Les ukrainiens n’étaient qu’un bâton pointu pour piquer l’ours.

Russia Observer

Patrick Armstrong

Je suis surpris à la fois de la taille de l’opération et du type d’opération. Alors que je m’attendais à une destruction à distance des unités nazies et que j’envisageais la possibilité d’une destruction à distance des ressources militaires ukrainiennes, je ne m’attendais pas à voir des troupes sur le terrain autres que quelques Spetsnaz. 

L’opération est beaucoup, beaucoup plus que ce à quoi je m’attendais. 

Poutine & Co m’a surpris aussi.

Si j’avais été chez moi, j’aurais lu le discours de Poutine plus tôt et compris plus tôt. Ce dont il parle, c’est de ce que l’Union soviétique a essayé de faire à partir de 1933 : à savoir arrêter Hitler avant qu’il ne se lance. Cette fois, la Russie est capable de le faire par elle-même. En d’autres termes, Poutine a le sentiment qu’il fait une attaque préventive pour arrêter juin 1941.

C’est en effet très grave et cela indique que les Russes vont continuer jusqu’à ce qu’ils sentent qu’ils peuvent s’arrêter en toute sécurité.

Je crois que je commence à voir les grandes lignes de ce qu’ils essaient de faire. Gardez à l’esprit que les objectifs de démilitarisation et de dénazification sont assez vastes. Je crois que Poutine et compagnie ont décidé de les faire à fond et c’est la raison des troupes sur le terrain.

Au bout du compte, la grande stratégie, c’est la destruction de l’OTAN et du soi-disant nouvel ordre mondial. Scott Ritter l’a expliqué dans son article. Le « nouvel » nouvel ordre mondial sera celui décrit dans la déclaration conjointe sino-russe dont j’ai parlé ailleurs.

Il sera évident que l’OTAN est inutile et son amitié sans valeur. 

En fait, le soutien de l’OTAN/de l’Occident est dangereux parce qu’il vous fait penser que vous avez quelque chose alors que vous n’avez rien. Dans une semaine, il sera clair pour tous ceux qui peuvent penser que Washington et ses sbires ne se souciaient pas des Ukrainiens – ils étaient un bâton pointu avec lequel piquer l’ours. Beaucoup le remarqueront.

Au niveau inférieur de la stratégie, l’objectif est de faire au gouvernement de Kiev une offre qu’il ne peut pas refuser. Essentiellement, la demande sera, comme je crois que Lavrov l’a souligné, une Ukraine neutre, les nazis écartés du pouvoir, et avec un degré sérieux d’autonomie accordé à ses nombreuses minorités. 

A défaut, je pense que nous verrons Novorossia comme une force indépendante et l’Ukraine soumise à des vannages périodiques. Sur une note plus positive, cela permettrait à Zelinsky de devenir le président pour lequel il a été élu. 

En outre, il convient de souligner que la déclaration d’indépendance de l’Ukraine stipule qu’elle doit être un pays neutre. Le désir d’entrer dans l’OTAN est le résultat des 5 milliards de dollars d’« aide à la démocratie » de Nuland.

En descendant au niveau opérationnel, je pense que Marioupol va devenir très important. 

Premièrement il semble être le nid principal d’Azov qui est le groupement nazi le plus puissant. 

Deuxièmement, avec les forces russes venant de l’est, les forces LDPR venant de l’ouest et les forces russes venant à l’arrière, il y a la possibilité de former un chaudron. Les forces piégées à l’intérieur du chaudron (котёл) seront à court de ravitaillement, n’auront aucune couverture aérienne et verront leur commandement et contrôle sérieusement dégradés ; on peut les laisser reprendre leurs esprits et accepter l’offre de déposer leurs armes et de rentrer chez eux.

Poutine, dans sa dernière déclaration, a clairement indiqué qu’il considère les Ukrainiens comme les victimes d’un coup d’État et donc innocents des crimes. 

On s’attendrait à ce que les renseignements russes aient une très bonne appréciation de qui les soutient et de qui ne les soutient pas.

Étant dans un hôtel, j’ai la possibilité de perdre mon temps à regarder CNN. Je suis vraiment fasciné de voir à quel point les soi-disant experts, généraux, politiciens, qu’ils ont sont complètement ignorants à ce sujet. 

