 charnière, c’est la montée des risques géopolitiques.

La Chine a considérablement accru sa pression sur Taïwan, tout en s’efforçant de renforcer sa domination en mer de Chine méridionale. 

La Russie aurait massé une force de 190 000 hommes autour de l’Ukraine, ce qui constitue la plus grande mobilisation militaire européenne depuis la Seconde Guerre mondiale. 

La Chine et la Russie réagissent de manière agressive à la volonté evidente des Etats Unis de maintenir son hégémonie impériale malgré son affaiblissement relatif.

Les Etats unis sont profondément divisés, polarisés, clivés au point que popularité de Biden est deja dans les plus bas. Cause ou conséquence, Biden pense ou essaie de faire croire que Poutine a « pris la décision » d’envahir l’Ukraine. 

La situation dans l’est de l’Ukraine se détériore rapidement. Explosion d’une voiture dans un bâtiment gouvernemental. Gazoducs bombardés. Imagerie satellite montrant un positionnement militaire russe agressif le long de la frontière ukrainienne – en Russie, en Biélorussie et en Crimée. 

Des séparatistes soutenus par la Russie annoncent leur intention d’évacuer des femmes et des enfants vers la Russie. Les Cyberattaques agressives se multiplient .

« Près de la moitié des forces russes entourant l’Ukraine sont en position d’attaque. » déclare le secrétaire à la Défense Lloyd Austin : « Je ne crois pas que ce soit un bluff. »

Poutine fustige la politique américaine d’encerclement par l’OTAN depuis plusieurs années maintenant. Selon lui , les États-Unis ont à plusieurs reprises franchi les lignes rouges de la sécurité russe . 

Les diatribes sur l’expansion de l’OTAN, les «révolutions colorées» parrainées par les États-Unis, l’ingérence dans d’autres affaires intérieures dans la poursuite des intérêts mondiaux des États-Unis, les sanctions économiques unilatérales, la domination américaine de la finance mondiale et des organisations internationales, etc.

Tout cela se cumule pour faire en sorte que la question de l’Ukraine est en réalité secondaire, ce qui est refusé et contesté c’est l’ordre imposé par les américains, c’est l’ordre du monde de la seconde guerre mondiale.

Or et c’est là ou j’en reviens à mon propos initial, cet ordre mondial qui dépassé les possibilités américaines n’est entretenu, maintenu que par la bulle monétaire du dollar, la bulle financière de Wall Street et l’hégémonie juridique que se sont arrogé les américains.

Nous ne sommes pas dans une simple revendication territoriale ou dans une recherche de sécurité, nous sommes dans un affrontement fondamental, incontournable dont l’enjeu est un ordre du monde; un ordre fragile, vulnérable qui ne tient que par les béquilles de la fausse monnaie des dettes irrecouvrables. Ceci explique que Poutine ait pu cimenter sa relation avec Xi Jinping et la Chine. 

Derrière la bulle ce qui se profile c’est un combat de titans.

2 réflexions sur “2022 année charnière de la Bulle.

  1. L’éclatement de la bulle est forcément prévu quant à qui devrait la déclencher, la question se pose à travers une autre question:  » à qui profiterait vraiment le crime ?  »

    Une chose devrait nous interpeller: Évent 201 à eu lieu quelques semaines avant le début de la pandémie et Cyber Polygone pourrait être un indicateur avancé d’une cyber attaque ciblee sur une grosse banque ou plusieurs à la fois (avec arrêt brutal de la liquidité) . J’ ajouterai avoir détaillé une publicité d’Appel (applecalypse, sur le blog à lupus), il y a quelques années, qui semblait bien décrire l’événement en question.

    J’aime

  2. La question, sans réponse possible, qui me taraude, c’est la suivante : pour rester au pouvoir, est-ce que Poutine et Xi Jinping doivent assurer la stabilité socio-économique de leur pays, ou bien organiser la crise internationale pour justifier de garder le pouvoir. En Occident, on préférera toujours la stabilité et la valse des politiciens. Mais Russie et Chine ont le romantisme du sacrifice. Lancer une crise qui plongera une génération dans les difficultés n’est pas un problème à Moscou ou Pékin. Vu leurs cultures communistes du sens hégélien de l’histoire et du temps long, est-ce que leur réflexion pourrait être : « puisque la crise est inévitable, soyons-en les organisateurs, on en sortira plus fort ». Si c’est le cas, alors l’avenir est dit : invasion de l’Ukraine ou pas, l’éclatement de la bulle est programmée.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s