Ils n’ont aucune compréhension des motivations russes, ils n’ont aucune idée de ce qui se passe réellement, et ils ne peuvent pas voir ce qui est devant leurs visages. Mon préféré est le sénateur américain qui dit que la Russie manque de nourriture parce que c’est un pays communiste et qu’il doit donc conquérir plus de terres agricoles. C’est un homme dont le bureau est plus grand que votre maison, qui compte des dizaines d’employés avec un budget énorme et c’est ce qu’il pense qu’il se passe.

Le nouvel ordre mondial est né il y a deux jours.

Note BB

Le nouvel ordre mondial n’est certainement pas né il y a deux jours, mais l’ancien nouvel ordre mondial voulu par les élites du bloc occidental a subi un coup d ‘arrêt il y a deux jours.

5 réflexions sur “Les ukrainiens n’étaient qu’un bâton pointu pour piquer l’ours.

  1. Poutine exprime et incarne ce que très peu de chefs d’Etat osent ne serait-ce que penser par peur de représailles ou de sortir du rang, à savoir que les USA attaquent systématiquement leurs « alliés » pour les affaiblir et conserver son leadership. L’OTAN est une arme de répression massive. La « subculture » US une arme de crétinisation massive.

    J’aime

  2. Bonsoir M. Bertez

    On peut craindre un raidissement de part et d’autre….. Il semble que la Russie ait décidé de jouer son va tout en connaissance de cause.
    Si l’Ukraine a servi de bâton pointu, c’est que les US ne peuvent commencer par réduire la Chine en raison de son importance systémique actuelle pour l’économie mondiale et qu’il veulent donc soumettre à tout prix le partenaire le plus faible; la Chine encerclée et les ressources russes mises à disposition des US par un pouvoir fantoche et corrompu, les US pourraient alors conserver leur domination sur la Chine.
    Les US ont peut être déterminé que s’ils laissent le partenariat Sino Russe progresser ( voir le nombre d’ingénieurs chinois formés chaque année, le nombre de brevets déposés par eux etc.) ils ne pourront plus conserver le pouvoir.
    Les Russes eux pourraient être arrivés à la conclusion que s’ils laissent l’Otan prendre l’Ukraine, ils sont perdus.

    Cet état d’esprit peut mener sans doute très loin et l’Europe se trouve entre le marteau et l’enclume, D’un côté ou de l’autre nous sommes des dommages collatéraux supportables pour les deux blocs qui pensent être dans une situation de vie ou de mort.
    Comme l’a dit V. Poutine: en cas de guerre nucléaire il n’y aura pas de vainqueur. Compte tenu de ce qu’il vient de faire, nos crétins sur-diplômés feraient bien d’y réfléchir très sérieusement.
    Les russes sont plus endurcis que les occidentaux et plus capables de survivre en conditions extrêmes ; de plus ils ont la profondeur géographique. L’épidémie de covid et les tempêtes ont montré la fragilité de nos sociétés hyper-sophistiquées, aux peuples abaissés par la facilité et l’assistanat d’Etat.

    Cordialement

    J’aime

    1. @Steve. De part et d’autre ?

      Si l’autre c’est nous n’ayez crainte. Un mollusque ne se raidit pas. Va-ton envoyer un régiment de transgenres avec Trogneux à sa tête ?

      Poutine fait cette guerre car il la pense légitime et nous ne la faisons pas car nous savons qu’il a raison et que son bras ne tremblera pas.

      30 ans que nous ( occidentaux) foutons le bordel un peu partout ( Irak, Lybie, Serbie, Syrie).

      Poutine a dit stop.

      ça ne présage pas de ce qui va se passer car la situation est par définition instable et mouvante.

      La propagande a commencé chez nous de manière risible comme par exemple pour nous dire que l’armée ukrainienne résiste héroïquement après 24h de guerre…

      Tous s’improvisent spécialistes de la guerre ( comme ils l’étaient du Covid il y a encore une semaine)

      Ce matin j’ai vu la journaliste de LCI qui d’habitude vient présenter le dernier album de Cabrel ou le dernier spectacle de Muriel Robin nous faire une analyse des vidéos d’appel à la résistance de Zelensky… c’était croustillant.

      L’approche est on ne peut plus manichéenne, il y a les méchants russes et nous sommes du côté des gentils.

      Je ne peux m’empêcher de penser que jusqu’à l’âge de 10 ans, à force de voir des westerns, j’étais persuadé que les méchants étaient les indiens… c’est à cette âge que j’ai commencé à comprendre ce que voulait dire propagande et que j’ai pris conscience du monde dans lequel je vivais.

      Poutine s’est donné 15 jours à 3 semaines pour plier l’affaire donc attendons de voir.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s